Le gouvernement du Canada inaugure officiellement de nouveau un navire dans l’esprit de la réconciliation avec les peuples autochtones

Communiqué de presse

15 septembre 2023

Dartmouth, Nouvelle-Écosse - Le gouvernement du Canada s’est engagé à renouveler sa relation avec les peuples autochtones, fondée sur la reconnaissance des droits, le respect, la coopération et le partenariat.

Dans le cadre de cet important engagement, Darrell Samson, secrétaire parlementaire de la ministre des Anciens Combattants et ministre associée de la Défense nationale, au nom de l’honorable Diane Lebouthillier, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, s’est joint aujourd’hui à Norman Sylliboy, grand chef du Grand conseil des Mi’kmaq, aux chefs mi’kmaq de toute la Nouvelle Écosse, et à Mario Pelletier, commissaire de la Garde côtière canadienne, pour renommer officiellement et inaugurer de nouveau le NGCC Kopit Hopson 1752.

Initialement mis en service sous le nom de NGCC Edward Cornwallis, ce navire polyvalent a été renommé NGCC Kopit Hopson 1752 en 2021, en l’honneur du Mi’kmaw Sagmaw (chef) Kopit et du gouverneur Peregrine Thomas Hopson, qui ont négocié et conclu ensemble le Traité de paix et d’amitié de 1752. Le nom du navire a été proposé par l’Assemblée des chefs mi’kmaq de la Nouvelle-Écosse.

Le nom et l’héritage d’Edward Cornwallis ne reflètent pas les valeurs que les Canadiens défendent aujourd’hui. Pour de nombreux peuples autochtones, son nom est un rappel douloureux des actes de racisme, d’inégalité et de cruauté que leurs ancêtres, ont subis et que beaucoup subissent encore aujourd’hui.

Le changement de nom du navire et sa nouvelle inauguration reflètent l’importance de respecter les engagements pris dans le cadre du Traité de paix et d’amitié, ainsi que les efforts soutenus du Sagmaw Kopit et du gouverneur Peregrine Thomas Hopson visant à travailler ensemble dans un esprit de collaboration et de coopération.

Citations

«  Le Canada est déterminé à bâtir une relation de nation à nation, de gouvernement à gouvernement, et entre les Inuits et la Couronne avec les peuples autochtones du Canada. Le nouvel engagement pris aujourd’hui au service du Kopit Hopson 1752 est essentielle sur l’important chemin de voie de la réconciliation. »

L’honorable Diane Lebouthillier, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Le changement de nom et la nouvelle inauguration du NGCC Kopit Hopson 1752 marquent de façon exemplaire la manière dont nous pouvons nous rappeler de notre histoire commune pour nous guider sur la voie de la réconciliation. C’est un honneur de participer à la cérémonie d’aujourd’hui avec les gens qui ont permis de concrétiser cette journée mémorable. »

Darrell Samson, secrétaire parlementaire de la ministre des Anciens Combattants et ministre associée de la Défense nationale

« Le changement de nom de ce navire représente bien plus qu’un simple changement de nom, puisqu’il s’agit d’un grand pas en avant, non seulement pour les Mi’kmaq, mais pour tous les peuples visés par le Traité. Le nom de « Kopit Hopson 1752 » reflète le temps consacré à bâtir une relation de nation à nation, et l’importance de respecter les engagements du Traité, tout en allant de l’avant ensemble en bonne collaboration et en toute coopération. »

Chef Sidney Peters, coprésident, Assemblée des chefs mi’kmaq de la Nouvelle-Écosse

« Les valeurs fondamentales de la Garde côtière canadienne sont l’honneur, le respect et le dévouement, et nous sommes fiers que le nom Kopit Hopson 1752 reflète ces principes. La cérémonie d’aujourd’hui accueille officiellement le Kopit Hopson 1752 dans notre flotte, et rend hommage à ceux qui ont servi et qui continueront à servir les Canadiens tous les jours, à bord du navire. »

Mario Pelletier, commissaire de la Garde côtière canadienne

Faits en bref

  • Le NGCC Kopit Hopson 1752 est un navire de service polyvalent. Ses fonctions comprennent le déglaçage léger, le balisage et d’autres tâches requises par Pêches et Océans Canada et la Garde côtière canadienne.

  • À l’heure actuelle, 16 navires polyvalents font partie de la flotte de l’Atlantique de la Garde côtière canadienne.

  • Le 2 mars 2020, un contrat a été attribué à l’entreprise Shelburne Ship Repair, de Shelburne, en Nouvelle-Écosse, pour des travaux de prolongation de la durée de vie du navire. Les travaux, qui ont pris fin en décembre 2022 pour un coût total de 39,1 millions de dollars (taxes comprises), comprenaient le remplacement des moteurs principaux, l’installation d’une nouvelle grue pour charges lourdes, d’un nouveau propulseur d'étrave, et le revêtement de la coque. Le navire a aussi fait l'objet de travaux réglementaires tels que l’extraction et l'inspection des arbres porte-hélice, des joints d’étanchéité, des tubes d'étambot, des hélices, et du gouvernail.

Liens connexes

Personnes-ressources

Jérémy Collard 
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
Jeremy.Collard@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés

Détails de la page

Date de modification :