La gestion du rendement et   le Système de gestion informelle des conflits

Le dialogue bidirectionnel continu est essentiel à la gestion efficace du rendement. Cependant, il peut être intimidant d'amorcer ce genre de discussion, tant pour les gestionnaires et superviseurs que pour les employés. Si la conversation est mal engagée, celle-ci peut sembler déplacée, voire menaçante. Une discussion constructive sur le rendement peut être éprouvante sur le plan émotionnel pour toutes les personnes concernées.

Par l'intermédiaire du Système de gestion informelle des conflits (SGIC), les ministères et organismes de l'administration publique centrale offrent des services permettant de tenir une conversation plus enrichissante, habilitante et fructueuse sur la gestion du rendement. Les services du SGIC sont impartiaux et confidentiels, et les gestionnaires et employés y ont recours de façon volontaire. Le gestionnaire peut notamment découvrir une bonne façon de susciter la participation des employés, de donner de la rétroaction de manière respectueuse et non menaçante, et de dissiper la tension lors des confrontations. L'employé, pour sa part, bénéficie de services lui permettant de renforcer sa capacité d'exprimer ses besoins et ses préoccupations, d'accepter les commentaires constructifs et de trouver des moyens informels de résoudre les conflits. Le SGIC comprend habituellement les services suivants :

  • séances d'information et de sensibilisation sur les services de gestion informelle des conflits;
  • services de consultation offrant une aide individuelle aux employés et gestionnaires qui veulent examiner les options mises à leur disposition pour la résolution des conflits et la façon dont le SGIC peut les aider à prévenir et résoudre les différends;
  • services d'encadrement en matière de conflits permettant aux employés et aux gestionnaires de mettre au point des stratégies et de développer des compétences en vue de régler une situation conflictuelle donnée ou d'acquérir des compétences générales en communication et en gestion des conflits. Ce pourrait consister, par exemple, à expliquer à un employé comment parler d'un problème de façon constructive avec un superviseur ou un collègue, ou à aider les gestionnaires et superviseurs à mener des conversations difficiles. L'encadrement peut aussi consister en une participation des réseaux d'entraide par les pairs dans la prévention, la gestion et la résolution efficace des conflits;
  • médiation et facilitation par un tiers lors de conversations de nature délicate;
  • interventions de groupe permettant de résoudre les problèmes qui touchent l'ensemble de l'équipe;
  • formation complémentaire à l'appui de l'acquisition de compétences en résolution de conflits et de l'apprentissage de techniques éprouvées de prévention, telles que l'écoute active, la communication non violente et une meilleure conscience de soi par rapport aux conflits.

Communiquez avec les représentants du SGIC de votre organisation pour obtenir de plus amples renseignements sur les services offerts pour prévenir et gérer les conflits au travail.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :