ARCHIVÉ – Discours – Notes pour une allocution prononcée par l’honorable Jason Kenney, C.P., député, ministre de la Citoyenneté, de l’Immigration et du Multiculturalisme à la cérémonie de remise du Prix Paul Yuzyk pour le multiculturalisme

Ottawa (Ontario), le 27 juin 2011

Tel que prononcée

Merci beaucoup. Distingués invités, membres du corps diplomatique, Vos Excellences et membres du clergé, dirigeants communautaires et Canadiens, bonsoir et bienvenue à la troisième cérémonie annuelle de remise du Prix Paul Yuzyk pour le multiculturalisme. 

Aujourd’hui, je suis heureux d’annoncer que Mme Baljit Sethi est lauréate du prix de cette année et qu’elle arrive tout droit de Prince George, en Colombie-Britannique; elle a fait un très long voyage. Comme vous le savez, le gouvernement du Canada a nommé le prix d’après le regretté sénateur Paul Yuzyk, en l’honneur du patrimoine qu’il nous a légué et de son influence durable comme principal pionnier du multiculturalisme au Canada. Nombreux sont ceux qui connaissaient le sénateur Yuzyk sous le nom de « père du multiculturalisme », et ce prix nous permet de souligner le patrimoine qu’il nous a légué, la vision historique initiale du multiculturalisme au Canada, mais également de récompenser les personnes qui personnifient le meilleur de cette tradition de pluralisme et d’unité dans la diversité, laquelle fait partie de notre histoire depuis des siècles.

Bien qu’il faisait l’éloge des institutions et du patrimoine de nos fondateurs britanniques et français, ainsi que des réalisations des peuples autochtones, le sénateur Yuzyk a été le premier à insister sur le fait que le Canada est plus qu’une nation bilingue et biculturelle. 

Étant Canadien d’origine ukrainienne, il était incapable d’adhérer au concept du Canada qui ne fait référence qu’à deux nations fondatrices. Il affirmait que le fait de réduire le Canada à deux cultures fondatrices passait sous silence l’histoire de Canadiens qui, selon lui, formaient la troisième culture et qui, comme lui, n’étaient pas de descendance britannique ou française. Quand le gouvernement du Canada a créé la Commission royale d’enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme en 1963, le sénateur Yuzyk venait d’être nommé au Sénat par le premier ministre Diefenbaker et a défendu l’idée d’une vision élargie de notre pays, un pays qui comprend toutes nos histoires et toutes nos diversités. Il a joué un rôle déterminant pour faire connaître l’histoire des Canadiens d’origine ukrainienne et encourager les Canadiens à se renseigner sur toutes les cultures qui composent notre pays.

Sa vision d’un Canada uni, mais diversifié a été adoptée par des générations de Canadiens. Le multiculturalisme, comme il le disait, doit mener à l’unité dans la diversité, et nous devons tous travailler à favoriser notre compréhension les uns envers les autres. Le multiculturalisme représente la célébration des meilleurs aspects de nos traditions respectives, mais il s’agit également de rapprocher les collectivités et de nous rassembler en raison des valeurs, de l’histoire canadienne, des institutions, des symboles et de l’histoire que nous partageons.

Le fait de souligner le travail de personnes qui défendent la vision du sénateur Yuzyk permet de commémorer le patrimoine et les principes de ce dernier. En passant, je crois qu’un certain nombre de membres de sa famille sont parmi nous; je leur demanderais de se lever pour que nous puissions les reconnaître.

La cérémonie de ce soir a également lieu dans le cadre de la Journée du multiculturalisme ainsi que quelques jours avant les célébrations de la fête du Canada et nous permet de réfléchir à ce que signifie le fait d’être membre de ce formidable dominion. La société pluraliste et harmonieuse que nous avons édifiée nous a permis de créer un pays fort et uni qui est non seulement une source de fierté pour les citoyens qui y vivent, mais également un endroit où les personnes des quatre coins du monde aspirent à vivre. C’est pour cette raison que, ce soir, j’ai l’honneur de présenter le Prix Paul Yuzyk à Mme Baljit Sethi. 

Mme Sethi recevra le prix de cette année au titre de la catégorie de l’ensemble des réalisations en récompense de son dévouement sans borne envers la promotion du multiculturalisme, l’harmonie raciale et la compréhension interculturelle. Depuis son arrivée au Canada il y a près de 40 ans, elle a voué son existence à faire de notre pays un endroit meilleur. En 1976, elle a établi l’Immigrant Services Society of British Columbia afin d’aider les nouveaux arrivants à réussir. Elle n’a pas tardé à se rendre compte que les nouveaux arrivants se heurtaient aux mêmes obstacles qu’elle a dû surmonter à son arrivée au Canada. 

Malgré le fait qu’elle possédait deux maîtrises, Mme Sethi a eu du mal à se trouver un emploi dans son domaine d’études. Elle a ensuite réalisé que, pour que les nouveaux arrivants puissent s’intégrer pleinement et réussir, elle devait déployer des efforts afin de favoriser la compréhension interculturelle. C’est à ce moment que l’Immigrant Services Society est devenu l’Immigrant and Multicultural Services Society. Aux termes de cette nouvelle appellation, Mme Sethi a établi divers programmes multiculturels visant à faire la promotion de l’harmonie raciale. Elle a commencé à abattre les murs qui empêchaient les nouveaux arrivants de s’intégrer, et elle a déployé des efforts afin de rapprocher les membres de sa collectivité. Elle a encouragé les immigrants à interagir davantage avec leur collectivité d’accueil, à établir des relations et à participer davantage à tous les aspects de la vie communautaire sur le plan culturel, social et économique. 

Ses efforts ont été bénéfiques non seulement pour les immigrants et les réfugiés, mais également pour toute la région du nord de la Colombie-Britannique, une zone plus vaste que la France. En faisant la promotion du multiculturalisme, elle a contribué au changement de la perception des personnes de la région à l’égard des immigrants et des minorités visibles. Elle a en effet eu une incidence très profonde sur l’avancement de l’harmonie raciale. Mme Sethi a été décrite comme un « phare de l’espoir » pour les nouveaux immigrants. De nombreux nouveaux arrivants la décrivent également comme leur mère adoptive. Il ne fait aucun doute que Mme Sethi a touché la vie de bien des gens, et ce, pour le mieux. Grâce à ce prix, elle pourra donc perpétuer son héritage.

En sa qualité de lauréate du prix de 2011, Mme Sethi devra sélectionner une organisation ou une association canadienne admissible, qui recevra une subvention de 20 000 $ dans le cadre du Programme du multiculturalisme de Citoyenneté et Immigration Canada, en reconnaissance de sa contribution et du prestige du prix. 

Mesdames et Messieurs, je remercie Mme Sethi. Je crois qu’elle est un exemple pour nous tous, en raison du fait qu’elle a démontré au monde entier que la cohésion sociale est bel et bien possible au sein de la grande diversité du Canada. 

Les Canadiens peuvent prouver au monde entier que des personnes de toute religion, culture et ethnie peuvent vivre ensemble en paix et dans un respect mutuel.

Avant de conclure, je dois souligner qu’il s’agit du troisième Prix Paul Yuzyk remis pour l’excellence dans la promotion du multiculturalisme canadien. Les deux premiers prix ont été remis à Toronto, et le premier lauréat était un grand homme, un Canadien formidable; M. John Yaremko, le ministre de cabinet provincial de la province de l’Ontario qui est resté le plus longtemps en fonction, était un ami et un collègue de travail de Paul Yuzyk. John Yaremko est possiblement mieux connu comme étant responsable de l’ouverture des portes du Canada à des dizaines de milliers de réfugiés qui fuyaient l’invasion soviétique en Hongrie en 1956. Je le mentionne, car malheureusement, M. Yaremko nous a quittés plut tôt cette année. Je souhaitais donc faire une pause afin que nous nous souvenions de lui et du patrimoine qu’il nous a légué.

Mais aujourd’hui, nous perpétuons son héritage et celui de Paul Yuzyk en célébrant la contribution de Mme Sethi au Canada, car cela représente le meilleur de notre pays, et ce, de bien des façons.

Merci beaucoup.

En vedette

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :