ARCHIVÉ – Notes en vue d’une allocution de l’honorable Jason Kenney, C.P., député, ministre de la Citoyenneté, de l’Immigration et du Multiculturalisme

Lors d’une conférence de presse visant à annoncer la réinstallation de réfugiés bhoutanais additionnels

Ottawa (Ontario)
le 27 mars 2013

Tel que prononcé

Merci, namaste et bon après-midi.

Merci beaucoup, Carl, de ces aimables paroles et merci à vous pour le formidable travail qu’accomplit le Centre catholique pour immigrants. Merci à tout le personnel et aux bénévoles et donateurs du Centre catholique pour immigrants de tout ce qu’ils font pour aider les immigrants. J’aimerais également vous féliciter, Carl, de votre récente élection à la présidence du Conseil ontarien des organismes de services aux immigrants, un important groupe d’Ontariens qui travaillent d’arrache pied pour faire en sorte que les nouveaux arrivants du monde entier qui s’établissent en Ontario aient une nouvelle vie formidable et un avenir brillant.

Je souhaite également remercier tous nos réfugiés bhoutanais de nous offrir l’occasion de les rencontrer et d’en apprendre plus sur eux, de nous faire part de leurs expériences et de leurs difficultés, ainsi que de voir de quelle façon ils ont adopté le Canada et de quelle façon le Canada les a adoptés. Encore une fois, au nom de tous les Canadiens, je vous souhaite la bienvenue au Canada, en particulier ceux d’entre vous qui sont arrivés récemment. Bienvenue dans votre nouvelle patrie! Bienvenue dans un pays où tout est possible pour vous, et surtout pour vos enfants!

Vous êtes ici parce que le Canada a une longue tradition d’accueil de victimes de persécution ayant besoin de protection. Depuis la Deuxième Guerre mondiale, le Canada a offert l’asile à plus d’un million de réfugiés. Notre programme de réinstallation de réfugiés est l’un des plus généreux au monde, et nous accueillons un réfugié réinstallé dans le monde sur dix. En outre, nous avons l’intention d’augmenter le nombre de réfugiés réinstallés que nous accueillons au Canada afin d’offrir un nouveau départ dans la vie, la sécurité et la liberté à plus de personnes telles que vous.

Nous avons pris l’engagement d’accueillir plus de 14 000 réfugiés réinstallés l’année prochaine. Mais je suis ici aujourd'hui pour faire une annonce importante qui touche la communauté des Canadiens d’origine bhoutanaise, tels que vous. Je sais que, au cours du siècle passé, les Lhotshampa ont migré du Népal au Bhoutan. Bien entendu, ils sont traditionnellement de confession hindoue, contrairement à la majorité des gens au Bhoutan, qui sont bouddhistes.

Vous m’avez dit que, à partir de 1988, le gouvernement bhoutanais a contraint beaucoup d’entre vous à partir en laissant tout derrière vous : vos maisons, vos biens, vos emplois, vos entreprises, votre avenir. Et ils vous ont expulsés de votre pays, créant ainsi une crise de réfugiés, et vous êtes nombreux à avoir vécu pendant une vingtaine d’années dans des camps de réfugiés au Népal.

Au fil des années, le Canada a travaillé en étroite collaboration avec d’autres pays et le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés pour trouver des solutions viables à long terme pour vous aider, ainsi que les autres Bhoutanais. Nous sommes heureux d’avoir pu faire une différence importante dans la vie de milliers de réfugiés bhoutanais.

L’expulsion de vos peuples a engendré une crise de réfugiés. Certains Bhoutanais se trouvent en suspens dans des camps de réfugiés depuis presque deux décennies. Le Canada travaille étroitement depuis des années avec des autres pays et particulièrement avec le Haut-Commissaire de l’ONU pour les réfugiés pour trouver des solutions viables à long terme visant à porter secours à ces réfugiés.

Le Canada préside maintenant le Groupe de travail restreint sur les réfugiés bhoutanais des Nations Unies, qui est une initiative coordonnée entre plusieurs pays en vue de trouver une solution globale à cette situation qui perdure. En 2007, le gouvernement du Canada a annoncé qu’il réinstallerait jusqu’à 5 000 réfugiés bhoutanais, et c’est pour cette raison que vous êtes ici aujourd'hui.

En juin 2012, nous avons annoncé que nous réinstallerions 500 réfugiés bhoutanais additionnels ayant des liens familiaux au Canada. Je pense que certains d’entre vous qui sont arrivés plus récemment sont venus avec ce groupe. Aujourd'hui, j’ai eu le plaisir de vous rencontrer et j’ai été profondément ému par vos récits de courage et de sacrifice et de nouveau départ dans la vie ici. J’étais tellement touché avec vos histoires de détermination, de persécution au Bhutan mais de vos nouvelles vies ici au Canada.

Je suis donc heureux d’annoncer aujourd'hui, au nom du gouvernement du Canada, que nous offrirons une aide encore plus importante aux réfugiés bhoutanais. En plus des 5 500 réfugiés bhoutanais que nous avons déjà réinstallés ou que nous nous sommes engagés à réinstaller, je suis heureux d’annoncer aujourd'hui que le Canada réinstallera 1 000 Bhoutanais additionnels au cours des deux prochaines années, dont la plupart ont déjà des liens familiaux au Canada.

Le Canada reconnaît l’importance de la réunification des familles pour aider les nouveaux arrivants à bien s’adapter à leur nouvelle vie dans notre pays. Les liens familiaux aident les nouveaux arrivants à s’adapter plus rapidement et plus facilement à la vie au Canada et à y réussir leur vie. Ces réfugiés ont enduré des épreuves pendant de nombreuses années et ont été confrontés à des conditions éprouvantes dans les camps. Nous sommes résolus non seulement à leur offrir l’asile mais également à mettre tout en œuvre pour qu’ils s’intègrent bien.

C’est pourquoi nous avons augmenté de 20 % l’aide aux réfugiés pris en charge par le gouvernement. Ces augmentations profiteront aux nouveaux réfugiés bhoutanais que nous continuons d’accueillir. Je dois dire que nous continuons avec une augmentation de 20 % pour l’aide aux nouveaux réfugiés dans le cadre du programme de l’aide des réfugiés pour ceux qui sont sélectionnés par le gouvernement.

L’annonce d’aujourd'hui, qui indique que le Canada réinstallera 1 000 réfugiés bhoutanais additionnels, porte le nombre total à 6 500, dont la plupart, comme vous, sont déjà arrivés. Le représentant du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés au Canada, Furio De Angelis, a félicité le Canada pour cette augmentation. Il a dit ceci : « Nous nous réjouissons de la décision du gouvernement de réinstaller davantage de réfugiés bhoutanais. En travaillant en partenariat avec d’autres pays, le Canada aide des réfugiés qui vivent dans des camps depuis près de deux décennies à trouver une patrie et à recommencer leur vie. »

J’aimerais terminer en disant que c’est un privilège pour le Canada de vous avoir accueillis. C’est un privilège pour les Canadiens de renouveler leur rôle particulier en tant que terre d’asile. Ce que vous apportez à ce pays est précieux. Vous comprenez la valeur de la liberté, de la démocratie et de la sécurité alors que bon nombre de Canadiens les prennent pour acquis. Vous apportez également à ce pays une extraordinaire éthique de travail et un grand dévouement à la famille. Nous savons que la contribution de votre communauté à l’histoire du Canada sera formidable. Merci et namaste.

En vedette

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :