États financiers consolidés pour l’exercice terminé le 31 mars 2020

Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financier

La responsabilité de l’intégrité et de l’objectivité des états financiers consolidés ci-joints pour l’exercice terminé le 31 mars 2020 et de tous les renseignements qui y figurent incombe à la direction d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC). Ces états financiers consolidés ont été préparés par la direction à partir des politiques comptables du gouvernement du Canada, lesquelles s’appuient sur les normes comptables canadiennes du secteur public.

La direction est responsable de l’intégrité et de l’objectivité des données présentées dans ces états financiers consolidés. Certains renseignements présentés dans les états financiers consolidés sont fondés sur les meilleures estimations et le jugement de la direction, compte tenu de l’importance relative des postes en question. Pour s’acquitter de ses obligations au chapitre de la comptabilité et de la présentation des rapports, la direction tient des comptes qui permettent l’enregistrement centralisé des opérations financières d’IRCC. Les renseignements financiers présentés aux fins de l’établissement des Comptes publics du Canada et figurant dans le Rapport sur les résultats ministériels d’IRCC concordent avec ces états financiers consolidés.

Il incombe aussi à la direction de tenir un système efficace de contrôle interne en matière de rapports financiers (CIRF) conçu pour donner une assurance raisonnable que l’information financière est fiable, que les actifs sont protégés et que les opérations sont autorisées et enregistrées adéquatement, conformément à la Loi sur la gestion des finances publiques et à d’autres lois, règlements, autorisations et politiques applicables.

La direction veille également à assurer l’objectivité et l’intégrité des données figurant dans ses états financiers consolidés en choisissant soigneusement des employés qualifiés et en assurant leur formation et leur perfectionnement, en prenant des dispositions pour assurer une répartition appropriée des responsabilités, en établissant des programmes de communication pour faire en sorte que tous les membres d’IRCC sont au fait des règlements, des politiques, des normes et des pouvoirs de la direction, et en procédant tous les ans à une évaluation fondée sur le risque de l'efficacité du système de CIRF.

Le système de CIRF est conçu pour atténuer les risques à un niveau raisonnable fondé sur un processus continu qui vise à identifier les risques clés, à évaluer l’efficacité des contrôles clés associés, et à apporter les ajustements nécessaires.

Une évaluation fondée sur le risque du système de CIRF pour l’exercice s’étant terminé le 31 mars 2020 a été réalisée conformément à la Politique sur la gestion financière du Conseil du Trésor, et ses résultats ainsi que les plans d’action qui en découlent sont résumés en annexe.

L’efficacité et le caractère adéquat du système de contrôle interne d’IRCC sont aussi revus par l’entremise du travail réalisé par le personnel de l’audit interne, qui mène des audits périodiques de divers secteurs des opérations d’IRCC, ainsi que par le comité ministériel d’audit, qui surveille les responsabilités de la direction de maintenir des systèmes de contrôles adéquats et d’assurer la qualité des rapports financiers, et qui recommande les états financiers consolidés à la sous-ministre d’IRCC.

Les états financiers consolidés d’IRCC n’ont pas fait l’objet d’un audit.

Original signé par Catrina Tapley
Catrina Tapley
Sous-ministre

Original signé par Hughes St-Pierre
Hughes St-Pierre, MA, CPA, CMA
Dirigeant principal des finances et Contrôleur

Ottawa, Canada
5 octobre 2020

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada
État consolidé de la situation financière (non audité)

au 31 mars
(en milliers de dollars)

  2020 2019
Redressé
(note 16)
Actifs financiers
Montant à recevoir du Trésor 305 903 298 508
Débiteurs et avances (note 4) 61 240 73 856
Prêts (note 5) 82 934 67 294
Stocks destinés à la revente (note 6) 12 994 8 060
Total des actifs financiers bruts 463 071 447 718
Actifs financiers détenus pour le compte du gouvernement
Débiteurs et avances (note 4) (40 566) (51 627)
Total des actifs financiers détenus pour le compte du gouvernement (40 566) (51 627)
Total des actifs financiers nets 422 505 396 091
Passifs
Créditeurs et charges à payer (note 7) 322 975 301 103
Programme d’immigration des investisseurs (note 8) 3 200 19 600
Indemnités de vacances et congés compensatoires 40 323 32 212
Revenus reportés (note 9) 593 793 540 234
Avantages sociaux futurs (note 10) 23 172 22 142
Total des passifs bruts 983 463 915 291
Passifs détenus pour le compte du gouvernement
Revenus reportés (note 9) (593 793) (540 234)
Total des passifs détenus pour le compte du gouvernement (593 793) (540 234)
Total des passifs nets 389 670 375 057
Actif financier net ministériel 32 835 21 034
Actifs non financiers
Charges payées d’avance 9 483 5 112
Stocks destinés à la consommation (note 6) 9 445 10 622
Immobilisations corporelles (note 11) 122 886 137 334
Total des actifs non financiers 141 814 153 068
Situation financière nette ministérielle 174 649 174 102

Obligations contractuelles (note 12)

Passifs éventuels (note 13)

Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers consolidés.

Original signé par Catrina Tapley
Catrina Tapley
Sous-ministre

Original signé par Hughes St-Pierre
Hughes St-Pierre, MA, CPA, CMA
Dirigeant principal des finances et Contrôleur

Ottawa, Canada
5 octobre 2020

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada
État consolidé des résultats et de la situation financière nette ministérielle (non audité)

Pour l'exercice terminé le 31 mars
(en milliers de dollars)

  2020
Résultats prévus
2020 2019
Redressé
(note 16)
Charges
Sélection et intégration des immigrants et des réfugiés 2 268 656 2 464 184 1 968 947
Visiteurs, étudiants étrangers et travailleurs temporaires 427 980 462 049 401 918
Citoyenneté et passeports 506 665 460 802 450 989
Services internes 240 110 312 559 286 906
Total des charges 3 443 411 3 699 594 3 108 760
Revenus
Frais pour services d’immigration 683 048 766 298 665 290
Frais de passeport 270 683 274 885 367 075
Droits et privilèges d’immigration 168 002 163 467 172 184
Frais pour services de citoyenneté 114 720 113 351  97 368
Droit de citoyenneté 19 652 19 730  16 436
Expérience internationale Canada 10 200 8 787 9 385
Revenus divers de passeport 250 236 234
Autres revenus 532 3 814 666
Revenus gagnés pour le compte du gouvernement (985 954) (1 066 649) (951 924)
Total des revenus 281 133 283 919 376 714
Coût de fonctionnement net avant le financement du gouvernement et les transferts 3 162 278 3 415 675 2 732 046
Financement du gouvernement et transferts
Encaisse nette fournie par le gouvernement   3 048 383 2 485 277
Variations des montants à recevoir du Trésor   7 395 (86 359)
Services fournis gratuitement par d’autres ministères (note 14)   360 608 339 671
Transfert des paiements de transition pour la mise en œuvre des paiements de salaires en arrérages   (5) (2)
Autres éléments d’actifs transférés à d’autres ministères   (159) -
Revenu de fonctionnement net après le financement du gouvernement et les transferts   (547) (6 541)
Situation financière nette ministérielle – début de l’exercice   174 102 167 561
Situation financière nette ministérielle – fin de l’exercice   174 649 174 102

Information sectorielle (note 15)

Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers consolidés.

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada
État consolidé de la variation de l'actif financier net ministériel (non audité)

Pour l'exercice terminé le 31 mars
(en milliers de dollars)

  2020 2019
Redressé
(note 16)
Revenu de fonctionnement net après le financement du gouvernement et les transferts (547) (6 541)
Variation due aux immobilisations corporelles
Acquisition d’immobilisations corporelles 21 610 23 990
Amortissement des immobilisations corporelles (35 939) (34 491)
Produits de l’aliénation d’immobilisations corporelles (8) (11)
Perte nette sur l’aliénation d’immobilisations corporelles (89) (429)
Élément transféré à un autre ministère (22) -
Total de la variation due aux immobilisations corporelles (14 448) (10 941)
Variation due aux stocks destinés à la consommation (1 177) 832
Variation due aux charges payées d’avance 4 371 (126)
Augmentation nette de l'actif financier net ministériel (11 801) (16 776)
Actif financier net ministériel – début de l’exercice (21 034) (4 258)
Actif financier net ministériel – fin de l’exercice (32 835) (21 034)

Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers consolidés.

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada
État consolidé des flux de trésorerie (non audité)

Pour l'exercice terminé le 31 mars
(en milliers de dollars)

  2020 2019
Redressé
(note 16)
Activités de fonctionnement
Coût de fonctionnement net avant le financement du gouvernement et les transferts 3 415 675 2 732 046
Éléments n’affectant pas l’encaisse :
Amortissement des immobilisations corporelles (35 939) (34 491)
Perte nette sur l’aliénation d’immobilisations corporelles (89) (429)
Services fournis gratuitement par d’autres ministères (note 14) (360 608) (339 671)
Transfert des paiements de transition pour la mise en œuvre des paiements de salaires en arrérages 5 2
Variations de l’état consolidé de la situation financière :
Diminution des débiteurs et avances (1 555) (4 015)
Augmentation des prêts 15 640 10 246
Augmentation (diminution) des charges payées d’avance4 371 (126)
Augmentation (diminution) des stocks destinés à la revente 4 934 (5 075)
Augmentation (diminution) des stocks destinés à la consommation (1 177) 832
Diminution (augmentation) des créditeurs et charges à payer (21 872) 101 729
Diminution du Programme d’immigration des investisseurs16 400 5 228
Augmentation des indemnités de vacances et congés compensatoires (8 111) (5 417)
Diminution (augmentation) des avantages sociaux futurs (1 030) 439
Transfert des paiements en trop de salaires à d'autres ministères 137 -
Encaisse utilisée pour les activités de fonctionnement 3 026 781 2 461 298
Activités d’investissement en immobilisations
Acquisition d’immobilisations corporelles 21 610 23 990
Produits de l’aliénation d’immobilisations corporelles (8) (11)
Encaisse utilisée pour les activités d’investissement en immobilisations 21 602 23 979
Encaisse nette fournie par le gouvernement du Canada 3 048 383 2 485 277

Les notes complémentaires font partie intégrante des états financiers consolidés.

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada
Notes aux états financiers consolidés (non auditées)

Pour l’exercice terminé le 31 mars

1. Pouvoirs et objectifs

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) a été constitué aux termes de la Loi sur le ministère de la Citoyenneté et de l’Immigration. Il figure à l’annexe I de la Loi sur la gestion des finances publiques et rend compte au Parlement par l’entremise du ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté.

IRCC administre la Loi sur la citoyenneté de 1977 et partage avec l’Agence des services frontaliers du Canada la responsabilité de faire appliquer la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés (LIPR).

L’immigration est une responsabilité partagée entre les gouvernements fédéraux, provinciaux et territoriaux en vertu de l’article 95 de la Loi constitutionnelle de 1867. En vertu du paragraphe 91(25) de la Loi constitutionnelle de 1867, le gouvernement fédéral est l’autorité compétente en matière de naturalisation et d’étrangers.

Les priorités d'IRCC sont les suivantes :

Ces quatre priorités sont représentées dans les responsabilités essentielles suivantes :

Sélection et intégration des immigrants et des réfugiés : IRCC facilite l’admission et l’intégration économique et sociale des immigrants et des réfugiés qui souhaitent vivre en permanence au Canada, tout en protégeant la santé et en garantissant la sécurité des Canadiens. IRCC sélectionne les demandeurs d’immigration économique afin de contribuer à l’économie canadienne, traite les demandes des membres de familles afin de réunir les familles, et traite les demandes de réfugiés et de personnes protégées afin d’offrir un refuge aux victimes de persécution. Avec l’aide de partenaires, IRCC s’assure que les demandeurs répondent aux critères d’admissibilité avant leur entrée au Canada. Pour aider les immigrants et les réfugiés à s’intégrer à la société canadienne, IRCC offre un éventail de services de soutien à l’établissement par l’intermédiaire d’un réseau de fournisseurs de services.

Visiteurs, étudiants étrangers et travailleurs temporaires : IRCC facilite l’entrée des migrants qui souhaitent vivre temporairement au Canada, tout en protégeant la santé et en garantissant la sécurité des Canadiens. Avec l’aide de partenaires, IRCC s’assure que les individus répondent aux critères d’admissibilité. IRCC traite les demandes de visa, d’autorisation de voyage électronique, et de permis de travail et d’études de la part des touristes, des voyageurs commerciaux, des étudiants étrangers et des travailleurs temporaires, dont la présence et les dépenses au Canada sont bénéfiques à l’économie.

Citoyenneté et passeports : IRCC fait la promotion des droits et responsabilités liés à la citoyenneté canadienne, et délivre des documents sûrs et reconnus internationalement de citoyenneté canadienne et de voyage pour que les Canadiens puissent participer pleinement à la société civile et pour faciliter les passages aux frontières tout en contribuant à la sécurité internationale et nationale.

Services internes : On entend par services internes les groupes d’activités et de ressources connexes que le gouvernement fédéral considère comme étant des services de soutien aux programmes ou qui sont requis pour respecter les obligations d’une organisation. Les services internes renvoient aux activités et aux ressources de 10 catégories de services distinctes qui soutiennent l’exécution de programmes dans l’organisation, soit : services de gestion et de surveillance, services des communications, services juridiques, services de gestion des ressources humaines, services de gestion des finances, services de gestion de l’information, services des technologies de l’information, services de gestion des biens, services de gestion du matériel et services de gestion des acquisitions.

2. Sommaire des principales conventions comptables

Ces états financiers consolidés sont préparés conformément aux conventions comptables d’IRCC énoncées ci-après, lesquelles s'appuient sur les normes comptables canadiennes pour le secteur public. La présentation et les résultats qui découlent de l'utilisation des conventions comptables énoncées ne donnent lieu à aucune différence importante par rapport aux normes comptables canadiennes pour le secteur public.

Les principales conventions comptables sont les suivantes :

(a) Autorisations parlementaires

IRCC est principalement financé par le gouvernement du Canada au moyen d'autorisations parlementaires. La présentation des autorisations consenties à IRCC ne correspond pas à la présentation des rapports financiers selon les principes comptables généralement reconnus étant donné que les autorisations sont fondées, dans une large mesure, sur les besoins de trésorerie. Par conséquent, les postes comptabilisés dans l'état consolidé des résultats et de la situation financière nette ministérielle ainsi que dans l'état consolidé de la situation financière ne sont pas nécessairement les mêmes que ceux qui sont prévus par les autorisations parlementaires. La note 3 présente un rapprochement entre les deux méthodes de présentation des rapports financiers. Les montants des résultats prévus inclus dans les sections « Charges » et « Revenus » de l'état consolidé des résultats et de la situation financière nette ministérielle correspondent aux montants rapportés dans l’état des résultats prospectif consolidé intégré au Plan ministériel 2019-2020. Les montants des résultats prévus ne sont pas inclus dans la section « Financement du gouvernement et transferts » de l’état consolidé des résultats et de la situation financière nette ministérielle ni dans l’état consolidé de la variation de l'actif financier net ministériel car ces montants n’ont pas été inclus dans le Plan ministériel 2019-2020.

(b) Consolidation

Ces états financiers consolidés comprennent les comptes du fonds renouvelable de Passeport Canada pour lesquels la sous-ministre est responsable. Les comptes du fonds renouvelable de Passeport Canada ont été consolidés avec ceux d’IRCC, et toutes les opérations et tous les soldes inter-organisationnels ont été éliminés.

(c) Encaisse nette fournie par le gouvernement

IRCC fonctionne au moyen du Trésor, qui est administré par le receveur général du Canada. La totalité de l’encaisse reçue par IRCC est déposée au Trésor, et tous les décaissements faits par IRCC y sont prélevés. L’encaisse nette fournie par le gouvernement est la différence entre toutes les entrées de fonds et toutes les sorties de fonds, y compris les opérations entre les ministères au sein du gouvernement fédéral.

(d) Montant à recevoir du Trésor

Le montant à recevoir du Trésor découle d'un écart temporaire entre le moment où une opération affecte les autorisations d'IRCC et le moment où elle est traitée par le Trésor. Le montant à recevoir du Trésor correspond au montant net de l'encaisse qu'IRCC a le droit de prélever du Trésor sans autre affectation d'autorisations pour s'acquitter de ses passifs.

(e) Revenus

La constatation des revenus provenant de frais pour services d’immigration, de frais pour services de citoyenneté et de droits et privilèges est reportée jusqu’à ce qu’une décision finale ait été rendue. Les frais de passeport sont reconnus comme revenus au moment de la demande pour un service de passeport, ce qui correspond au moment de la réception du paiement et de la vérification de la demande de passeport pour s’assurer qu’elle est complète. Les autres revenus, incluant Expérience internationale Canada, sont constatés dans l'exercice pendant lequel les opérations ou les événements qui ont généré les revenus surviennent.

Les revenus qui ne sont pas disponibles à être dépensés à nouveau ne peuvent servir à acquitter les passifs d’IRCC. Bien que l'on s’attende à ce que la sous-ministre maintienne le contrôle comptable, elle n’a pas le pouvoir sur la disposition des revenus non disponibles à dépenser à nouveau. Par conséquent, les revenus non disponibles à dépenser à nouveau sont considérés comme étant gagnés pour le compte du gouvernement du Canada et sont donc présentés en réduction du montant brut des revenus d’IRCC.

Les revenus qui sont disponibles à être dépensés à nouveau sont principalement disponibles pour acquitter les passifs des programmes de Passeport et d’Expérience internationale Canada.

(f) Charges

Les charges sont constatées selon la méthode de la comptabilité d’exercice.

Les paiements de transfert sont comptabilisés à titre de charges lorsque les autorisations de paiement existent et que le bénéficiaire a satisfait aux critères d'admissibilité ou a rempli les conditions d'admissibilité établies dans le cadre du programme. En ce qui concerne les paiements de transfert ne faisant pas partie d'un programme existant, la charge est constatée lorsque le gouvernement annonce la décision d'effectuer un transfert ponctuel, dans la mesure où le Parlement a approuvé la loi habilitante ou l'autorisation de paiement avant que les états financiers consolidés ne soient achevés. Les paiements de transfert qui deviennent remboursables lorsque les conditions spécifiées entrent en vigueur sont comptabilisés en réduction des charges de paiements de transfert et comme montant à recevoir.

Les indemnités de vacances et de congés compensatoires sont passées en charges au fur et à mesure que les employés en acquièrent les droits en vertu de leurs conditions d’emploi. Pour les quatre derniers exercices financiers, les heures excédentaires de vacances et de congés compensatoires accumulés n’ont pas été automatiquement payées au 31 mars, mais uniquement lorsque les employés en ont fait spécifiquement la demande.

Les services fournis gratuitement par d’autres ministères pour les services internationaux d’immigration et de citoyenneté, les locaux, les cotisations de l’employeur aux régimes de soins de santé et de soins dentaires, les services juridiques et les indemnités d’accident de travail sont comptabilisés à titre de charges de fonctionnement selon leurs coûts estimatifs.

(g) Avantages sociaux futurs

  1. Prestations de retraite : Les employés admissibles participent au Régime de retraite de la fonction publique, un régime d'avantages sociaux multi-employeurs administré par le gouvernement du Canada. Les cotisations d’IRCC au régime sont passées en charges dans l’exercice au cours duquel elles sont engagées et elles représentent l’obligation totale d'IRCC découlant du régime. La responsabilité d’IRCC relative au régime de retraite se limite aux cotisations versées. Les excédents ou les déficits actuariels sont constatés dans les états financiers du gouvernement du Canada, répondant du régime.
  2. Indemnités de départ : L’accumulation des indemnités de départ pour les départs volontaires a cessé pour les groupes d’employés éligibles. L’obligation restante pour les employés qui n’ont pas retiré leurs indemnités est calculée à l’aide de l’information provenant des résultats du passif déterminé sur une base actuarielle pour les indemnités de départ pour l’ensemble du gouvernement.

(h) Débiteurs et prêts

Les débiteurs et les prêts sont présentés au moindre du coût ou de la valeur de réalisation nette. Une provision est établie pour les débiteurs et les prêts dont le recouvrement est incertain. Les prêts qui ne peuvent être recouvrés sont radiés une fois que le Parlement a donné son approbation, conformément au Règlement sur la radiation des créances.

(i) Actifs non financiers

Les coûts d’acquisition de terrains, de bâtiments, de matériel et d’autres immobilisations sont capitalisés en tant qu’immobilisations corporelles et, à l’exception des terrains, sont amortis aux charges au cours de la durée de vie utile estimative des biens, tel que décrit à la note 11. Toutes les immobilisations corporelles et les améliorations locatives dont le coût initial est d’au moins 10 000 dollars sont comptabilisées à leur coût d’achat. Les immobilisations corporelles ne comprennent pas les biens immeubles situés dans les réserves telles que définies par la Loi sur les indiens, les œuvres d'art, les collections de musées, les terres publiques auxquelles il est impossible d’attribuer un coût d’acquisition et les actifs incorporels.

Les stocks destinés à la consommation se composent de formulaires, d’équipement informatique et de matériel de passeport conservés pour l’exécution de programmes à une date ultérieure et qui ne sont pas destinés à la revente. Tout le matériel de passeport est évalué au moindre du coût (selon la méthode du coût moyen) ou de la valeur de réalisation nette. L’équipement informatique et les formulaires sont évalués au coût selon la méthode du premier entré, premier sorti.

(j) Passifs éventuels

Les passifs éventuels représentent des obligations potentielles qui peuvent devenir des obligations réelles advenant la réalisation ou non d’un ou plusieurs événements futurs. S’il est probable que l’événement futur surviendra ou non et qu’une estimation raisonnable de la perte peut être établie, une provision est constituée et une charge est comptabilisée dans les autres charges. Si la probabilité de l’événement ne peut être déterminée ou s’il est impossible d’établir une estimation raisonnable, l’éventualité est présentée dans les notes afférentes aux états financiers consolidés.

(k) Opérations en devises

Les opérations en devises sont converties en dollars canadiens aux taux de change en vigueur à la date des opérations. Les actifs et les passifs monétaires libellés en devises étrangères sont convertis en dollars canadiens au taux de change en vigueur au 31 mars. Les gains et les pertes résultant de la conversion de devises sont présentés à l’état consolidé des résultats et de la situation financière nette ministérielle selon les activités auxquelles ils se rapportent.

(l) Incertitude relative à la mesure

La préparation de ces états financiers consolidés exige de la direction qu’elle effectue des estimations et formule des hypothèses qui ont une incidence sur les montants déclarés des actifs, des passifs, des revenus et des charges qui sont présentés dans les états financiers consolidés et les notes afférentes au 31 mars. Les estimations reposent sur des faits et des circonstances, l’historique, la conjoncture économique générale et rend compte de la meilleure estimation du gouvernement concernant le montant connexe à la fin de l’exercice. Les principaux éléments pour lesquels des estimations sont faites sont les revenus reportés, le passif au titre d’avantages sociaux futurs, la durée de vie utile des immobilisations corporelles, le passif éventuel et la provision pour créances douteuses.

La direction a évalué l’impact de la pandémie de COVID-19 sur ses principales estimations telles que le calcul des provisions pour créances douteuses sur les prêts et les débiteurs. Bien que la pandémie de COVID-19 puisse augmenter la pression financière des débiteurs, les mesures d’allègement implantées par IRCC devraient atténuer le risque que les prêts et les débiteurs ne soient pas remboursés et que les provisions soient considérablement sous-évaluées.

Il se pourrait que les résultats réels diffèrent des estimations de manière significative. Les estimations de la direction sont examinées périodiquement et, à mesure que des ajustements deviennent nécessaires, ils sont constatés dans les états financiers consolidés de l’exercice où ils sont connus.

(m) Opérations entre apparentés

Les opérations entre apparentés, autres que les opérations interentités, sont comptabilisées à la valeur d'échange.

Les opérations interentités sont des opérations entre les entités sous contrôle commun. Les opérations interentités, autres que les opérations de restructuration, sont comptabilisées sur une base brute et sont évaluées à la valeur comptable, sauf pour ce qui suit:

  1. Les services à recouvrements de coûts sont comptabilisés à titre de revenus et de charges sur une base brute et mesurés à la valeur d'échange.
  2. Certains services reçus gratuitement sont comptabilisés aux fins des états financiers consolidés à la valeur comptable.

3. Autorisations parlementaires

IRCC reçoit la plus grande partie de son financement au moyen d'autorisations parlementaires annuelles. IRCC est aussi responsable de la gestion du fonds renouvelable de Passeport Canada, une autorité continue et non-péremptoire du Parlement pour effectuer des paiements du Trésor pour le fonds de roulement, l’acquisition d’immobilisations corporelles et pour le financement temporaire des déficits d’opérations accumulés. Le programme Expérience international Canada est géré par une autorisation budgétaire. Les avantages sociaux sont autorisés par une autorisation législative. IRCC émet des prêts aux immigrants via une autorité non-budgétaire et non-péremptoire.

Les revenus reliés à l’immigration et à la citoyenneté, comprenant les frais, droits et privilèges, sont déposés au Trésor et ne sont pas disponibles pour IRCC. Les frais, droits et privilèges sont collectés en vertu des règlements sur l’immigration et sur la protection des réfugiés ainsi que des règlements sur la citoyenneté.

Les éléments comptabilisés dans l'état consolidé des résultats et de la situation financière nette ministérielle et dans l’état consolidé de la situation financière d'un exercice peuvent être financés au moyen d'autorisations parlementaires qui ont été approuvées au cours d'un exercice précédent, pendant l'exercice en cours ou qui le seront dans un exercice futur. Par conséquent, les résultats des activités de fonctionnement nets d’IRCC pour l'exercice diffèrent selon qu'ils sont présentés selon le financement octroyé par le gouvernement ou selon la méthode de la comptabilité d'exercice. Les différences sont rapprochées dans les tableaux suivants :

(a) Rapprochement du coût de fonctionnement net et des autorisations de l’exercice en cours utilisées

  2020 2019
Redressé
(note 16)
  (en milliers de dollars)
Coût de fonctionnement net avant le financement du gouvernement et les transferts 3 415 675 2 732 046
Ajustements pour les postes ayant une incidence sur le coût de fonctionnement net, mais sans incidence sur les autorisations :
Amortissement des immobilisations corporelles (35 939) (34 491)
Perte nette sur l’aliénation d’immobilisations corporelles (89) (429)
Services fournis gratuitement par d’autres ministères (360 608) (339 671)
Augmentation des indemnités de vacances et congéscompensatoires (8 111) (5 417)
Diminution (augmentation) des avantages sociaux futurs (1 030) 439
Diminution des charges à payer non imputées aux autorisations 2 654 12 446
Provision pour mauvaises créances (2 072) 2 963
Remboursement de charges des exercices antérieurs 2 219 3 091
Diminution des charges de programmes non imputées aux autorisations 984 1 378
Autres 28 (27)
Total des postes ayant une incidence sur le coût de fonctionnement net, mais sans incidence sur les autorisations (401 964) (359 718)
Ajustements pour les postes sans incidence sur le coût de fonctionnement net, mais ayant une incidence sur les autorisations :
Acquisition d’immobilisations corporelles 21 610 23 990
Augmentation des prêts bruts 16 966 6 818
Paiements en trop de salaires reliés à la mise en œuvre du système de paye 7 141 4 732
Transfert des paiements de transition pour la mise en œuvre des paiements de salaires en arrérages 5 2
Augmentation (diminution) des stocks destinés à la revente 4 934 (5 075)
Augmentation (diminution) des stocks destinés à la consommation (1 177) 832
Augmentation (diminution) des charges payées d’avance 4 371 (126)
Remboursement des revenus des exercices antérieurs 9 420 6 699
Autres 585 476
Total des postes sans incidence sur le coût de fonctionnement net, mais ayant une incidence sur les autorisations 63 855 38 348
Autorisations de l’exercice en cours utilisées 3 077 566 2 410 676

(b) Autorisations fournies et utilisées

  2020 2019
  (en milliers de dollars)
Autorisations fournies :
Crédit 1 – Dépenses de fonctionnement 1 122 745 926 397
Crédit 5 – Dépenses en capital 29 185 31 060
Crédit 10 – Subventions et contributions 1 940 098 1 588 542
Crédit 15 – Accroître l'intégrité des frontières et du système d'octroi de l'asile du Canada 35 322 -
Crédit 20 – Améliorer le service à la clientèle aux fins de l'immigration 4 156 -
Crédit 25 – Aider les voyageurs à visiter le Canada 2 464 -
Crédit 30 – Protéger les personnes contre les consultants en immigration sans scrupule 11 250 -
Radiation de prêts - 267
Montants législatifs 1 360 566 1 338 893
Postes non budgétaires 58 157 64 974
Moins :
Crédit 1 périmés – Dépenses de fonctionnement (94 915) (46 976)
Crédit 5 périmés – Dépenses en capital (12 872) (9 742)
Crédit 10 périmés – Subventions et contributions (112 433) (151 503)
Crédit 15 périmés – Accroître l'intégrité des frontières et du système d'octroi de l'asile du Canada (35 322) -
Crédit 20 périmés – Améliorer le service à la clientèle aux fins de l'immigration (4 156) -
Crédit 25 périmés – Aider les voyageurs à visiter le Canada (2 464) -
Crédit 30 périmés – Protéger les personnes contre les consultants en immigration sans scrupule (11 250) -
Radiation de prêts - (5)
Périmés – Montants législatifs (11) -
Autorisations disponibles pour emploi au cours des exercices ultérieurs (1 212 954) (1 331 231)
Autorisations de l’exercice en cours utilisées 3 077 566 2 410 676

4. Débiteurs et avances

Le tableau suivant présente le détail des débiteurs et des avances d'IRCC :

  2020 2019
Redressé
(note 16)
  (en milliers de dollars)
Débiteurs – autres ministères et organismes 23 255 30 422
Débiteurs – paiements en trop de salaires 26 443 23 266
Débiteurs – autres parties externes 11 191 19 644
Avances aux employés 1 393 1 237
Sous-total 62 282 74 569
Provision pour créances douteuses sur les débiteurs des parties externes (1 042) (713)
Débiteurs bruts et avances 61 240 73 856
Débiteurs et avances détenus pour le compte du gouvernement (40 566) (51 627)
Débiteurs nets et avances 20 674 22 229

5. Prêts

En vertu de la LIPR, IRCC peut consentir des prêts aux immigrants jusqu'à concurrence de 126 600 milliers de dollars. Le Programme des prêts aux immigrants offre aux immigrants admissibles, pour la plupart des réfugiés sélectionnés aux fins de réinstallation au Canada, l’accès à du financement auquel ils n’auraient pas autrement accès. Les prêts sont utilisés pour couvrir un certain nombre de dépenses, dont le voyage jusqu’au Canada et d’autres coûts liés à la réinstallation, soit :

Depuis le 28 février 1995, tous les prêts aux immigrants portaient intérêt au taux fixé par le ministre des Finances au début de chaque année civile. Les règlements prévoyaient un délai allant jusqu'à six ans pour le remboursement des prêts et le taux d'intérêt sur les prêts en circulation variait de 0,76 % à 9,06 %. Depuis le 21 février 2018, les prêts sont non productifs d’intérêts et prévoient des délais de règlement entre un et huit ans avec une prorogation possible de deux ans. Le solde de clôture des prêts consentis aux immigrants représente uniquement le solde en capital des prêts en circulation. Une provision pour créances douteuses est établie sur les prêts dont le recouvrement est considéré incertain.

Le tableau suivant présente le détail du solde des prêts consentis aux immigrants d'IRCC :

  2020 2019
Redressé
(note 16)
  (en milliers de dollars)
Prêts consentis aux immigrants – Solde d’ouverture 68 444 61 626
Nouveaux prêts émis 30 707 25 327
Remboursements de prêts (13 741) (18 276)
Radiation de prêts - (233)
Prêts consentis aux immigrants – Solde de clôture 85 410 68 444
Provision pour créances douteuses (2 476) (1 150)
Prêts nets 82 934 67 294

6. Stocks

Le tableau ci-dessous présente le détail des stocks, évalués au coût ou selon la valeur de réalisation nette :

  2020 2019
  (en milliers de dollars)
Stocks destinés à la revente :
Matériel de passeport 8 163 5 752
Formulaires 4 831 2 308
Total des stocks destinés à la revente 12 994 8 060
Stocks destinés à la consommation :
Équipements informatiques 5 205 8 175
Matériel de passeport 4 131 2 394
Formulaires 109 53
Total des stocks destinés à la consommation 9 445 10 622
Total des stocks 22 439 18 682

Le coût des stocks utilisés constaté comme une charge dans l’état consolidé des résultats et de la situation financière nette ministérielle se chiffre à 33 747 milliers de dollars en 2019-2020 (37 592 milliers de dollars en 2018-2019).

7. Créditeurs et charges à payer

Le tableau ci-dessous présente le détail des créditeurs et des charges à payer d’IRCC :

  2020 2019
  (en milliers de dollars)
Créditeurs – autres ministères et organismes 54 062 49 953
Créditeurs – parties externes 77 497 86 799
Total des créditeurs 131 559 136 752
Charges à payer 191 416 164 351
Total des créditeurs et des charges à payer 322 975 301 103

8. Programme d’immigration des investisseurs

La Loi no.1 sur le plan d'action économique 2014 (projet de loi C-31) a mis fin aux demandes de participation au Programme fédéral d'immigration des investisseurs (PII) et au Programme des entrepreneurs pour lesquels une décision de sélection n'avait pas été rendue avant le 11 février 2014. Bien que le programme ait pris fin, les investissements en circulation continueront d'être retournés aux investisseurs jusqu'en en mai 2024. Le PII permettait aux immigrants qualifiés d'obtenir la résidence permanente au Canada en effectuant un investissement de 800 milliers de dollars (400 milliers de dollars avant le 1er décembre 2010) dans l'économie canadienne. L'investissement est retourné à l'investisseur, sans intérêt, cinq ans et deux mois après son paiement initial.

Après avoir répondu à d’autres exigences en matière d’immigration, les candidats à ces programmes étaient tenus de verser leur investissement au receveur général du Canada. IRCC agissait à titre de mandataire pour les fonds provinciaux approuvés en percevant les investissements et en les distribuant aux provinces participantes (la Colombie-Britannique, la Saskatchewan, le Manitoba, Terre-Neuve et Labrador et l’Île-du-Prince-Édouard) le premier jour du deuxième mois suivant la réception du montant de l’investisseur.

Les provinces participantes étaient alors responsables d’investir les capitaux reçus dans la croissance de leur économie et la création ou la conservation des emplois. Elles doivent toujours présenter des rapports trimestriels à IRCC et, après cinq ans, remettre à IRCC la totalité du montant de l’investissement. Dans les 30 jours suivant la réception de ce plein montant d’une province participante, IRCC retourne l’investissement à l'investisseur (sans intérêt).

L’Ontario s’est retirée du programme en 2017-2018, la Nouvelle-Écosse en 2016-2017 et le Nouveau-Brunswick en 2015-2016, mais elles continuent à rembourser les investissements à leur échéance.

La valeur des transactions financières traitées pendant l’année est comme suit :

  2020 2019
  (en milliers de dollars)
Solde d’ouverture 19 600 24 828
Recettes 223 600 738 372
Paiements (240 000) (743 600)
Solde de clôture 3 200 19 600

9. Revenus reportés

Le compte de revenus reportés a été établi afin d’inscrire les frais pour services d’immigration, les frais pour services de citoyenneté, et les droits et privilèges à être rendus par IRCC en vertu de la Loi sur l'immigration et la protection des réfugiés et de ses règlements, ainsi que de la Loi sur la citoyenneté et de ses règlements.

Le tableau suivant présente le détail du compte de revenus reportés :

  2020 2019
  (en milliers de dollars)
Solde d’ouverture 540 234 478 097
Paiements reçus 1 157 910 1 086 587
Revenus constatés (1 104 351) (1 024 450)
Solde de clôture brut 593 793 540 234
Revenus reportés détenus pour le compte du gouvernement (593 793) (540 234)
Solde de clôture net - -

10. Avantages sociaux futurs

(a) Prestations de retraite

Les employés d’IRCC participent au Régime de retraite de la fonction publique (le Régime), qui est parrainé et administré par le gouvernement du Canada. Les prestations de retraite s’accumulent sur une période maximale de 35 ans à un taux de deux pour cent par année de services ouvrant droit à pension multiplié par la moyenne des gains des cinq meilleures années consécutives. Les bénéfices sont intégrés aux bénéfices du Régime de pensions du Canada/Régime des rentes du Québec et sont indexés à l’inflation.

Tant les employés qu'IRCC versent des cotisations couvrant le coût du régime. En raison de modifications à la Loi sur la pension de la fonction publique à la suite de la mise en œuvre des dispositions liées au Plan d'action économique 2012, les employés cotisants ont été répartis en deux groupes. Les cotisants du groupe 1 sont les membres existants au 31 décembre 2012 et les cotisants du groupe 2 sont les cotisants qui ont rejoint le régime depuis le 1er janvier 2013. Le taux de cotisation de chaque groupe est différent.

Le montant des charges de 2019-2020 s’élève à 60 965 milliers de dollars (57 368 milliers de dollars en 2018-2019). Pour les membres du groupe 1, les charges correspondent à environ 1,01 fois (1,01 fois en 2018-2019) les cotisations des employés et pour le groupe 2, à environ 1,00 fois (1,00 fois en 2018-2019) les cotisations des employés.

La responsabilité d'IRCC relative au Régime se limite aux cotisations versées. Les excédents ou les déficits actuariels sont constatés dans les états financiers consolidés du gouvernement du Canada, en sa qualité de répondant du régime.

(b) Indemnités de départ

Précédemment, les indemnités de départ accordées aux employés d’IRCC étaient basées sur l’éligibilité de l’employé, les années de services et le salaire au moment de la cessation d’emploi. Par contre, depuis 2011, l’accumulation d’indemnités de départ pour les départs volontaires a cessé pour la majorité des employés. Les employés assujettis à ces changements ont eu la possibilité de recevoir la totalité ou une partie de la valeur des avantages accumulés jusqu’à présent ou d’encaisser la valeur totale ou restante des avantages au moment où ils quitteront la fonction publique. En date du 31 mars 2020, la majorité des règlements pour encaisser la valeur des indemnités étaient complétés. Ces indemnités ne sont pas capitalisées et conséquemment, les remboursements de l’obligation en cours seront prélevés sur les autorisations futures.

Les changements dans l’obligation durant l’année sont les suivants :

  2020 2019
  (en milliers de dollars)
Obligation au titre des prestations constituées - début de l’exercice 22 142 22 581
Charge de l’exercice 3 668 1 665
Prestations versées pendant l’exercice (2 638) (2 104)
Obligation au titre des prestations constituées - fin de l’exercice 23 172 22 142

11. Immobilisations corporelles

Les immobilisations corporelles sont amorties selon la méthode linéaire sur la durée de vie utile estimative de l’immobilisation, comme suit :

Catégorie d’actifs Période d’amortissement
Machines et matériel 15 ans
Matériel informatique 5 à 10 ans
Logiciels (achetés et développés) 3 à 10 ans
Mobilier de bureau 10 ans
Véhicules 8 ans
Améliorations locatives Le moindre du reste de la durée du bail ou de la vie utile de l’amélioration

Les actifs en construction sont comptabilisés dans la catégorie d’actifs applicable dans l’exercice au cours duquel ils deviennent utilisables et ne sont amortis qu’à partir de cette date.

(en milliers de dollars) Coût Amortissement cumulé Valeur comptable nette
Catégorie d’actifs Solde d’ouverture Acquisitions AjustementsNotes de bas de page 1 Aliénations et radiations Solde de clôture Solde d’ouverture Amortissement AjustementsNotes de bas de page 1 Aliénations et radiations Solde de clôture 2020 2019
Machines et matériel 1 980 126 851 17 2 940 1 569 91 - 12 1 648 1 292 411
Matériel informatique 6 387 1 030 - 93 7 324 5 682 337 - 1 6 018 1 306 705
Logiciels (achetés et développés) 381 843 13 41 135 17 422 974 279 617 35 350 - 17 314 950 108 024 102 226
Mobilier de bureau 1 536 19 - - 1 555 915 119 - - 1 034 521 621
Véhicules 610 49 (33) 47 579 358 42 (11) 47 342 237 252
Actifs en construction 33 119 20 373 (41 986) - 11 506 - - - - - 11 506 33 119
Améliorations locatives 7 259 - - - 7 259 7 259 - - - 7 259 - -
Total 432 734 21 610 (33) 174 454 137 295 400 35 939 (11) 77 331 251 122 886 137 334

12. Obligations contractuelles

De par leur nature, les activités d’IRCC peuvent donner lieu à des contrats et des obligations en vertu desquels IRCC sera tenu d’effectuer des paiements échelonnés sur plusieurs années pour mettre en œuvre ses programmes de paiements de transfert ou pour la réception de biens ou services.

Voici les principales obligations contractuelles pour lesquelles une estimation raisonnable peut être faite :

(en milliers de dollars) 2021 2022 2023 2024 2025 2026 et exercices ultérieurs Total
Paiements de transfert 1 420 782 1 377 542 1 373 638 1 344 188 1 352 520 591 622 7 460 292
Immobilisations 7 370 - - - - - 7 370
Fonctionnement et entretien 71 468 12 516 2 446 4 518 147 41 91 136
Passeport – Fonctionnement et entretien 61 968 31 931 28 040 44 012 44 591 317 088 527 630
Total 1 561 588 1 421 989 1 404 124 1 392 718 1 397 258 908 751 8 086 428

13. Passifs éventuels

Des recours ont été intentés contre IRCC dans le cours normal de ses activités. Certaines réclamations sont assorties d'un montant déterminé, tandis que d'autres ne le sont pas. Bien que le montant total de ces réclamations soit important, leur dénouement n’est généralement pas déterminable. IRCC enregistre une provision pour les réclamations et les litiges pour lesquels un paiement futur est probable et une estimation raisonnable de la perte peut être effectuée. Aucune provision de ce type n’a été enregistrée au 31 mars 2020 (néant au 31 mars 2019). Les réclamations et litiges pour lesquels le dénouement est indéterminable et dont le montant peut faire l’objet d’une estimation raisonnable de la direction s’élèvent à 60 500 milliers de dollars au 31 mars 2020 (60 500 milliers de dollars au 31 mars 2019).

14. Opérations entre apparentés

En vertu du principe de propriété commune, IRCC est apparenté à tous les ministères, organismes et sociétés d’État du gouvernement du Canada. Les apparentés incluent, entre autres, les personnes qui sont parmi les principaux dirigeants ou les proches parents de ces personnes, les entités contrôlées en tout ou en partie par un membre des principaux dirigeants ou un membre de la proche famille de ces personnes.

IRCC conclut des opérations avec ces entités dans le cours normal de ses activités et selon des modalités commerciales normales. Il n'y a pas de transactions qui ont eu lieu à une valeur différente de celle qui aurait été atteinte si les parties n'étaient pas apparentées.

(a) Services communs fournis gratuitement par d’autres ministères

Au cours de l’exercice, IRCC a reçu gratuitement des services de certaines organisations de services communs relatifs aux installations, services juridiques, cotisations de l’employeur aux régimes de soins de santé et de soins dentaires et indemnisation des accidentés du travail. De plus, Affaires mondiales Canada a fourni des services relatifs à l’immigration internationale et à la citoyenneté aux missions à l’étranger. Ces services gratuits ont été constatés à la valeur comptable comme suit dans l’état consolidé des résultats et de la situation financière nette ministérielle :

  2020 2019
  (en milliers de dollars)
Services d’immigration et de citoyenneté à l’étranger 236 812 226 664
Cotisations de l’employeur aux régimes de soins de santé et dentaires 51 003 42 764
Installations 45 896 44 663
Services juridiques 26 844 25 522
Indemnisation des accidentés du travail 53 58
Total 360 608 339 671

Le gouvernement a centralisé certaines de ses activités administratives de manière à optimiser l'efficience et l'efficacité de la prestation des programmes auprès du public. Le gouvernement fait donc appel à des organismes centraux et à des organisations de services communs de sorte qu'un seul ministère fournisse gratuitement des services à l’ensemble des ministères et organismes. Le coût de ces services, qui comprennent les services de paye et d'émission des chèques offerts par Services publics et approvisionnement Canada, les services d’audit offerts par le Bureau du vérificateur général et les services d'infrastructure de technologie de l'information fournis par Services partagés Canada ne sont pas inclus dans l'état consolidé des résultats et de la situation financière nette ministérielle d’IRCC.

(b) Autres transactions avec les autres ministères et organismes

  2020 2019
  (en milliers de dollars)
Charges 376 134 364 120
Revenus 3 893 3 824

Les charges inscrites à la section (b) excluent les services communs fournis gratuitement qui sont déjà inscrits dans la section (a).

15. Information sectorielle

La présentation de l'information sectorielle est fondée sur la responsabilité essentielle d’IRCC. La présentation par secteur est fondée sur les mêmes conventions comptables décrites à la note 2, Sommaire des principales conventions comptables. Le tableau qui suit présente les charges engagées et les revenus générés pour les principales responsabilités essentielles, par principaux articles de charges et types de revenus. Voici les résultats de chaque segment pour la période :

(en milliers de dollars) Sélection et intégration des immigrants et des réfugiés Visiteurs, étudiants étrangers et travailleurs temporaires Citoyenneté et passeports Services internes 2020 2019
Redressé
(note 16)
Paiements de transfert
Autres paliers de gouvernement au Canada 1 092 710 - - - 1 092 710 747 012
Organisations à but non lucratif 643 420 - - - 643 420 618 833
Particuliers 68 975 - - - 68 975 51 491
Autres pays et organismes internationaux 19 742 - - - 19 742 16 076
Total des paiements de transfert 1 824 847 - - - 1 824 847 1 433 412
Charges de fonctionnement
Salaires et avantages sociaux des employés 324 756 246 204 161 572 185 310 917 842 838 898
Services professionnels et spéciaux 259 299 127 087 229 877 78 744 695 007 562 800
Transports et communications 12 378 20 056 22 225 3 649 58 308 60 166
Installations 19 425 10 100 10 452 13 356 53 333 51 603
Services publics, matériel et fournitures 6 209 11 879 20 314 8 685 47 087 56 159
Location 10 137 18 003 7 678 9 965 45 783 47 727
Amortissement des immobilisations corporelles 3 611 24 886 4 451 2 991 35 939 34 491
Services d’information 1 382 2 229 2 562 4 238 10 411 10 472
Réparation et entretien 906 1 579 1 635 4 498 8 618 15 292
Autres charges 1 234 26 36 1 123 2 419 (2 260)
Total des charges de fonctionnement 639 337 462 049 460 802 312 559 1 874 747 1 675 348
Total des charges 2 464 184 462 049 460 802 312 559 3 699 594 3 108 760
Revenus
Frais pour les services d'immigration 190 137 576 161 - - 766 298 665 290
Frais de passeport - - 274 885 - 274 885 367 075
Droits et privilèges d'immigration 109 806 53 661 - - 163 467 172 184
Frais pour service de citoyenneté - - 113 351 - 113 351 97 368
Droit de citoyenneté - - 19 730 - 19 730 16 436
Expérience internationale Canada - 8 787 - - 8 787 9 385
Revenus divers de passeport - - 236 - 236 234
Autres revenus 1 714 1 335 115 650 3 814 666
Revenus gagnés pour le compte du gouvernement (301 657) (631 157) (133 196) (639) (1 066 649) (951 924)
Total des revenus - 8 787 275 121 11 283 919 376 714
Coût de fonctionnement net avant le financement du gouvernement et les transferts 2 464 184 453 262 185 681 312 548 3 415 675 2 732 046

16. Ajustements aux résultats de l’exercice précédent

En 2019-2020, IRCC a procédé à une réévaluation de la présentation comptable de ses prêts et de ses débiteurs. En particulier, les prêts ne rencontrent pas les critères des actifs financiers détenus pour le compte du gouvernement, alors que les paiements en trop de salaires rencontrent ces critères. De plus, les charges connexes telles que la diminution de la provision pour créances irrécouvrables et la radiation des prêts ne rencontrent plus les critères des charges encourues pour le compte du gouvernement. Ces ajustements ont été appliqué rétroactivement et l’information comparative pour 2018-2019 a été redressée. Le tableau suivant présente l’effet de ces ajustements :

  2019 avant ajustement Effet de l’ajustement 2019 Redressé
  (en milliers de dollars)
État consolidé de la situation financière
Débiteurs et avances détenus pour le compte du gouvernement (17 675) (33 952) (51 627)
Prêts détenus pour le compte du gouvernement (67 294) 67 294 -
Actifs financiers détenus pour le compte du gouvernement (84 969) 33 342 (51 627)
Actif financier net (dette nette) ministériel (12 308) 33 342 21 034
État consolidé des résultats et de la situation financière nette ministérielle
Charges encourues pour le compte du gouvernement 3 289 (3 289) -
Coût de fonctionnement net avant le financement du gouvernement et les transferts 2 735 335 (3 289) 2 732 046
Coût (revenu) de fonctionnement net après le financement du gouvernement et les transferts 2 563 (9 104) (6 541)
Situation financière nette ministérielle – début de l’exercice 143 323 24 238 167 561
Situation financière nette ministérielle – fin de l’exercice 140 760 33 342 174 102
État consolidé de la variation de la dette nette (actif financier net) ministérielle
Augmentation de l'actif financier net ministériel (7 672) (9 104) (16 776)
Dette nette (actif financier net) ministérielle - débu de l'exercice 19 980 (24 238) (4 258)
Dette nette (actif financier net) ministérielle - fin de l'exercice 12 308 (33 342) (21 034)
État consolidé des flux de trésorerie
Diminution des débiteurs et avances (2 873) (1 142) (4 015)
Augmentation des prêts - 10 246 10 246
Encaisse nette fournie par le gouvernement du Canada 2 479 462 5 815 2 485 277

17. Information comparative

Certains chiffres de l'exercice précédent ont été reclassés afin de les rendre conformes à la présentation adoptée pour l'exercice en cours.

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada
Annexe à la déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers (non auditée)

Pour l'exercice financier 2019-2020

1. Introduction

Le présent document présente de l’information sommaire sur les mesures prises par IRCC pour maintenir un système efficace de contrôle interne en matière de rapports financiers (CIRF), y compris des renseignements sur la gestion du contrôle interne, les résultats d’évaluation et les plans d’action connexes.

Des renseignements détaillés sur les pouvoirs d’IRCC, son mandat et ses activités de programme se trouvent dans son Rapport sur les résultats ministériels et son Plan ministériel les plus récents.

2. Système ministériel de contrôle interne en matière de rapports financiers

2.1 Gestion du contrôle interne

IRCC est doté d’une structure de gouvernance et de reddition de comptes bien établie pour appuyer les efforts d’évaluation et de surveillance de son système de contrôle interne. Un cadre ministériel de gestion des contrôles internes financiers, approuvé par la sous-ministre, est en place et comprend :

Le Comité ministériel d'audit fournit des conseils à la sous-ministre quant à la pertinence et au fonctionnement des cadres et des processus de gestion des risques, de contrôle et de gouvernance du ministère.

La haute direction d’IRCC reconnaît l’importance de donner le ton et veille à ce que les employés de tous les niveaux comprennent leur rôle dans le maintien d’un système de CIRF efficace et à ce qu’ils soient en mesure d’exercer leurs responsabilités efficacement. IRCC a pour priorité de s’assurer que les risques sont bien gérés grâce à un environnement de contrôle souple axé sur les risques qui appuie un processus continu d’amélioration et d’innovation.

2.2 Ententes de services pertinentes par rapport aux états financiers

IRCC a recours à d’autres organisations pour le traitement de certaines opérations qui sont consignées dans ses états financiers tel qu’indiqué ci-bas :

Ententes courantes :
Ententes particulières :

3. Résultats de l’évaluation ministérielle au cours de l’exercice financier 2019-2020

Au cours de l’exercice 2019-2020, la surveillance continue des contrôles a été exercée en fonction du plan établi. Les principales conclusions et les rajustements importants requis découlant des activités d’évaluation de l’année en cours sont résumés ci-dessous.

Contrôles clés nouveaux ou modifiés de façon importante

Pendant l’année en cours, IRCC a poursuivi l’expansion de son réseau de services de demandes de visas et de perception des revenus via l’internet. IRCC a aussi amélioré et poursuivi la numérisation de plusieurs autres processus d’affaires, tels que les subventions et contributions, et les voyages. De plus, IRCC a continué à ajuster son processus d’affaires lié aux salaires suite à la mise en œuvre, ces dernières années, de l’Initiative de transformation de la paye du Conseil du Trésor et du système de paye Phénix.

La conception de tout contrôle clé nouveau ou modifié au sein des processus de revenus, subventions et contributions, salaires et voyages a été analysée rigoureusement avant leur mise en œuvre. Leur efficacité opérationnelle a soit été évaluée en 2019-2020 ou sera évaluée au cours des deux prochaines années financières, en fonction du programme de surveillance continue d’IRCC. Il n’y a pas eu lieu d’apporter d’importants rajustements aux contrôles clés de tout autre processus d’affaires existant qui a été sujet à une réévaluation en 2019-2020.

Programme de surveillance continue

Dans le cadre de son plan cyclique de surveillance continue, IRCC a achevé la réévaluation des contrôles au niveau de l’entité et des contrôles financiers incorporés aux processus d’affaires suivants : budgétisation et prévisions, planification des investissements, écritures de journal, revenus au siège social, subventions aux particuliers – Programme d’aide au ré-établissement, dépenses d’opération non-salariales au siège social (pour trois directions générales significatives), paiements de transferts aux organisations prestataires de services à deux bureaux régionaux canadiens, et tous les processus d’affaires importants à un centre canadien de traitement des demandes. Dans la plupart des cas, les contrôles clés évalués ont été exercés tel que désiré, avec des mesures correctives nécessaires dans les secteurs suivants :

Des plans d’action abordant les mesures correctives nécessaires ont été élaborés par les responsables de processus d’affaires et plusieurs d’entre eux ont déjà été mis en œuvre. Les plans d’action restants seront opérationnalisés dans un délai raisonnable.

De plus, en 2019-2020, IRCC a progressé significativement dans sa réévaluation des contrôles généraux liés à la technologie de l'information (TI) gérés par le ministère et des contrôles financiers incorporés aux processus d’affaires suivants : salaires et avantages sociaux des employés, et immobilisations. Ces travaux de réévaluation seront complétés en 2020-2021, et leurs résultats seront divulgués dans l’annexe de l’année prochaine.

4. Plan d’action du ministère

4.1 Progrès au cours de l’exercice financier 2019-2020

IRCC a continué à mener ses activités de surveillance continue selon la portion de son plan cyclique représentée dans le tableau suivant :

Progrès au cours de l'exercice financier 2019-2020
Plan cyclique de surveillance continue pour l’année en cours État
Tous les processus d’affaires importants à un centre canadien de traitement des demandes Activité réalisée comme prévu, et les mesures correctives nécessaires ont été complétées.
Contrôles au niveau de l’entité, budgétisation et prévisions, planification des investissements, écritures de journal, revenus au siège social, subventions aux particuliers – Programme d’aide au ré-établissement, dépenses d’opération non-salariales au siège social (pour trois directions générales significatives), et paiements de transferts aux organisations prestataires de services à deux bureaux régionaux canadiens Activité réalisée comme prévu, et les mesures correctives nécessaires ont progressé de façon significative.
Contrôles généraux des TI gérés par le ministère, salaires et avantages sociaux des employés, et immobilisations Activité prévue a progressé significativement en 2019-2020, et ses résultats seront divulgués en 2020-2021.

En 2019-2020, IRCC a évalué la conception de tout contrôle clé nouveau ou modifié en élargissant ses services de perception de revenus en ligne, en renforçant et en numérisant davantage ses processus d’affaires de subventions et contributions, et de voyages, et en ajustant son processus d’affaires lié aux salaires. IRCC a également apporté un suivi à tous les contrôles financiers qui requéraient des améliorations suite à la surveillance exercée antérieurement, et a conclu que tous ces contrôles étaient dûment renforcés dans des délais raisonnables.

4.2 Plan d’action pour le prochain exercice et les années subséquentes

Le plan cyclique de surveillance continue d’IRCC au cours des trois prochaines années, fondé sur une validation annuelle des processus et des contrôles à risque élevé et sur les rajustements connexes au plan de surveillance continue, s’il y a lieu, est présenté dans le tableau suivant :

Plan cyclique de surveillance continue
Secteurs de contrôles-clés Exercice
2020-2021
Exercice
2021-2022
Exercice
2022-2023
Contrôles au niveau de l’entité Non Non Non
Contrôles généraux des TI gérés par le ministèreNotes de bas de page * Oui Non Non
Budgétisation et prévisionsNotes de bas de page ** Non Non Non
Planification des investissementsNotes de bas de page ** Non Non Non
Évaluation de coûtsNotes de bas de page ** Non Oui Non
Clôture d’exercice financier et rapports Non Oui Non
Écritures de journal Non Non Oui
Revenus au siège social Non Non Non
Paiements de transfert aux organisations prestataires de services (au siège social et aux bureaux régionaux canadiens sélectionnés) Oui Oui Oui
Paiements de transfert à d’autres paliers de gouvernement Non Non Oui
Subventions aux particuliers – Programme d’aide au ré-établissement Oui Non Oui
Salaires et avantages sociaux des employésNotes de bas de page * Oui Non Oui
Secteurs de contrôles-clés Exercice
2020-2021
Exercice
2021-2022
Exercice
2022-2023
Dépenses d’opération non-salariales au siège social Oui Oui Oui
Dépenses du Programme fédéral de santé intérimaire Non Oui Non
Services fournis gratuitement par d’autres ministères Oui Oui Oui
Prêts aux immigrants Non Oui Non
ImmobilisationsNotes de bas de page * Oui Non Non
Créditeurs, charges à payer et paiements Oui Non Non
Centres canadiens de traitement des demandes – Tous les processus importants de revenus et dépenses d’opération Oui Non Oui
Missions internationales – Tous les processus importants de revenus et dépenses d’opérationNotes de bas de page *** Non Oui Non

En plus de son plan cyclique de surveillance continue, IRCC prévoit de continuer à revoir la mise en œuvre des mesures correctives nécessaires découlant de ses réévaluations des contrôles financiers existants.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :