Cahier de transition du ministre d’IRCC 2019 : Immigration économique

Vue d’ensemble de la situation

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) gère plusieurs programmes d’immigration économique visant à favoriser l’établissement d’une économie canadienne solide et à faire en sorte que les collectivités de partout au pays puissent bénéficier des avantages de l’immigration.

L’immigration économique compte la plus grande proportion (près de 60 %) des admissions de résidents permanents au Canada annuellement et le volume continue de croître.

IRCC collabore étroitement avec les provinces et les territoires pour la gestion du Programme des candidats des provinces.

Le Québec détient le pouvoir exclusif de sélection de ses propres immigrants économiques.

Catégorie de l’immigration économique : Admissions prévues
Année Admissions prévues
2019 191 600
2020 195 800
2021 202 300

Portée de l’impact

Les demandeurs principaux dans la catégorie économique obtiennent les meilleurs résultats en matière de rendement parmi les immigrants et apportent une contribution positive nette à l’économie canadienne :

Représentant la portion la plus importante du plan annuel des niveaux d’immigration, les programmes d’immigration économique sont souvent utilisés pour remédier aux pénuries de main-d'œuvre et répondre aux besoins à court et à long terme du marché du travail.

Programmes actuels

Des détails sur les programmes principaux et les programmes pilotes sont fournis aux annexes A et B.

Programmes principaux

La grande majorité des immigrants économiques sont sélectionnés au moyen d’un ensemble de programmes principaux qui sont établis depuis longtemps et qui portent sur :

Chaque programme poursuit des objectifs distincts visant la sélection d’immigrants de différents niveaux de compétences (de l’entrée à la gestion).

Programmes pilotes

Une plus faible proportion d’immigrants économiques sont sélectionnés au moyen de programmes ciblés ou pilotes conçus pour cibler des régions, des professions ou des secteurs particuliers.

Entrée express

Bassin d’Entrée express

Développements récents

Augmentation de l’immigration économique

Les niveaux d’immigration économique ont augmenté, principalement dans les catégories des travailleurs hautement qualifiés (fédéral) et des candidats des provinces.

En 2019, la cible pour les immigrants économiques est de 191 600, et ce nombre devrait grimper à 202 300 en 2021.

En 2021, 79 % de l’immigration économique proviendra des programmes fédéraux de travailleurs hautement qualifiés et du Programme des candidats des provinces (comparativement à 74 % en 2019).

Augmentation des transitions vers la résidence permanente

Les étudiants et les travailleurs sont de plus en plus considérés comme une source prometteuse de talents pouvant obtenir leur résidence permanente par le biais des programmes d’immigration économique.

En 2018, 62 % des demandeurs principaux hors Québec admis par le biais d’un programme économique de résidence permanente avaient déjà obtenu un permis de travail temporaire et 36 % d’entre eux avaient déjà obtenu un permis d’études.

Augmentation du nombre de programmes ciblés

De nouveaux programmes pilotes ont été créés afin de répondre aux priorités stratégiques ou aux besoins du marché du travail: Programme pilote d’immigration au Canada atlantique, Programme pilote d’immigration dans les communautés rurales et du Nord, et Programme pilote sur l’immigration agroalimentaire.

Les programmes destinés aux aides familiaux de longue date ont été réaménagés dans le cadre d’un projet pilote (en 2014 et en 2019), tandis que le Programme pilote de visa pour démarrage d’entreprise est devenu permanent (en 2018).

Principaux points à retenir

L’immigration économique représente la portion la plus importante du plan des niveaux d’immigration et est considérée par le public et les intervenants comme étant la plus susceptible de répondre aux besoins économiques à court et à long terme du Canada.

Les programmes principaux sont bien établis et produisent des résultats positifs constants pour les immigrants et le marché du travail canadien.

De nouvelles mesures et de nouveaux programmes pilotes ciblés ont récemment été instaurés en vue de répondre aux besoins régionaux et sectoriels particuliers.

Décisions à venir : Établir les niveaux d’immigration, y compris pour les programmes d’immigration économique, et étudier la possibilité de combiner les outils existants et nouveaux (p. ex. programmes et programmes pilotes) pour peaufiner le système

« Le système de migration de main-d’œuvre qualifiée du Canada est non seulement le plus important en termes de nombres, mais également le plus sophistiqué et le plus ancien parmi les pays de l'OCDE. » Organisation de coopération et de développement économiques, juillet 2019

Annexe A : Programmes principaux en un coup d’œil

Programmes fédéraux

Programmes régionaux

En vertu de l’Accord Canada‑Québec, le Québec sélectionne ses propres immigrants économiques. La cible d’admissions pour 2019 est de 23 450 immigrants économiques.

Annexe B : Programmes pilotes en un coup d’œil

Régionaux et novateurs

Sectoriels et professionnels

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :