Le gouvernement du Canada investit dans les technologies propres en agriculture

Communiqué de presse

Le nouveau procédé de l’entreprise québécoise KSM inc. permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre associées à la fabrication d’engrais

Le 20 décembre 2018 — Thetford Mines (Québec)

Le développement de technologies propres ne se limite pas à une seule industrie — des entreprises de tous les secteurs de l’économie trouvent de nouveaux moyens d’être écologiques. Ces nouvelles solutions entraînent la création de bons emplois bien rémunérés, favorisent la croissance économique, et contribuent à l’atteinte des objectifs du Canada en matière de changements climatiques.

Aujourd’hui, le secrétaire parlementaire du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, David Lametti, a annoncé, au nom de son ministre, l’honorable Navdeep Bains, un investissement de près d’un million de dollars dans KSM inc.

Le financement provient de Technologies du développement durable Canada (TDDC), qui aide des entreprises canadiennes à commercialiser leurs technologies propres. L’investissement d’aujourd’hui permettra à KSM de construire et d’exploiter une usine-pilote dans des installations industrielles à Thetford Mines, au Québec.

KSM a mis au point une technologie brevetée qui utilise des résidus miniers pour produire des engrais plus efficacement. L’entreprise pourra ainsi remplacer les procédés coûteux et énergivores actuels. La nouvelle technologie de KSM contribuera à réduire les émissions de gaz à effet de serre, et l’engrais produit aura moins de répercussions sur le sol, ce qui mènera à des cultures plus saines.

Le financement viendra appuyer KSM alors qu’elle est en voie de devenir un chef de file mondial de la production d’engrais. La croissance du marché mondial des technologies propres représente une occasion sans pareille pour le Canada, et ce sont des entreprises comme KSM qui mettent le pays à l’avant-plan sur la scène internationale. 

Citations

« Grâce à l’investissement annoncé aujourd’hui, nous appuyons le développement d’une technologie propre qui aura un effet positif sur l’économie locale, mais aussi sur l’environnement. Par l’intermédiaire de Technologies du développement durable Canada, notre gouvernement réalise les investissements requis pour ériger un secteur des technologies propres de calibre mondial. »
— Le secrétaire parlementaire du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, David Lametti

« Les investissements dans les technologies propres nous permettent de nous attaquer aux plus grands problèmes environnementaux. En appuyant ce secteur, nous soutenons l’économie dans son ensemble, nous créons des emplois bien rémunérés et nous contribuons à la protection de notre précieuse planète. »
— Le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, l’honorable Navdeep Bains

« D’ici 2025, les agriculteurs devront produire trois fois plus de nourriture par hectare pour répondre aux besoins d’une population mondiale croissante. KSM a trouvé une solution moins coûteuse et moins énergivore pour la production d’engrais. C’est la raison pour laquelle TDDC soutient ce projet. »
— La présidente-directrice générale de Technologies du développement durable Canada, Leah Lawrence

« L’investissement annoncé aujourd’hui est un grand pas en avant pour KSM. Nous serons en mesure d’acquérir les outils nécessaires pour finaliser la mise au point de notre procédé de fabrication d’engrais et marquer une autre étape vers la construction de notre usine dans la région de Thetford Mines, qui produira 55 000 tonnes d’engrais par année. Nous remercions TDDC et nos partenaires de leur appui à la concrétisation de ce projet de démonstration. »
— Le président de KSM inc., David Lemieux

Faits en bref

  • KSM a mis au point un nouveau processus technologique de production d’engrais plus économe en énergie que les procédés actuels, en utilisant des résidus miniers comme matière première.

  • Technologies du développement durable Canada aide les entrepreneurs canadiens à mettre au point et à faire la démonstration de nouvelles technologies environnementales visant à résoudre les problèmes liés aux changements climatiques, à la qualité de l’air, et à la propreté de l’eau et des sols.

  • Le gouvernement a investi, par l’entremise du budget de 2017, plus de 2,3 milliards de dollars pour favoriser l’essor et l’expansion des entreprises de technologies propres.

  • Ce montant comprend une enveloppe de 400 millions de dollars pour reconstituer le capital du Fonds de technologies du DD de Technologies du développement durable Canada, qui soutient la mise au point et la démonstration de projets de technologies propres qui en sont au stade précoce, ainsi que de nouveaux fonds de l’ordre de 1,4 milliard de dollars qui seront accordés par l’entremise de la Banque de développement du Canada et d’Exportation et développement Canada.

  • Selon les experts, le marché mondial des technologies propres devrait atteindre 2,5 billions de dollars d’ici 2022.

Liens connexes

Personnes-ressources

Suivez Innovation, Sciences et Développement économique Canada sur Twitter : @ISDE_CA

Suivez Technologies du développement durable Canada sur Twitter : @SDTC_TDDC

Dani Keenan
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique
343-291-1710

Relations avec les médias
Innovation, Sciences et Développement économique Canada
343-291-1777
ic.mediarelations-mediasrelations.ic@canada.ca

Relations avec les médias
Technologies du développement durable Canada
613-234-6313
media@sdtc.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :