Le Canada conclut la première séance plénière du Partenariat mondial sur l’intelligence artificielle tenue à Montréal en compagnie d’intervenants du monde entier

Communiqué de presse

Le 4 décembre 2020 – Ottawa (Ontario)

Dans le monde moderne, l’intelligence artificielle (IA) est rapidement en train de devenir l’une des technologies les plus révolutionnaires qui soient. Elle transforme la façon dont les gens travaillent, interagissent les uns avec les autres et participent à l’économie. Pour réaliser le plein potentiel de l’IA et procurer des retombées à tous les citoyens, il faut miser sur la collaboration et la coordination à l’échelle internationale.

Les 3 et 4 décembre, d’éminents spécialistes de l’IA de partout sur la planète, issus du monde industriel, de la société civile, du milieu universitaire et du secteur public – dont des participants de niveau de ministre provenant de neuf pays –, se sont réunis virtuellement à l’occasion de la première séance plénière du Partenariat mondial sur l’intelligence artificielle (PMIA). Ils ont discuté de l’orientation à prendre pour faire avancer collectivement le développement et l’utilisation responsables de cette technologie.  

Le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, l’honorable Navdeep Bains, a pris la parole lors de la cérémonie d’ouverture de l’événement et a mis en lumière le modèle de partenariat que représente le PMIA. Ce modèle favorise l’innovation et la croissance économique au moyen d’une IA responsable et axée sur les valeurs communes que sont les droits de la personne, l’inclusion et la diversité.

Le ministre Bains s’est ensuite joint au premier ministre Justin Trudeau ainsi qu’au président de la France, Emmanuel Macron, codirigeants de la mise en œuvre du PMIA par l’intermédiaire de leur présidence respective du G7 en 2018 et en 2019. Ces derniers ont présenté leur vision du rôle que jouera le PMIA pour orienter le développement et l’utilisation responsables de l’IA à l’échelle mondiale.

Le PMIA est une initiative qui mise sur la collaboration internationale. Il vise à mener des travaux de recherche et des projets clés afin de trouver le meilleur moyen de s’assurer que l’IA, de par sa conception, est axée sur l’humain et d’inspirer la confiance du public envers son utilisation. Au nombre des membres fondateurs du PMIA figurent l’Allemagne, l’Australie, le Canada, la Corée du Sud, les États-Unis, la France, l’Inde, l’Italie, le Japon, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni, Singapour, la Slovénie et l’Union européenne. En marge de la séance plénière, les membres fondateurs ont accueilli le Brésil, l’Espagne, les Pays-Bas et la Pologne à titre de nouveaux membres du Partenariat.

La séance plénière s’est tenue dans le cadre du Sommet de Montréal 2020 du PMIA, organisé par le Centre d’expertise international de Montréal pour l’avancement de l’intelligence artificielle. C’est le premier événement d’envergure du PMIA depuis son lancement en juin 2020, ce qui marque le début des fonctions du Canada dans son rôle de président du Conseil du PMIA pour 2020-2021. Pendant cette période, il fournira une orientation stratégique au Partenariat.

Au cours de la séance plénière, plus de 200 éminents spécialistes en IA se sont penchés sur les questions fondamentales d’un éventail de thèmes, notamment l’adoption responsable de l’IA, l’utilisation de l’IA en réponse à la pandémie de COVID-19, la gouvernance des données, l’avenir du travail ainsi que l’innovation et la commercialisation. L’événement a donné aux chefs de file de l’IA du monde entier l’occasion unique d’échanger sur les moyens les plus prometteurs de mettre en œuvre l’IA et de susciter de nouveaux projets qui profiteront de ses retombées percutantes.

L’événement tire à sa fin, mais le Canada continuera d’être le leader du Partenariat pour 2020-2021. Il misera alors sur les principes de la Charte canadienne du numérique pour promouvoir sa vision d’un écosystème mondial de l’IA qui stimule l’innovation fiable et responsable tout en favorisant la diversité et l’inclusion dans toutes les sphères de l’IA.

Citations

« L’intelligence artificielle est la technologie transformatrice la plus importante au monde à l’heure actuelle. Le Canada et la France ont tout d’abord entrepris un projet bilatéral. Je suis fier de dire que c’est aujourd’hui une véritable initiative multilatérale et multipartite. Pour réaliser le plein potentiel de l’IA et procurer des retombées à tous les citoyens, il faut miser sur la collaboration et la coordination à l’échelle internationale. Le Partenariat mondial sur l’intelligence artificielle nous aidera à façonner un écosystème de l’IA au sein duquel l’innovation et la croissance sont fondées sur la confiance et guidées par nos valeurs communes que sont les droits de la personne, l’inclusion et la diversité. »
- Le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, l’honorable Navdeep Bains

Faits en bref

  • Le Canada et la France travaillent depuis juin 2018, dans le cadre de leur présidence respective du G7 et en collaboration avec plusieurs partenaires internationaux, à mettre sur pied et à lancer le PMIA.

  • Le PMIA soutiendra le développement et l’utilisation d’une IA qui favorise les droits de la personne, l’inclusion, la diversité, l’innovation et la croissance économique. Il tiendra également compte des objectifs de développement durable des Nations Unies.

  • Le Canada possède un écosystème de l’IA prospère qui compte plus de 850 jeunes entreprises, 20 laboratoires de recherche publics, 75 incubateurs et accélérateurs et 60 groupes d’investisseurs d’un peu partout au pays, regroupés dans de grands centres comme Montréal, Toronto, Waterloo, Edmonton et Vancouver.

  • Le gouvernement du Canada versera au Centre d’expertise international de Montréal pour l’avancement de l’intelligence artificielle (CEIMAI), dont la création avait été annoncée pour la première fois en septembre 2019, une somme pouvant atteindre 10 millions de dollars sur cinq ans pour financer ses activités et celles du PMIA. Ce montant s’ajoute à la subvention de 5 millions de dollars déjà accordée au Centre par le gouvernement du Québec et qui visait à créer ou à attirer à Montréal une organisation internationale vouée à l’IA.

  • Le CEIMIA tire également profit des investissements considérables réalisés en IA au Canada et au Québec. En plus des investissements étrangers directs de plus de 900 millions de dollars reçus depuis 2017, l’écosystème de l’IA de Montréal a obtenu près d’un milliard de dollars en fonds publics, dans le cadre d’initiatives du fédéral et du Québec. De cette somme, 40 millions de dollars proviennent de la Stratégie pancanadienne en matière d’intelligence artificielle, tandis que 230 millions de dollars proviennent de l’Initiative des supergrappes d’innovation, qui a permis la mise sur pied de la supergrappe Scale AI à Montréal. Cette dernière se concentre principalement sur les chaînes d’approvisionnement et les petites et moyennes entreprises. Au cours des 10 prochaines années, ces investissements devraient représenter une part de 16,5 milliards de dollars du PIB du Canada et aider à créer plus de 16 000 emplois.

  • Le 15 juin 2020, le ministre Bains et la ministre des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, Nadine Girault, ont rendu public le protocole d’entente Canada-Québec, qui permet au Québec de participer aux activités du PMIA. Les deux gouvernements continueront de solliciter la participation des autres gouvernements provinciaux et territoriaux et collaboreront avec eux afin de s’assurer que les travaux du Canada profitent de la solide expertise nationale en IA.

Liens connexes

Personnes-ressources

John Power
Attaché de presse
Cabinet du ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie
john.power@canada.ca

Relations avec les médias
Innovation, Sciences et Développement économique Canada
ic.mediarelations-mediasrelations.ic@canada.ca

Restez branchés

Pour obtenir plus de renseignements ou pour connaître les services offerts par le Ministère, visitez Canada.ca/ISDE.

Suivez Innovation, Sciences et Développement économique Canada sur les médias sociaux.
Twitter : @ISDE_CA; Facebook : Innovation canadienne; Instagram : @innovationcdn; et LinkedIn.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :