Nettoyage à sec des textiles de collection - Notes de l'Institut canadien de conservation (ICC) 13/13

(Format PDF, 2.67 Mo)

La Note de l'ICC 13/13 fait partie de la treizième série des Notes de l'ICC (Textiles et fibres)

Introduction

Contrairement aux vêtements personnels, le nettoyage à sec des textiles de collection exige une attention particulière. Voici quelques conseils pour réduire les risques du nettoyage à sec des textiles de collection.

Que nettoyer à sec?

Seuls les textiles de collection les plus solides peuvent être nettoyés à sec sans risque. Les méthodes dont se servent les teinturiers soumettent les articles à un culbutage mécanique semblable à l'action des lave-linge, ainsi qu'à un cycle de chauffage pour l'élimination des solvants. Peu de textiles de collection en sortent indemnes. Pour déterminer si un textile peut être nettoyé à sec, il faut tout d'abord l'inspecter soigneusement afin de s'assurer qu'il ne comporte aucune partie élimée, déchirure, couture défaite, doublure ou garniture fragile. Par exemple, si le textile a des éléments non détachables en cuir très sec et fendillé, son nettoyage à sec ne ferait qu'en aggraver les dommages. Si, par contre, le cuir est encore en assez bon état, le traitement ne devrait pas l'abîmer.

Le genre de salissure ou de taches déterminera également s'il est possible d'envisager le nettoyage à sec. Ce processus convient mieux aux taches graisseuses ou huileuses, à la suie et aux taches diffusées par voie aérienne, ainsi qu'aux accrétions telles que de la cire, du goudron et quelques peintures. Le lavage par solvant n'a pas d'incidence sur les teintures sensibles à l'eau, les garnitures (par exemple les paillettes de gélatine) ou les finis (par exemple les finis glacés). Le nettoyage à sec peut également constituer une bonne solution pour des textiles faits de matériaux variés, qui peuvent chacun réagir différemment au nettoyageà l'eau. Il est essentiel que les composantes du textile (étoffe, teintures, ornements et décorations) soient insolubles dans le solvant pour nettoyage à sec.

La sécurité du textile avant tout

Bien sûr, tout teinturier cherche à assurer une propreté maximale. Dans le cas des textiles historiques, toutefois, on ne peut effectuer qu'un nettoyage d'ensemble. Il ne faut pas compter sur le nettoyage à sec pour éliminer d'anciennes taches oxydées. L'essentiel, c'est de ne pas endommager les textiles. Il est indispensable d'avoir la collaboration d'un teinturier disposé à nettoyer des pièces de collection en suivant des directives précises, et s'engageant à consacrer le soin et le temps nécessaires au nettoyage et à la manipulation de ces textiles. Un tel traitement particulier peut coûter davantage que le nettoyage à sec habituel. Le nettoyage à sec comprend normalement les étapes suivantes : prétraitement, culbutage des vêtements dans un bain de solvant pour nettoyage à sec, extraction de celui ci par essorage centrifuge, séchage par culbutage et, en dernier, la finition (vaporisation et repassage). Certains établissements utilisent une seule machine pour tout le processus. D'autres utilisent une machine distincte pour le séchage par culbutage. En principe, pour nettoyer un textile de collection, le teinturier doit être en mesure de faire fonctionner les machines manuellement, afin de pouvoir régler les conditions pendant le nettoyage. Ce ne sont pas toutes les entreprises de nettoyage à sec qui offrent cette option.

Solvants, température et concentration de détergent

Les solvants dont se servent les teinturiers conviennent au nettoyage de la plupart des pièces de collection. Le perchloroéthylène (tétrachloroéthylène) est le solvant le plus utilisé, car il dissout de nombreuses taches courantes comme les taches d'huile et de graisse. Les teinturiers ajoutent normalement au solvant pour nettoyage à sec une « charge », c.-à-d. de l'eau et un surfactant (détergent). Cet ajout permet de dissoudre également les taches solubles dans l'eau que laissent les sucres, les sels et les protéines, notamment le sang. L'eau risque d'abîmer les fibres et de froisser le textile, mais l'ajout d'une charge peut être nécessaire en vue d'augmenter l'efficacité du solvant. Le pouvoir nettoyant de la charge dans le bain de nettoyage est tributaire de la température du solvant, ainsi que de la concentration et de la nature du détergent. Les teinturiers utilisent des concentrations de détergent pouvant aller jusqu'à 2,5 % pour les vêtements ordinaires, mais une oncentration de 1 à 2 % convient aux textiles de collection. La température du bain de nettoyage ne doit pas dépasser 25° C. À la suite de l'utilisation d'une charge, bien rincer le textile dans un solvant propre.

Charge du bain et durée de nettoyage

En principe, on ne doit traiter qu'une seule pièce par cycle de nettoyage. Il faut également demander au teinturier de limiter la durée de nettoyage. En effet, le culbutage dans le tambour ainsi que l'agitation et l'essorage au cours du lavage provoquent de la friction et risquent d'user les textiles. En général, les teinturiers classent les textiles en trois catégories :

  • les vêtements en tissu résistant comme les imperméables, les manteaux d'hiver, les pantalons et les vestes, qui nécessitent un cycle de nettoyage d'environ dix minutes;
  • les vêtements fragiles comme les robes, les chandails, les chemisiers et les soieries, qui nécessitent un cycle de nettoyage d'environ cinq minutes;
  • les vêtements très fragiles et déformables comme les vêtements en poils d'angora, de lapin ou de chien, pour lesquels le cycle de nettoyage ne doit pas dépasser deux minutes.

Pour le nettoyage des textiles de collection, il faut faire preuve d'encore plus de délicatesse que pour les vêtements de la dernière catégorie.

Préparation du textile de collection pour le nettoyage à sec

Lorsqu'un teinturier est disposé à suivre des directives précises pour nettoyer des textiles de collection, il faut d'abord les lui montrer. Il faut ensuite examiner la machine de nettoyage à sec et demander des explications sur son fonctionnement. Vérifier la couleur de la solution de nettoyage par le tube viseur.

Si elle contient du détergent, elle sera jaune pâle ou ambrée, sinon elle sera incolore. En présence du teinturier, faire des tests avec le solvant pour vérifier la solidité des couleurs et la solubilité des ornements (boutons, par exemple).

Si vous êtes tous deux d'avis que l'étoffe et les garnitures résisteront au nettoyage à sec, rapporter le textile au musée afin de le préparer de la façon suivante :

  • Coudre des pièces de tissu blanc ou grand teint, en tricot de coton ou en toile fine, sur tous les crochets, attaches, boutons, boucles et garnitures (métalliques ou autres), afin d'empêcher les accrocs et les déchirures pendant le nettoyage. On peut également utiliser du velcro pour réaliser cette tâche : couper une fente dans la bande à crochets d'un morceau de velcro et le glisser au dessus de la garniture (un bouton, par exemple). Placer une bande à boucles d'un morceau de velcro au dessus du bouton et la fixer à la bande à crochets;
  • Protéger les parties faibles de l'étoffe (trous de mite, par exemple) en faufilant un morceau de tissu blanc ou grand teint (tricot de coton ou toile fine) sur l'étoffe solide entourant la zone affaiblie;
  • Nettoyer les garnitures de métal terni (le 9/3 des Notes de l'ICC : Nettoyage, polissage et cirage des objets de laiton et de cuivre) avant le traitement, car les solvants peuvent transférer la décoloration du métal et la reporter sur le tissu. À la suite du nettoyage à sec, on peut polir et cirer les composantes de métal.
  • Au besoin, enlever certains éléments décoratifs pour les nettoyer. Marquer leur emplacement original de fil blanc en vue de les rattacher. Lorsque l'objet est prêt pour le nettoyage à sec, prendre rendez-vous avec le teinturier, en choisissant un jour où il aura le temps d'accorder toute son attention au textile de collection. Il est préférable d'y aller tôt le matin, car la solution de nettoyage à sec est alors probablement tout frais et n'aura pas encore été échauffée par son utilisation. Demeurer sur les lieux pendant toute l'opération et ne pas hésiter à poser des questions si l'on est incertain de ce que fait le teinturier.

Processus de nettoyage à sec

Le cycle habituel de nettoyage à sec d'un textile de collection doit comporter les étapes suivantes :

  1. Parler du prétraitement au teinturier. Le processus est souvent proscrit pour des textiles de collection. Éliminer l'étape si elle est considérée inutile.
  2. Placer le textile dans un filet protecteur.
  3. Placer le textile dans la machine arrêtée. Remplir le tambour au tiers avec des chiffons doux prélavés synthétiques ou en polyester blanc, pour amortir le culbutage de la pièce.
  4. Remplir la machine au maximum d'une solution de nettoyage à sec propre ou fraichement distillée, avec ou sans « charge ».
  5. Réduire au minimum les mouvements de l'agitateur : faire tourner le tambour pendant une minute, et ensuite l'arrêter pendant deux minutes.
  6. Vidanger le bain de nettoyage sans passerà l'essorage centrifuge.
  7. Pour le rinçage, reprendre les étapes 4, 5 et 6 avec une solution propre, sans ajouter de détergent.
  8. Vidanger à nouveau la machine pendant deux ou trois minutes en n'utilisant que la pompe.
  9. Faire fonctionner l'essorage centrifuge pendant une minute.
  10. Sécher le textile de collection, sans culbutage, à une température ne dépassant pas 50° C. Il est parfois nécessaire d'ajouter d'autres chiffons blancs et propres durant le séchage.
  11. Au besoin, effectuer des tâches de finition (c.-à-d. le repassage et la vaporisation). Cette étape n'est pas recommandée pour les textiles de collection.

Bibliographie

KIEFER, K. et J. SCHEER. Expanding Conservation Cleaning Options: Collaboration with a Professional Dry Cleaner. Poster Presentation. Asheville (NC), North American Textile Conservation Conference, .


Par le personnel du Laboratoire de textiles de l'ICC.

Première date de publication :
Révision : ,

Also available in English.
Également publié en anglais.

© Ministre, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada,
Nº de cat. : NM95-57/13-13-2010F
ISSN : 1191-7237


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :