La ministre Gould écoute les intervenants à Montréal à propos des débats des chefs des partis politiques

Communiqué de presse

Montréal, 26 janvier 2018 – Consciente qu’un électorat bien informé et mobilisé est fondamental à la santé et au bien-être de notre démocratie, l’honorable Karina Gould, ministre des Institutions démocratiques, a rencontré aujourd’hui à Montréal un groupe de dirigeants des médias, du milieu académique et de groupes d’intérêts publics pour écouter leurs idées sur la création d’une commission indépendante ou d’un poste de commissaire indépendant chargé d’organiser les débats des chefs des partis politiques avant l’élection de 2019.

La table ronde d’aujourd’hui a eu lieu à l’Université McGill et a été animée par l’Institut de recherche en politiques publiques. Parmi les thèmes explorés, notons les suivants :

  • Qui doit organiser les débats des chefs
  • De quelle façon les débats peuvent-ils joindre le plus grand nombre de Canadiens possible
  • Comment veiller à ce que l’ensemble de la population ait accès aux débats
  • Comment le mandat d’éducation du commissaire indépendant peut-il être structuré

Le premier ministre, dans la lettre de mandat qu’il a transmise à la ministre Gould, lui demande de « présenter des options pour créer un poste de commissaire indépendant chargé d’organiser les débats des chefs des partis politiques lors des futures campagnes électorales fédérales, avec le mandat d’améliorer les connaissances des Canadiens et des Canadiennes en ce qui concerne les partis, leurs chefs et leurs positions stratégiques ». Les membres du public peuvent formuler des commentaires en ligne jusqu’au 9 février 2018.

L’information recueillie pendant la table ronde et les autres consultations connexes sur les débats des chefs sera utilisée pour orienter les décisions stratégiques visant la création d’une commission indépendante ou d’un poste de commissaire indépendant avant la prochaine campagne électorale fédérale.


Citations

« Les débats des chefs constituent une plateforme permettant aux dirigeants politiques de présenter leurs idées et leurs positions politiques à la population. Leur importance former une population mobilisée et bien informée fait en sorte que nous avons l’obligation de veiller à ce que le plus de Canadiennes et de Canadiens possible y aient accès. Les idées entendues aujourd’hui à Montréal contribueront au dialogue que nous tenons partout au Canada et nous aiderons à évaluer les options relatives à l’organisation des débats des chefs. »
‑ L’honorable Karina Gould, ministre des Institutions démocratiques

Faits en bref

  • La table ronde d’aujourd’hui est la dernière d’une série d’activités organisées par la ministre Gould et le secrétaire parlementaire Fillmore avec des intervenants. D’autres tables rondes ont été organisées à Halifax, à Toronto, à Winnipeg et à Vancouver.

  • Le premier débat des chefs fédéraux télévisé a eu lieu en 1968.

  • Le débat des chefs de 1979 a attiré 7,5 millions de téléspectateurs, soit près de la moitié de la population anglophone du pays à l’époque.

  • Le nombre total de téléspectateurs pour les débats en français et en anglais de la campagne électorale de 2015 était beaucoup plus faible que celui des débats ayant eu lieu en 2006, en 2008 et en 2011.

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour obtenir de plus amples renseignements (médias seulement), veuillez communiquer avec :

Jordan Owens
Directeur des communications
Cabinet de la ministre des Institutions démocratiques
jordan.owens@di-id.gc.ca

Relations avec les médias
Bureau du Conseil privé
613-957-5420

Restez branchés

Suivez-nous sur Twitter et Facebook.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Please select all that apply:

Thank you for your help!

You will not receive a reply. For enquiries, contact us.

Date de modification :