Une plateforme de recherche nationale offre des réponses pour un vieillissement en santé 

Communiqué de presse

Des données recueillies auprès de 51 000 Canadiens aideront à façonner les politiques et les programmes de santé

29 mai 2017 – Ottawa (Ontario) – Instituts de recherche en santé du Canada

La population du Canada vieillit. Selon Statistique Canada, la proportion de Canadiens âgés de 65 ans et plus devrait passer de 16.9 % en 2016 à 23 % d’ici 2031, soit près d’une personne sur quatre.

Ce changement démographique présente à la fois des possibilités et des défis importants pour notre société. Comment peut‑on donner aux Canadiens les moyens de rester actifs une fois âgés? Quels comportements, politiques et programmes favorisent un vieillissement en santé?

Le gouvernement du Canada soutient une plateforme de recherche pancanadienne unique qui permet de suivre plus de 50 000 Canadiens pendant 20 ans. Cette plateforme ­– l’Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement (ÉLCV) – permettra à des chercheurs de répondre à des questions cruciales sur les aspects biologiques, médicaux, psychologiques, sociaux, économiques et comportementaux du vieillissement, de l’invalidité et de la maladie. Elle s’avère particulièrement utile comme source de données pour les chercheurs et les stagiaires en début de carrière.

L’honorable Jane Philpott, ministre de la Santé, a annoncé aujourd’hui que le gouvernement du Canada investira 1,7 million de dollars dans 25 projets de chercheurs de l’ensemble du pays, qui utiliseront et analyseront les données de base de l’ÉLCV pour répondre à d’importantes questions sur le plan de la santé. Le financement provient des Instituts de recherche en santé du Canada, principal bailleur de fonds de l’ÉLCV.


Citations

« Compte tenu du vieillissement de la population, nous devons déployer des efforts pour veiller à ce que les Canadiens continuent de recevoir les services correspondant à leurs besoins. La recherche est essentielle à l’amélioration du soutien offert aux Canadiens. Je félicite chacune des 25 équipes de chercheurs qui exploreront les riches données de l’ÉLCV pour trouver des réponses à leurs questions. J’applaudis également tous les Canadiens qui participent à cet effort national important. »
Jane Philpott
Ministre de la Santé

« L’Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement est une plateforme de recherche des plus précieuses. Elle offre de vastes ensembles de données et donne accès à un imposant bassin d’échantillons biologiques utiles aux chercheurs de toutes les disciplines de la santé. J’aimerais remercier les chercheurs de l’ÉLCV de leur importante contribution à cette plateforme vitale et féliciter les 25 équipes de recherche qui ont reçu des fonds pour explorer les données de l’ÉLCV. Je suis convaincu que de nombreux autres chercheurs – en particulier ceux qui sont en début de carrière – tireront parti de cette plateforme unique dans l’avenir. »
Dr Yves Joanette
Directeur scientifique de l’Institut du vieillissement des IRSC

« L’Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement remercie le gouvernement du Canada de son soutien continu de la recherche qui améliorera la santé des Canadiens. La plateforme de recherche de l’ÉLCV se veut une riche source de données pour tous les chercheurs canadiens dans le domaine de la santé. Nous sommes reconnaissants de l’engagement et de l’apport de nos participants, ainsi que de l’esprit d’initiative des chercheurs qui analyseront les données de l’ÉLCV et qui généreront de nouvelles connaissances sur les facteurs qui contribuent au vieillissement en santé. »
Dr Parminder Raina
Chercheur principal, Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement

Faits en bref

  • L’Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement (ÉLCV) est une vaste plateforme de recherche nationale sur la santé et le vieillissement mettant à contribution 51 000 Canadiens âgés de 45 à 85 ans au moment du recrutement et suivis sur une période de 20 ans.

  • La plateforme comprend des données sur l’état de santé, les évaluations physiques, les maladies, la cognition, le bien‑être psychologique et la santé mentale, le bien‑être social, les aspects économiques du vieillissement et des marqueurs biologiques sanguins.

  • L’équipe de l’ÉLCV a maintenant terminé la collecte de données de base, collecte qui sera répétée tous les trois ans pendant 20 ans. Ce vaste ensemble de données initiales est maintenant à la disposition des chercheurs œuvrant dans tous les domaines de la santé et du bien‑être psychosocial.

  • L’ÉLCV a bénéficié jusqu’ici d’un investissement de 65,1 millions de dollars des IRSC. Une part additionnelle de 26,5 millions de dollars a été investie par la Fondation canadienne pour l’innovation, les gouvernements provinciaux, les universités et d’autres partenaires.

  • Les IRSC ont accordé au total 1,7 million de dollars à 25 chercheurs pour des projets consistant à analyser les données disponibles de l’ÉLCV.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Andrew MacKendrick
Cabinet de l’honorable Jane Philpott
Ministre de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Instituts de recherche en santé du Canada
613-941-4563
relationsaveclesmedias@cihr-irsc.gc.ca

Laura Lawson
Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement
905-525-9140, poste 21413 
llawson@mcmaster.ca

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) savent que la recherche a le pouvoir de changer des vies. En tant qu’organisme fédéral chargé d’investir dans la recherche en santé, ils collaborent avec des partenaires et des chercheurs pour appuyer les découvertes et les innovations qui améliorent la santé de la population et le système de soins du Canada.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :