Nouveau soutien à la recherche sur les blessures de stress post-traumatique chez le personnel de la sécurité publique

Communiqué de presse

Les Instituts de recherche en santé du Canada lancent un concours pour financer la recherche visant à traiter et à prévenir les blessures de stress post-traumatique chez les personnes qui assurent la sécurité de nos communautés

Le 26 juillet 2018 – Ottawa (Ontario) – Instituts de recherche en santé du Canada

Le gouvernement du Canada est déterminé à prendre soin de ceux qui risquent leur sécurité pour protéger ses communautés.

Le personnel de la sécurité publique canadien joue un rôle essentiel dans la sécurité de nos communautés et de notre nation. Les pompiers, les policiers, les ambulanciers paramédicaux, le personnel de recherche et sauvetage, les travailleurs des services correctionnels, les agents des services frontaliers, les analystes du renseignement, les bénévoles et d’autres agents de la sécurité publique travaillent dans des environnements dangereux, instables et traumatisants, ce qui peut avoir des répercussions importantes sur leur santé mentale et entraîner des problèmes psychologiques graves, appelés blessures de stress post-traumatique (BSPT).

Afin de favoriser la santé mentale du personnel de sécurité publique du Canada, l’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, et l’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, ont annoncé aujourd’hui le lancement de subventions Catalyseur des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) pour la recherche sur les BSPT chez le personnel de la sécurité publique.

Cet investissement de 2,25 millions de dollars servira à financer un maximum de 15 projets de recherche visant à renforcer et à élargir la base de données dont nous aurons besoin pour orienter la création de politiques et de programmes qui améliorent le bien-être mental et la résilience du personnel de la sécurité publique. Les projets viseront à mieux comprendre, à détecter et à prévenir les BSPT chez le personnel de la sécurité publique, et à en atténuer les effets.


Citations

« Le gouvernement du Canada est extrêmement fier de soutenir les Canadiens qui assurent chaque jour la sécurité de nos communautés. Cette contribution à la recherche sur les BSPT aidera le personnel de la sécurité publique à obtenir les ressources et les traitements nécessaires pour vivre des vies saines et gratifiantes. »
L’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé

« Les membres du personnel de la sécurité publique mettent leur vie en danger pour assurer la sécurité de nos communautés. Aussi devons-nous en faire plus pour préserver leur santé mentale et leur bien-être mental. Je constate avec plaisir que les IRSC financent la recherche sur les BSPT afin d’améliorer notre compréhension de cette priorité cruciale et de veiller à ce que les agents de la sécurité publique partout au pays reçoivent l’aide dont ils ont besoin. »
L’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile

« Les blessures  de stress post-traumatique sont des affections complexes qui touchent le personnel de la sécurité publique de toutes les régions du Canada. L’annonce d’aujourd’hui est la première étape pour combler les lacunes dans les connaissances sur les BSPT chez ces groupes professionnels, et pour trouver des traitements qui offriront au personnel de la sécurité publique du Canada le soutien dont il a besoin. »
Michel Perron, vice-président directeur, Instituts de recherche en santé du Canada

Faits en bref

  • Les subventions Catalyseur sont des subventions à court terme conçues pour offrir un financement de démarrage destiné aux nouvelles perspectives de recherche; elles préparent le terrain pour des projets de recherche plus vastes et à plus long terme.

  • Les subventions Catalyseur ne sont que le début. Le budget de 2018 prévoit un investissement de 20 millions de dollars sur cinq ans pour soutenir un nouveau consortium de recherche rassemblant les IRSC et l’Institut canadien de recherche et de traitement en sécurité publique dans le but d’aborder le problème des BSPT chez le personnel de la sécurité publique.

  • Dans le cadre du budget de 2018, le gouvernement du Canada prévoit aussi un investissement de 10 millions de dollars sur cinq ans, à compter de 2018-2019, afin que Sécurité publique Canada collabore avec l’Institut canadien de recherche et de traitement en sécurité publique pour mettre au point un projet pilote de thérapie cognitivo-comportementale en ligne et ainsi offrir aux agents de la sécurité publique un meilleur accès à des soins et traitements.

  • En juin, les IRSC ont lancé un concours de financement qui fournira un maximum de 4,32 millions de dollars provenant des Forces armées canadiennes et d’Anciens Combattants Canada à des chercheurs qui étudient l’efficacité et l’innocuité du cannabis comme traitement pour l’état de stress post-traumatique chez le personnel et les vétérans des Forces armées canadiennes.

  • Sécurité publique Canada (SP) continue de collaborer étroitement avec une diversité d’intervenants, y compris à tous les paliers de gouvernement, ainsi qu’avec d’autres ministères et des associations de premiers intervenants afin d’élaborer un plan d’action coordonné sur les blessures de stress post-traumatique pour soutenir les agents de la sécurité publique.

Liens connexes

Personnes-ressources

Thierry Bélair
Cabinet de l’honorable Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé
613-957-0200

Scott Bardsley
Cabinet de l’honorable Ralph Goodale
Ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
613-991-0657

Relations avec les médias
Instituts de recherche en santé du Canada
613-941-4563
relationsaveclesmedias@cihr-irsc.gc.ca

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) savent que la recherche a le pouvoir de changer des vies. En tant qu’organisme fédéral chargé d’investir dans la recherche en santé, ils collaborent avec des partenaires et des chercheurs pour appuyer les découvertes et les innovations qui améliorent la santé de la population et le système de soins du Canada.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :