Le gouvernement du Canada injecte 10 millions de dollars dans la recherche pour éliminer le cancer du col de l’utérus

Communiqué de presse

4 juin 2019 – Vancouver (Colombie-Britannique) – Instituts de recherche en santé du Canada

Grâce à la vaccination, à la détection précoce et à une prise en charge efficace, le cancer du col de l’utérus est l’une des formes de cancer les plus faciles à prévenir et à traiter. Pourtant, en 2017, environ 1 550 Canadiennes ont reçu un diagnostic de cancer du col de l’utérus, et on estime que 400 en sont décédées.

L’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, a annoncé aujourd’hui un investissement de 10 millions de dollars sur cinq ans du gouvernement du Canada, effectué par l’entremise des Instituts de recherche en santé du Canada, dans la recherche sur le cancer du col de l’utérus. Cette recherche de portée nationale sera dirigée par la Dre Gina Ogilvie, chercheuse et médecin de réputation mondiale, en collaboration avec son équipe au Women’s Health Research Institute du BC Women’s, les membres du groupe de travail de la Colombie-Britannique sur l’élimination du cancer du col de l’utérus et ses collègues de la Gynecological Cancer Initiative.

Plus précisément, les chercheurs étudieront la vaccination contre le virus du papillome humain (VPH) et les méthodes de dépistage du VPH, et s’emploieront à mettre en application leurs résultats dans tout le pays, dans le but d’améliorer la santé de la population canadienne. Leur travail contribuera à l’appel à l’action mondial visant l’élimination du cancer du col de l’utérus.

Cette annonce a été faite en marge de la conférence Women Deliver de 2019.

Citations

« Nous savons qu’un trop grand nombre de cas de cancer du col de l’utérus sont encore diagnostiqués en phase ultime. C’est pourquoi notre gouvernement investit dans la recherche pour remédier à la situation. Ce financement soutiendra la Dre Gina Ogilvie et son équipe au Women’s Health Research Institute du BC Women’s dans leur travail en vue de trouver de nouvelles stratégies pour mieux prévenir et traiter le cancer du col de l’utérus pour l’ensemble de la population canadienne. »
L’honorable Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé
 

« Notre équipe est dotée des compétences, de l’expertise et, franchement, de la passion nécessaires pour faire progresser le dossier et agir comme catalyseur de l’élimination du cancer du col de l’utérus à l’échelle mondiale. »
Gina Ogilvie, M.D., M.Sc., FCMF, D.P.H.
Professeure, École de santé publique et des populations, Université de la Colombie-Britannique
Conseillère principale en recherche, BC Women’s Hospital
 

« L’amélioration de la santé des femmes commence par la recherche, qui dépasse toutes les frontières géographiques. La BC Women’s Health Foundation se réjouit de l’engagement du gouvernement du Canada à investir dans la santé des femmes et lui en est profondément reconnaissante. »
Genesa M. Greening
Présidente-directrice générale
BC Women’s Health Foundation

Faits en bref

  • Selon les statistiques (en anglais seulement), le cancer du col de l’utérus survient en général chez les femmes d’âge mûr et est plus souvent diagnostiqué chez les femmes de 35 à 59 ans.

  • Les immigrantes et les femmes autochtones sont plus susceptibles que les autres femmes de développer ce cancer en raison des obstacles en matière d’accès, de la sensibilisation insuffisante et du manque de programmes de dépistage centrés sur le patient et adaptés à la culture.

  • Le VPH est à l’origine de la majorité des cas de cancer du col de l’utérus. Il est si répandu que la plupart des femmes sexuellement actives contracteront le virus à un moment ou l’autre de leur vie.

  • L’Organisation mondiale de la santé a récemment annoncé que l’élimination du cancer du col de l’utérus est maintenant l’une de ses grandes priorités.

  • Au cours des cinq dernières années, les Instituts de recherche en santé du Canada ont investi 18,8 millions de dollars dans la recherche sur le cancer du col de l’utérus, l’investissement global dans la recherche sur le cancer s’élevant à 821 millions de dollars.

  • La Colombie-Britannique est un chef de file mondial de la prévention, du dépistage et du traitement du cancer du col de l’utérus depuis des décennies. La BC Women’s Health Foundation s’est d’ailleurs engagée à recueillir 10 millions de dollars pour la création de vastes campagnes de sensibilisation et d’éducation au sujet des vaccins et du dépistage.

Liens connexes

Personnes-ressources

Thierry Bélair
Cabinet de Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Instituts de recherche en santé du Canada
613-941-4563
relationsaveclesmedias@cihr-irsc.gc.ca

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) savent que la recherche a le pouvoir de changer des vies. En tant qu’organisme fédéral chargé d’investir dans la recherche en santé, ils collaborent avec des partenaires et des chercheurs pour appuyer les découvertes et les innovations qui améliorent la santé de la population et le système de soins du Canada.

La BC Women’s Health Foundation se consacre à l’amélioration de la santé des femmes dans son ensemble en Colombie-Britannique, de sorte que chaque femme, à n’importe quel stade de la vie, jouisse d’un accès équitable aux meilleurs soins de santé possible, peu importe où, quand et comment les soins doivent être offerts. Pour en savoir plus sur cette vision audacieuse et dynamique de femmes en santé et capables de tout, visitez le site bcwomensfoundation.org [en anglais seulement].


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :