Équipe de direction de les Forces maritimes de l'Atlantique

Commandant FOIA et Commandant de la Force maritime Atlantique

Contre-amiral B.W.N. Santarpia, CD

Contre-amiral B.W.N. Santarpia, CD

Le Contre-amiral (Cam) Brian Santarpia s’est enrôlé dans les Forces armées canadiennes comme officier des opérations maritimes de surface en 1986.

Après avoir terminé sa formation, il a occupé successivement plusieurs postes opérationnels en tant qu’officier de navigation sur les Navires canadien de Sa Majesté (NCSM) Cormorant et Vancouver, officier de combat sur le NCSM Huron, officier exécutif sur les NCSM Chaleur et Halifax, et enfin, en tant que commandant du NCSM St. John's de janvier 2007 à juillet 2008.

Il a également été affecté à plusieurs postes d'instruction, y compris ceux d'instructeur de navigation au Centre d'instruction des officiers de marine, de chef de service de la Division de l'instruction de combat à l'École navale des Forces canadiennes (Esquimalt), C.B. d’officier des opérations à l'Entraînement maritime (Pacifique) et de commandant de l'Entraînement maritime (Atlantique) en 2008.

À la suite de sa promotion au grade de capitaine de vaisseau en 2009, il est nommé conseiller spécial du vice-chef d'état-major de la Défense. En 2010, il est devenu commandant de la base des Forces canadiennes à Halifax, jusqu'à son départ en 2012 pour suivre le cours de sécurité nationale.

Le Cam Santarpia a été promu commodore en juillet 2013 et nommé directeur général du personnel de la Marine. Il a mené la transformation de cette organisation et est devenu le premier directeur général – État de préparation stratégique (Marine) en avril 2014. De décembre 2014 à avril 2015 il a été muté à Bahreïn comme commandant de la Force opérationnelle multinationale 150, une coalition de navires et d’avions menant des opérations de lutte contre le terrorisme.

À son retour en juillet 2016, il a été nommé chef d’état-major au Vice Chef d’état-major de la Défense, puis directeur général – Plans au sein de l’État-major interarmées stratégique. En mai 2018, il s’est joint au Commandement des opérations interarmées du Canada à titre de chef d’état-major.

À compter de juin 2020, le Cam Santarpia a été nommé commandant des Forces maritimes de l’Atlantique.

En plus d’être diplômé du programme de sécurité nationale, le Cam Santarpia est titulaire d'un baccalauréat en commerce du Collège militaire Royal Roads Victoria et d'une maîtrise en études de la défense du Collège militaire royal du Canada Kingston.

Premier maître de la Formation

Premier maître de 1re classe B.A. Mondelli, MMM, MSM, CD, BA, MA

Premier maître de 1re classe B.A. Mondelli, MMM, MSM, CD, BA, MA

La première maître de 1re classe (PM 1) Alena Mondelli se joint aux Forces armées canadiennes en tant qu’opératrice (radio navale) le 1er novembre 1991. Après avoir suivi son instruction de base, son instruction propre à l’armée et celle liée à son groupe professionnel, elle est affectée à son premier navire, le navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Annapolis, en 1993. En 1998, après le fusionnement de son groupe professionnel avec celui de signaleur naval, elle devient spécialiste des communications navales. La PM 1 Mondelli occupe des postes en mer à tous les grades sur divers navires de la Marine royale canadienne. Elle effectue son affectation en tant que spécialiste des communications navales supérieure à bord du NCSM Vancouver, comme chef des opérations à bord du NCSM a Algonquin, elle est spécialiste des communications navales en chef pour l’Entraînement maritime Pacifique et elle occupe le poste de capitaine d’armes du NCSM Toronto. En plus de tous les déploiements dans le Pacifique Ouest, des exercices Rim of the Pacific et de nombreuses autres opérations navales auxquels elle prend part, elle participe également aux opérations FORWARD ACTION à bord du NCSM Provider, APOLLO à bord du NCSM Protecteur et REASSURANCE à bord du NCSM Toronto.

La PM 1 Mondelli reçoit diverses affectations « à terre », notamment à la Station des Forces canadiennes Aldergrove, en Colombie-Britannique (C.-B.); à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes, à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec; à l’École de la flotte des Forces canadiennes à Esquimalt, en C.-B.; au service du Directeur – Gestion du spectre de fréquences, au Quartier général de la Défense nationale, à Ottawa; à la Division de la formation linguistique à Esquimalt; au Collège militaire royal (CMR) du Canada, à Kingston, en Ontario; à l’Institut de la profession des armes Adjudant-chef Robert-Osside, au CMR de Saint Jean; comme première maître de l’unité au Centre de coordination du personnel (Atlantique); à la Division de la formation linguistique à Halifax, et comme première maître de la base des Forces canadiennes Halifax.

La PM 1 Mondelli a obtenu un certificat en études militaires et un baccalauréat ès arts du CMRC Kingston, et elle détient une maîtrise en leadership de l’Université Royal Roads de Victoria. La PM1 Mondelli a été honorée par le Réseau des femmes exécutives comme l’une des 100 femmes les plus influentes au Canada en 2021.

Commandant de la Flotte canadienne de l’Atlantique

Commodore Trevor J. C. MacLean

Commodore Trevor J. C. MacLean

Le commodore (cmdre) Trevor MacLean s’est inscrit au Programme de formation des officiers − Force régulière en 1993 et a obtenu un baccalauréat ès arts du Collège militaire royal du Canada en 1998. Après avoir terminé son instruction de base à Victoria, en Colombie-Britannique, il a servi comme officier de quart à la passerelle à bord du Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) St. John’s.

Au terme de son instruction de directeur, le Cmdre MacLean est retourné à bord du St. John’s en tant qu’officier de guerre sous-marine pour une affectation qui comprenait un déploiement dans le nord de la mer d’Oman à l’appui de l’opération APOLLO. Il a ensuite été muté à terre comme officier chargé de l’instruction de guerre sous-marine. Après avoir suivi le cours d’officier de la salle des opérations en 2005, il a changé de côte et s’est rendu à Victoria où il a assumé le poste d’officier des opérations à bord du NCSM Algonquin.

Au terme de son affectation à bord du NCSM Algonquin, le Cmdre MacLean s’est joint à l’unité Entraînement maritime (Pacifique) à titre d’officier de combat de l’unité. En 2009, il a été sélectionné pour suivre le Programme de commandement et d’état-major interarmées au Collège des Forces canadiennes (CFC) à Toronto.

Après avoir obtenu son diplôme, il est retourné sur la côte Ouest, et tout particulièrement à bord de l’Algonquin, où il a occupé le poste de second du navire. Sur l’Algonquin, il a pris part à l’exercice RIM OF THE PACIFIC 2010 puis à l’opération PACIFIC AMISTAD qui a été exécutée le long de la côte Ouest de l’Amérique du Sud. Pendant ce déploiement, l’Algonquin a également contribué à l’effort de lutte contre le narcotrafic dans le cadre de l’opération CARRIBE.

Le Cmdre MacLean est revenu à l’unité Entraînement maritime (Pacifique) comme commandant en second en 2011. Après 18 mois de service dans cette unité, il a été promu capitaine de frégate et sélectionné pour se joindre au personnel de commandement de la Force opérationnelle multinationale 150 (FOM 150) de la Marine royale australienne en tant qu’officier chargé des plans. Après avoir dirigé la planification préalable au déploiement en Australie, il a été envoyé à Bahreïn dans le cadre de l’opération ARTEMIS où il a dirigé les efforts de planification opérationnelle qui ont permis aux forces affectées à la FOM 150 de réaliser plusieurs interceptions.

À son retour au Canada en 2013, il a été envoyé dans la région de la capitale nationale où il a assumé le rôle de directeur du projet des navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique. Après deux ans dans le milieu du développement des forces, le Cmdre MacLean est revenu sur la côte Est où il a pris le commandement du NCSM Fredericton en juillet 2015 et a ensuite participé à un déploiement en Méditerranée et en mer Noire dans le cadre de l’Op REASSURANCE. Au retour au Canada du Fredericton en juillet 2016, le Cmdre MacLean est retourné pour une troisième période de service dans le milieu de l’entraînement maritime pour prendre le commandement de l’unité Entraînement maritime (Atlantique). Après sa promotion au grade de capitaine de vaisseau en mai 2018, il a dirigé l’effectif de l’organisation du commandant de composante maritime (CCM) en tant que chef d’état-major du CCM, où il a dirigé la planification et l’exécution des opérations de la Marine royale canadienne pendant trois ans. Il a été promu à son grade actuel après avoir réussi le programme de sécurité nationale du CFC en juin 2022. Il a ensuite été nommé au poste de commandant de la Flotte canadienne de l’Atlantique.

Premier maître de la Flotte de l’Atlantique

Premier maître de 1re classe C. Shebib

Premier maître de 1re classe C. Shebib

Le premier maître de 1re classe (PM 1) Cavel Shebib s’enrôle dans la Marine royale canadienne (MRC) en 1991 en tant que technicien d’armes navales à Sydney, en Nouvelle-Écosse, et mène une carrière bien remplie depuis 2014. Il suit seul le cours de français d’un an, avant de naviguer pendant un an chacun à bord des navires canadiens de Sa Majesté (NCSM) Fredericton et Ville de Québec en tant que premier maître du génie des systèmes de combat, puis est nommé premier maître du génie des systèmes de combat de la Flotte de l’Atlantique. Après avoir occupé ce poste pendant un an, il est promu à son grade actuel en 2017, après quoi il assume le rôle de premier maître des distinctions honorifiques et reconnaissances pour les Forces maritimes de l’Atlantique. En 2018, il est nommé le capitaine d’armes du NCSM St. John’s et, en août 2020, il est affecté à l’Institut de la profession des armes adjudant-chef Robert-Osside à Saint-Jean, au Québec, en tant que directeur du Programme intermédiaire en leadership, puis du Programme de leadership supérieur. Après ses deux années au Québec, il a été nommé premier maître de la Flotte de l’Atlantique en juillet 2022.  

Au cours de sa carrière, il est déployé durant plusieurs déploiements dans toute l’Europe et au Moyen-Orient, notamment plusieurs déploiements du 1er Groupe maritime permanent OTAN, l’opération Apollo en 2001 et l’opération Reassurance en 2015. Il participe également à l’Op Persistence, l’opération de récupération des Forces armées canadiennes après l’écrasement avion de Swiss Air près de Peggy’s Cove, en Nouvelle-Écosse, en 1998. Son déploiement le plus mémorable a lieu en 2010, lorsqu’il passe huit mois à patrouiller dans le district de Panjwai de l’Ouest de la province de Kandahar, en Afghanistan. Pendant cette période, il est d’abord responsable adjoint d’un peloton de coopération civilo-militaire, ou COMIC, avant d’être nommé responsable d’un peloton.

Il aime lire et courir, est un fervent adepte du plein air et effectue récemment le programme de certificat de défense et de sécurité par l’entremise du Collège Algonquin.  

Commandant de la Base des Forces canadiennes Halifax

Capitaine de vaisseau A.W. MacKenzie, CD

Capitaine de vaisseau A.W. MacKenzie, CD

Le capitaine de vaisseau (Capv) Andy MacKenzie est né à Sault Ste. Marie, en Ontario, et a terminé ses études de premier cycle à l’Université de Waterloo, à Waterloo, en Ontario. Après avoir obtenu son diplôme, il passe de la Réserve de l’artillerie à la Force régulière pour suivre l’instruction des officiers des opérations maritimes de surface et sous-marines (que l’on appelle dorénavant officiers de guerre navale).

Le Capv MacKenzie sert dans la flotte de surface en tant qu’officier de guerre anti-sous-marine et réalise rapidement qu’une carrière de sous-marinier représente la meilleure option pour lui. Cette prise de conscience coïncide avec le début de l’instruction de sous-marinier de la classe Victoria, et il peut enfin se porter volontaire pour le « service silencieux », ce qui pour le Capv MacKenzie représentait l’ambition de toute une vie.

Après avoir servi sous l’eau dans les flottes de l’Atlantique et du Pacifique, le Capv MacKenzie suit le cours d’officier de guerre sous-marine de la Marine royale australienne, puis est affecté à bord du Navire canadien de Sa Majesté Windsor à titre d’officier de combat. Le Capv MacKenzie demeure à bord du NCSM Windsor comme commandant en second  intérimaire jusqu’à son affectation à l’École des opérations navales des Forces canadiennes à Halifax en tant que premier instructeur du cours d’officier de la salle des opérations d’un sous-marin.

Le Capv MacKenzie termine son cours de commandant en second de sous-marins de la Marine royale australienne, après quoi il est nommé commandant en second pour une deuxième affectation, cette fois, à bord du NCSM Corner Brook. En 2010, il réussit le cours de commandement de sous-marin de la Marine américaine  et, enfin, il a le plaisir de suivre le cours de commandement de sous-marins donné par la Marine royale norvégienne, surnommé « Perisher », en 2011. Il a ensuite l’honneur d’être nommé commandant du NCSM Windsor.

En 2014, le Capv MacKenzie prend le commandement de l’unité Entraînement maritime (sous-marins). En 2015, il étudie pendant un an au Naval War College des États-Unis de Newport, dans le Rhode Island, puis il sert en tant que commandant adjoint de la Force des sous-marins canadiens et ensuite en tant que commandant du NCSM Victoria et de l’unité Entraînement maritime (sous-marins).

En 2018, le Capv MacKenzie se joint à l’état-major de la Marine au Quartier général de la Défense nationale (QGDN), à Ottawa, au service du directeur – Besoins de la Marine, et est promu à son grade actuel. Il y exerce les fonctions de directeur – Guerre de l’information navale et plus récemment, celles de directeur – Intégration des nouvelles capacités. En 2020, il obtient une maîtrise en sciences de la justice et de la sécurité intérieure de la Salve Regina University, dans le Rhode Island.

Le 25 juillet 2022, le Capv MacKenzie a assumé le commandement de la Base des Forces canadiennes Halifax.

Premier maître de la Base des Forces canadiennes Halifax

Premier maître de 1re classe Troy Beazley

Premier maître de 1re classe Troy Beazley

Le premier maître de 1re classe (PM 1) Troy Beazley s’est enrôlé dans les Forces armées canadiennes en novembre 1990. Après avoir reçu l’instruction de base à la Base des Forces canadiennes (BFC) Cornwallis, en Nouvelle-Écosse, il a suivi le cours d’opérateur de sonar à Esquimalt, en Colombie‑Britannique.

D’octobre 1991 à décembre 2005, il a effectué une affectation à la BFC Halifax, où il a eu le  grand plaisir de servir à bord des navires canadiens de Sa Majesté (NCSM) Terra Nova, Gatineau, Skeena, Ville de Québec, Charlottetown, Fredericton et St. John’s. Au cours de la même période, il a été affecté au Centre d’analyse avancée des données à Halifax et a fait partie du premier groupe de militaires du rang à avoir eu l’occasion de suivre le cours avancé d’analyse acoustique et d’écoute passive orale à Nowra, en Australie. 

Après avoir terminé le cours de directeur de guerre sous-marine en 2006, le PM 1 Beazly a été affecté au NCSM Charlottetown pour la deuxième fois et, en 2007, a pris part à la Force opérationnelle Artemis. Il a ensuite été employé à l’École des opérations navales des Forces canadiennes, à la Flotte canadienne de l’Atlantique et au Centre de coordination du personnel de l’Atlantique.

En 2015, il a suivi un cours de langue seconde d’un an. Il a ensuite passé une autre année au Collège militaire royal de Kingston, en Ontario, pour participer au Programme avancé de perfectionnement professionnel des militaires du rang. Il a effectué par la suite une brève affectation d’un an à Ottawa, dans la cellule des projets conjoints, au sein de l’équipe du chef – Développement des Forces.

Promu premier maître de 1re classe en mai 2017, il a été affecté au sein de l’équipe du directeur – Carrières militaires à titre de gestionnaire des carrières, après quoi il a eu l’occasion exceptionnelle de servir à titre de capitaine d’armes du NCSM Charlottetown, avant d’être nommé à un poste au sein de l’Équipe de direction tactique supérieure à une unité auprès du directeur — Nominations supérieures à titre de gestionnaire des carrières des premiers maîtres de 1re classe de la Marine. Toujours dans le domaine de la gestion du personnel, le PM 1 Beazly a été affecté à une Équipe de direction supérieure au niveau tactique, où il a eu le privilège d’exercer les fonctions de premier maître de 1re classe de l’équipe de l’État de préparation stratégique (Marine) et de gestionnaire de la relève des militaires du rang de la Marine royale canadienne (MRC).  

Récemment nommé à son poste actuel de premier maître de la BFC Halifax (le 7 juin 2022), le PM 1 Beazley est enthousiaste à l’idée de servir la base au mieux de ses capacités et se sent honoré que la MRC lui ait confié ce rôle important.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :