Programme d'expérience navale | Questions et réponses

La Marine royale canadienne (MRC) a lancé un nouveau programme de recrutement pour donner aux Canadiens l’occasion de faire l’expérience de la Marine et de les exposer à divers métiers navals avant de décider si une carrière dans la Marine leur convient. 

General

  • En quoi consiste le Programme d’expérience navale?

    Le Programme d’expérience navale (PEN) est une condition de service d’un an avec la MRC. Il est destiné aux étudiants à la recherche d’une « année sabbatique » ou ceux qui veulent tenter une carrière au sein de la MRC et à explorer les emplois disponibles, mais qui ne sont pas sûrs de s’engager à long terme. Après un processus de recrutement simplifié, une formation militaire de base de huit semaines et une formation en environnement naval de quatre semaines, les participants rejoindront la flotte sur l’une ou l’autre des côtes. Pendant plusieurs mois, ils se familiariseront avec le milieu tout en observant une gamme de postes et l’exercice d’un certain nombre de compétences. Les participants au programme auront également la chance d’être sur un navire pendant plusieurs semaines. Cela comprendra du temps à travailler à Esquimalt en Colombie-Britannique, ou à Halifax en Nouvelle-Écosse, du temps en mer et potentiellement des visites de ports au Canada ou à l’étranger. Après leur condition de service d’un an, les participants peuvent continuer à servir dans la MRC, à temps plein ou à temps partiel, ou ils peuvent décider que la MRC n’est pas pour eux et repartir avec une meilleure compréhension de la Marine et une expérience de travail unique qui, espérons-le, les aidera dans leurs projets futurs. Pour ceux qui décident de rester, ils choisiront un métier avec les conseils et le soutien de spécialistes du métier et d’officiers de sélection du personnel et renouvelleront leur condition de service.

  • Pourquoi la MRC présente-t-elle ce programme?

    La Marine, comme le reste des Forces armées canadiennes, a été mise au défi au cours des dernières années de recruter, de former et de retenir divers talents canadiens. Par conséquent, la Marine repense sa façon de recruter en offrant aux recrues potentielles un nouveau programme et une approche différente, qui permet aux participants d’explorer les métiers au sein de la MRC avant de s’engager à plus long terme. L’objectif est de réduire le temps qu’il faut pour transformer des civils en marins et de s’assurer que ceux qui choisissent de rester et de servir dans la MRC trouvent des emplois qu’ils aiment.

  • Qu’est-ce que ce programme a de si différent?

    Ce programme, parmi ces nombreux avantages, permet aux participants de prendre une décision éclairée quant à leur carrière dans la Marine. Auparavant, toutes les recrues de la Marine devaient choisir un métier, puis suivre une formation sans savoir si la profession correspondait parfaitement à leurs intérêts et à leurs aspirations ou si la Marine leur convenait. Ceux qui sont confiants dans leurs choix peuvent toujours rejoindre les plans d’entrée existants, mais pour ceux qui ne le sont pas, le PEN donnera aux participants les outils, les conseils et les occasions dont ils ont besoin pour prendre une décision éclairée sur leur choix de travail. La capacité d’agir, sur le plan personnel comme professionnel, aidera les participants non seulement à choisir l’option idéale, mais aussi à trouver un emploi qu’ils pourront transformer en carrière.

    En même temps, le PEN permettra à la Marine d’évaluer l’harmonie des participants avec l’éthos des Forces armées canadiennes et le code de conduite de la MRC. Les recrues potentielles pourront désormais faire traiter leurs demandes dans leurs unités locales de la Réserve navale où elles pourront interagir directement avec les marins avant de choisir la MRC.

  • Pourquoi quelqu’un devrait-il postuler au PEN?

    Le PEN offrira aux participants l’occasion de découvrir la Marine sans aucune condition. Les participants découvriront que la Marine a beaucoup à offrir : stabilité et sécurité d’emploi, l’un des systèmes de rémunération et d’avantages sociaux les plus avancés de toutes les forces armées au monde, éducation et formation rémunérées, amitiés pour la vie, aventure, promotion de carrière, possibilités de développement personnel et professionnel et, bien sûr, la chance de servir le Canada et les Canadiens, de contribuer à la sécurité mondiale.

  • Quel sera le grade des participants et combien seront-ils payés?

    Les participants entreront dans le PEM en tant que matelots de 3e classe (Mat 3) et seront payés conformément au taux de solde en vigueur du Soldat – Niveau de solde 1 – Standard – Éch 1 (noter que les taux de solde utilisent l’équivalent du grade de l’armée de terre ou de la force aérienne, et non les grades de la Marine). Taux de solde des militaires du rang. Conformément au taux de solde en vigueur (avril 2023), le taux de solde mensuel pour les participants au PEM est de 3 492 $. De plus, les participants auront accès aux mêmes soins médicaux et dentaires que tous les membres des FAC, et les vivres et le logement seront gratuits (un avantage imposable).

  • À quels métiers les participants seront-ils exposés?

    Les participants auront l’occasion d’observer des postes de militaires du rang (MR) de la Marine. Il existe de nombreuses professions à considérer, y compris manœuvrier, technicien de marine, communicateur naval, technicien en génie des armes, opérateur de sonar, opérateur d’information de combat naval, et plus encore. Tout au long du programme, les marins rencontreront des agents de sélection du personnel pour les aider dans le processus de choix d’un métier qui leur convient le mieux.

    Les participants apprendront également un certain nombre de nouvelles compétences qui leur seront utiles dans leur future carrière militaire ou civile.

  • Comment les professions sont-elles choisies à la fin du programme d’expérience navale?

    Les participants au PEN travailleront avec des officiers de sélection du personnel à divers moments de leur condition de service d’un an pour explorer leurs options et choisir un métier qui convient le mieux au militaire et à la Marine. Chaque personne devra encore satisfaire aux exigences de base pour un métier précis.

  • Les participants peuvent-ils choisir un métier hors marine à la fin du programme d’expérience navale?

    À la fin de leur année, si les candidats ne souhaitent pas poursuivre une carrière dans la Marine, ils peuvent également choisir parmi les métiers de l’Armée de terre ou de la Force aérienne.

  • En quoi consistera la partie « en mer »?

    Dans le cadre du programme, les participants partiront en mer et goûteront à l’aventure que leur promet une carrière navale. Ils rejoindront un navire et navigueront avec l’équipage pendant plusieurs semaines, obtenant le point de vue d’un initié sur un navire en mer et visitant potentiellement un port. Où que ce soit, les participants auront un aperçu de première main de ce que signifie voir le monde tout en servant une plus grande cause.

  • Où les participants vivront-ils pendant qu’ils seront dans le programme? Qu’en est-il pour les repas?

    Les participants aux PEN seront logés dans les bâtiments d’hébergement des bases disponibles à la Base des Forces canadiennes (BFC) Halifax et à la BFC Esquimalt. De plus, tout le personnel non formé (point fonctionnel pré-occupation) qui vit dans les logements de la base recevra le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner, conformément au CANFORGEN 180/22, dans l’une des cuisines de la base.

  • Les participants pourront-ils amener leur plus proche parent avec eux?

    Les nouveaux enrôlés dans les Forces armées canadiennes, et par la suite dans la Marine royale canadienne, sont amenés sous un statut d’affectation restreint, ce qui signifie que leur plus proche parent (PPP) et leurs des articles ménagers et des effets personnels (AM et EP) restent à leur résidence/lieu d’inscription. Une fois que votre niveau opérationnel de compétence (NOC) est atteint, le gestionnaire de carrière affichera les militaires en statut interdit (ce qui est une affectation normale malgré le nom), ce qui comprend une réinstallation à coût complet où le militaire est réuni avec son PPP et ses AM et EP.

  • Combien de séries du PEN y aura-t-il chaque année?

    Il fonctionnera sur un modèle d’enrôlement continue et n’aura donc pas de séries définies.

  • Est-ce que le temps passé dans le PEN ouvre droit à une pension militaire si je décide de faire carrière dans les Forces armées canadiennes?

    Oui, après avoir terminé six mois de formation, tout le temps servi compte comme du temps dans les Forces canadiennes. Lire la suite : ORFC : Volume I – Chapitre 6 Enrôlement et rengagement – Canada.ca

Processus de demande/d’enrôlement

  • Ce programme fonctionnera-t-il parallèlement à nos programmes d’enrôlement/de recrutement traditionnels?

    Oui. Les parcours traditionnels sont là pour les candidats qui savent déjà quel programme/profession ils aimeraient rejoindre. Cependant, pour ceux qui ont pensé à rejoindre la Marine, mais qui ne sont pas sûrs que ce soit la bonne personne ou ne sont pas prêts à s’engager à long terme, le PEN donnera aux participants les outils, les conseils et les occasions dont ils ont besoin pour prendre une décision éclairée sur leur choix de travail. La capacité d’agir, sur le plan personnel comme professionnel, aidera les participants de la Marine non seulement à choisir l’option idéale, mais aussi à trouver un emploi qu’ils pourront transformer en carrière.

  • Les participants peuvent-ils choisir la côte où ils se rendent pendant et après avoir terminé le PEN?

    Les participants pourront exprimer leur préférence quant à l’endroit où ils souhaitent terminer le programme (Esquimalt en Colombie-Britannique ou Halifax en Nouvelle-Écosse). Après avoir terminé le programme d’expérience navale, si vous choisissez de rester dans la MRC, un métier vous sera offert. Chaque métier est formé dans des lieux précis. Après avoir terminé cette formation, la MRC tentera de placer les marins sur leur côte préférée en fonction des exigences fonctionnelles.

  • Où les participants suivront-ils la formation de base et dans combien de temps les participants suivront la formation de base après avoir postulé au PEN?

    Présentement, les participants complèteront leur formation de base à l’École de langues et de recrues des Forces canadiennes à Saint-Jean-sur-Richelieu. Chaque candidat qui reçoit une offre au programme suivra une formation de base à une date convenue entre le Groupe du recrutement des Forces canadiennes et le candidat. C’est le même processus pour tous les candidats aux Forces armées canadiennes.

  • Que se passe-t-il si je souhaite me retirer du programme tôt?

    Les participants souhaitant quitter les Forces armées canadiennes pourront demander une libération volontaire avant la fin du programme qui sera traitée dans les délais administratifs normaux. Les participants qui souhaitent choisir un métier avant la fin du programme pourront également le faire.

  • Y aura-t-il plus d’un parcours dans le programme (c’est-à-dire un pour les officiers, un pour les métiers)?

    À l’heure actuelle, la participation à ce programme sera réservée aux militaires du rang. Au fur et à mesure que le programme grandit et évolue, la MRC envisagera l’expansion du PEN et déterminera si la création d’un programme similaire pour les métiers d’officier de marine est une option pratique et viable.

    À ce stade, les participants qui présentent les bons traits de leadership, le potentiel et répondent aux bons critères seront conseillés sur le processus de candidature à ce volet.

  • Que se passe-t-il si après avoir passé le test d’aptitude des Forces canadiennes (TAFC), je suis disqualifié de certains métiers?

    Si vous échouez à votre première tentative au TAFC, ou si vos résultats ne vous permettent pas d’accéder aux corps de métier qui vous intéressent, vous pouvez demander à passer le test de nouveau après une période minimale d’un mois à compter de la date de votre test initial. Pour une troisième (et dernière) tentative au test, vous devez fournir la preuve que vous avez réussi un cours théorique de niveau secondaire dont le contenu est lié à celui du TAFC depuis votre dernière tentative. En savoir plus : Centre d’assistance | Forces armées canadiennes

  • L’enrôlement accéléré des candidatures s’applique-t-il aux résidents permanents?

    Le directeur général – Sécurité de la défense (DGSD) a évalué que le recrutement de résidents permanents nécessitera un processus de filtrage de sécurité plus intensif. La majorité des demandeurs de résidence permanente auront besoin d’une cote de sécurité préalable à l’évaluation pour déterminer leur admissibilité. Ces exigences de sélection supplémentaires nécessiteront plus de temps et de ressources, et pourraient potentiellement les placer en dehors de la fenêtre d’enrôlement accéléré des candidats.

  • Qu’est-ce qui pourrait retarder la progression d’un dossier une fois qu’une personne a postulé au PEN?

    Les candidats qui répondent clairement à tous les critères d’enrôlement requis seront inscrits dans la fenêtre d’enrôlement accéléré, cependant, dans les cas où des informations supplémentaires sont nécessaires pour déterminer l’admissibilité à l’enrôlement, le délai peut être prolongé.

    Il y a un certain nombre de facteurs qui pourraient retarder ou exclure un dossier lors de la candidature à ce programme. Certains exemples incluent si vous avez été à l’extérieur du Canada pendant une période prolongée au cours des cinq dernières années ou si vous avez un traitement médical important et continu. Chaque dossier sera évalué au cas par cas pour l’admissibilité et la pertinence du PEN.

Détails de la page

Date de modification :