NCSM Chicoutimi

Il y a eu 2 navires du nom Chicoutimi dans la Marine royale canadienne.

NCSM Chicoutimi (1er du nom) (K156)

Mise en service à Montréal (Québec) le 12 mai 1941, la corvette Chicoutimi de la classe Flower arriva à Halifax (Nouvelle-Écosse) le 17 mai. Après sa croisière d'endurance, elle se joignit à la Force de Sydney et escorta des convois transatlantiques pendant la première partie de leur périple vers l'Europe.

En septembre, le navire fut affecté au Commandement de Terre-Neuve et, le 29 septembre, quitta à destination de l'Islande à titre d’escorte du convoi SC.47. Pendant les 5 mois qui suivirent, il remplit les fonctions d'escorteur océanique, faisant la navette entre St. John’s (Terre-Neuve) et l'Islande, et plus tard Londonderry, en Irlande du Nord. Réaffecté à la Force d'escorte locale de l'Ouest, il partit de Londonderry le 27 février 1942 pour aller à la rencontre du convoi ON.71. Il demeura rattaché à la Force jusqu'en août 1944, puis fut transféré à l'établissement NCSM Cornwallis en qualité de navire-école. En avril 1945, le Chicoutimi réintégra la Force de Sydney avant d'être désarmé le 16 juin à Sorel (Québec) aux fins d'aliénation. En 1946, il aboutit chez un ferrailleur de Hamilton (Ontario). Le chantier Canadian Vickers peut s'enorgueillir du fait que le Chicoutimi n'aura subi que 3 brefs carénages pendant sa carrière militaire. Le navire figure également au nombre des rares corvettes qui survécurent à la guerre avec une petite plage avant.

NCSM Chicoutimi (2e du nom) (879)

Le 6 avril 1998, le gouvernement canadien annonça sa décision d’acheter du Royaume-Uni 4 sous-marins de la classe Upholder mis en réserve par la marine britannique. Tous les bâtiments furent renommés et la désignation de la classe passa d’Upholder à Victoria. Les sous-marins contribuèrent directement à la sécurité et à la défense du Canada grâce à leur capacité d’effectuer de longues patrouilles dans les zones de compétence canadienne et les eaux plus éloignées.

La réactivation de l’ex-sous-marin HMS Upholder débuta en 2002. Il subit des travaux considérables qui durèrent 3 ans. Le 2 octobre 2004, le sous-marin fut officiellement nommé NCSM Chicoutimi et partit pour le Canada le 4 octobre. Le 5 octobre 2004 marqua la journée la plus sombre de l’histoire du service sous-marinier canadien lorsqu’un incendie d’origine électrique se déclencha à bord du Chicoutimi, pendant son voyage vers Halifax. Il fut sauvé grâce aux efforts héroïques déployés par l’équipage, mais l’incendie le laissa sans alimentation électrique ni propulsion. Des secours furent envoyés immédiatement, mais, malheureusement, un officier succomba à ses blessures. En tout, 9 membres d’équipage subirent des blessures. Le NCSM Chicoutimi fut rapatrié à Halifax en 2005. Il y est demeuré jusqu’à son transport en 2009 à Victoria (Colombie-Britannique) pour subir les réparations nécessaires ainsi que son carénage de mi-vie prévu pour 2010.

Devise : « Maître du domaine »

Honneurs de bataille

  • Atlantique 1941-44
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :