NCSM Coquitlam

Il n’y a eu qu’un seul vaisseau du nom de Coquitlam dans la Marine royale canadienne.

NCSM Coquitlam (J364)

Avec l'entrée du Japon et des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale en 1941, les autorités navales de la côte Ouest durent pour la première fois se préparer à lutter contre les mines et les sous-marins japonais. En effet, il était évident que les dragueurs de mines à coque d’acier des classes Bangor, Suderoy et Fundy n’étaient pas vraiment à la hauteur de la tâche, leur démagnétisation étant difficile et pas entièrement efficace. De plus petits dragueurs de mines en bois, plus facilement démagnétisés, furent commandés pour les remplacer : 8 pour la côte Ouest et 2 pour la côte Est. Le Coquitlam, un des 10 dragueurs de mines en bois de la classe Llewellyn, fut construit par la Newcastle Shipbuilding Co. Ltd. à Nanaimo (Colombie-Britannique) et fut mis en service le 25 juillet 1944 dans ce même port. Il était doté d’un équipement magnétique de dragage de mines en forme de « double-L ». Il fut employé sur la côte Ouest, surtout comme patrouilleur, alternant entre la force d’Esquimalt et celle de Prince Rupert jusqu’à la fin de 1945.

En 1944 et 1945, ses fonctions principales étaient de patrouiller le secteur C, soit Chatham Sound, les îles Lucy, Whitly Point, Chismore Passage et Big Bay, ainsi que d’inspecter les petits bateaux. Souvent, Massett était la première escale de ces patrouilles, et le Coquitlam y amenait des marchandises, du personnel, le courrier, etc. Il effectuait aussi des exercices d’entraînement tels des tirs de mitrailleuse ou de tir au fusil pour tout l’équipage. Le 8 mai 1945, le Coquitlam se trouvait à quai à Port Simpson et fut invité à participer à une célébration de la Victoire en Europe; l’équipage entier défila et participa à une cérémonie commémorative pour les hommes de cette ville qui avaient perdu la vie durant le conflit en Europe. 

Le Coquitlam fut désarmé le 30 novembre 1945, remis à la Société des biens de guerre le 5 décembre 1945 et vendu en 1946 à l’Anticosti Shipping Company. Dans une lettre datée du 21 février 1947, la compagnie maritime, déclarait qu'il avait été converti et renommé Wilcox et transportait des bûcherons ainsi qu’une petite quantité de fret entre Gaspé (Québec) et l’Île d'Anticosti (Québec). Les années suivantes, la compagnie l’employa entre les ports de Gaspé, Rivière-aux-Renards et Anticosti, pour approvisionner les camps de pêche au saumon et les phares de l’île. Le Wilcox s’échoua à la pointe Carleton de l’île d’Anticosti, le 17 juin 1954. Sa coque y est toujours, des tentatives de récupération en 1967 ayant échoué. 

Il n’existe pas de photo connue du Coquitlam durant son service dans la Marine royale canadienne; une photo de son frère jumeau NCSM Cranbrook fut donc utilisée.

  • Déplacement : 228 tonnes
  • Dimensions : 36,4 m x 6,7 m x 2,6 m
  • Vitesse : 12 nœuds
  • Équipage : 23
  • Armement : quatre mitrailleuses de 12,7 mm (2 x II)
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :