NCSM Daerwood

Il n’y a eu qu’un seul vaisseau du nom de Daerwood dans la Marine royale canadienne.

NCSM Daerwood J357

Avec l'entrée du Japon et des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale en 1941, les autorités navales de la côte Ouest durent pour la première fois se préparer à lutter contre les mines et les sous-marins japonais. En effet, il était évident que les dragueurs de mines à coque d’acier des classes Bangor, Suderoy et Fundy n’étaient pas vraiment à la hauteur de la tâche, leur démagnétisation étant difficile et pas entièrement efficace. De plus petits dragueurs de mines en bois, plus facilement démagnétisés, furent commandés pour les remplacer : 8 pour la côte Ouest et deux pour la côte Est. Le Daerwood, un des 10 dragueurs de mines en bois de la classe Llewellyn, fut construit aux Vancouver Shipyards Ltd. de Vancouver (Colombie‑Britannique) et fut mis en service le 22 avril 1944 dans ce même port. Il devait porter le nom de la ville de Selkirk (Manitoba), mais comme il y avait déjà un Selkirk dans une des marines du Commonwealth, il reçut le nom de Daerwood. Ce fut le premier navire de sa classe à entrer en service sur la côte Ouest. Il était doté d’un équipement magnétique de dragage de mines en forme de « double-L ».

Pour ses 10 premiers mois de service, le Daerwood fut basé à Esquimalt (Colombie-Britannique). En 1944, le Daerwood, en compagnie d’autres navires de sa classe, fut utilisé sans interruption pour le dragage de mines flottantes et pour détecter l’éventuel mouillage de mines par les sous-marins japonais. À l’approche de l’hiver, les missions en mer devenaient moins ardues, mais avec le retour du printemps, le Daerwood passait une moyenne de 20 jours par mois en patrouille.

En mai 1945, avec la reddition de l'Allemagne, et le renversement de la situation dans le Pacifique, la tension sur la côte Ouest canadienne diminua. Durant les 3 mois suivants, le Daerwood et le NCSM Coquitlam, un autre navire de la même classe, furent utilisés comme navires de contrôle du trafic maritime à l'entrée de Prince Rupert (Colombie-Britannique), vérifiant le statut de chaque navire qui entrait au port et l’aidant à franchir les barrages de défense du port.

Après la fin de la guerre avec le Japon, le Daerwood resta seulement un mois à ses fonctions portuaires, et le 28 novembre 1945, fut désarmé. En août 1946, il fut acheté par J. A. Neilson de Vancouver.

  • Déplacement : 228 tonnes
  • Dimensions : 36,4 m x 6,7 m x 2,6 m
  • Vitesse : 12 nœuds
  • Équipage : 23
  • Armement : quatre mitrailleuses de 12,7 mm (2 x II)
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :