Après avoir reçu le premier vaccin contre la COVID-19 des FAC, le soldat Connor Doucette : « Je me sens vraiment très bien! »

Le 21 janvier 2021 - Nouvelles de la Défense

Légende

Le soldat Connor Doucette, technicien médicale de la 2e Ambulance de campagne reçoit son vaccin contre la COVID à la garnison Petawawa le 7 janvier 2021.
Photo : Aviateur Lanny Jellicoe

Le 7 janvier 2021, le soldat (Sdt) Connor Doucette, technicien médical affecté à la 2e Ambulance de campagne Petawawa depuis octobre 2019, est devenu le premier membre des Forces armées canadiennes (FAC) à recevoir le vaccin contre la COVID-19 de Moderna. Il a reçu le vaccin de l'attribution initiale remis aux FAC en raison de sa désignation de priorité 1, de sa profession et de son rôle actuel dans un milieu clinique. Diverses bases et escadres des FAC ont maintenant entamé la vaccination contre la COVID-19 des membres des FAC de priorité 1, c’est-à-dire les fournisseurs de soins de santé de première ligne travaillant dans des milieux cliniques à risque élevé ou les personnes qui ont un état de santé qui les expose davantage à un risque de complications liées à la COVID-19 si elles contractent le virus. Nous nous sommes entretenus avec le Sdt Doucette une semaine après qu’il a reçu son vaccin pour prendre de ses nouvelles.

« Je me sens vraiment très bien! J’ai éprouvé un peu de douleur au bras, au point d’injection, mais rien de plus que ça », affirme le Sdt Doucette. Il ajoute avoir été profondément touché par l’invitation de sa chaîne de commandement lui permettant de passer à l’histoire militaire. « J’étais ravi d’être le premier membre des Forces armées canadiennes à recevoir le vaccin contre la COVID-19, et je suis honoré d’avoir l’occasion de donner de l’espoir aux personnes qui m’entourent. » Ces propos n’étaient pas surprenants compte tenu de l’attitude positive du Sdt Doucette, de même que son éthique du travail et sa capacité générale à prêter main-forte n’importe où l’on fait appel à lui, selon ses pairs et ses superviseurs. Le Sdt Doucette devrait recevoir sa deuxième dose du vaccin contre la COVID-19 de Moderna le 4 février 2021. Il encourage tous les membres des FAC qui souhaitent recevoir le vaccin contre la COVID-19 à se faire vacciner dès qu’ils le pourront.

Les vaccins contre la COVID-19 sont à la fois sécuritaires et efficaces. Pour la plupart des gens, les effets secondaires du vaccin sont généralement légers ou modérés : entre autres, douleur au point d’injection, frissons, fatigue et sensation de fièvre. Ce sont tous des effets secondaires temporaires communs associés aux vaccins qui ne posent pas de risque pour la santé. Bien que des effets indésirables puissent se produire chez certaines personnes, ceux-ci s’avèrent rares.

Obtenir le vaccin, en plus du respect des mesures de santé publique, notamment la distanciation physique, le lavage fréquent des mains et le port d’un masque, permettra aux FAC de demeurer prêtes à mener des opérations si l’on fait appel à elles.

Alors que la mise en œuvre du vaccin contre la COVID-19 au sein des FAC se poursuit, les membres des FAC recevront des mises à jour régulières avec des détails importants sur la disponibilité et les priorités du vaccin dans les semaines et les mois à venir. Tous les membres admissibles des FAC qui souhaitent recevoir un vaccin contre la COVID-19 se verront offrir la possibilité de se faire vacciner.

On encourage les employés civils et le personnel de la Force de réserve qui ne sont pas admissibles au vaccin fourni par les FAC à se faire vacciner contre la COVID-19 par l’intermédiaire de leur fournisseur de soins de santé provincial ou territorial, dès que possible.

Liens Connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :