Lignes directrices pour la soumission

On invite les membres de l’Équipe de la Défense à présenter des articles, des photos et des vidéos aux fins de publication possible.

La Feuille d’érable est le périodique officiel en ligne à l’intention des membres des Forces armées canadiennes et des employés du ministère de la Défense nationale. Il est publié par le groupe du sous-ministre adjoint (Affaires publiques).

Toute soumission de contenu doit être acheminée à l’équipe des communications internes à partir d’un compte de courriel de la Défense (p. ex., john.smith@forces.gc.ca). Votre requête doit obligatoirement contenir les métadonnéesles mots clés et le texte optionnel. Veuillez également inclure le nom, le numéro de téléphone et l’adresse de courriel de l’auteur ou du contributeur.

Métadonnées

Les métadonnées aident les moteurs de recherche à trouver le contenu. Les métadonnées sont des bribes de texte qui se trouvent au-dessous d’un titre dans une page de recherche; elles décrivent de façon exacte et concise de quoi traite l’article, la communication ou la vidéo. Il faut éviter le langage fleuri et les adjectifs, et privilégier les verbes actifs pour décrire l’information. Les métadonnées ne doivent pas compter plus de 200 caractères, y compris les espaces.

Par exemple :

(titre) La Feuille d’érable lance son nouveau site Web

(métadonnées) Le journal du MDN et des FAC, qui relate l’histoire de membres de l’Équipe de la Défense du Canada, a lancé son site Web en juin 2017.

Mots clés

Chaque article doit renfermer entre trois et sept mots clés. Ceux-ci aident les utilisateurs qui recherchent des renseignements précis dans Internet. En ce qui concerne le choix de mots clés :

  • NE PAS choisir des termes ou des acronymes vagues. « MDN », « FAC » et « Défense » sont tous de mauvais choix, car tous les sujets que nous traitons peuvent être décrits à l’aide de ces mots clés.
  • NE PAS choisir des mots clés que le lecteur moyen n’utiliserait pas, à savoir des termes ou des acronymes faisant uniquement partie du jargon d’un expert en la matière.
  • RÉFLÉCHIR aux mots que le lecteur moyen pourrait entrer dans un moteur de recherche.

Par exemple :

S’il s’agit d’un article sur « les exigences en matière de sécurité informatique à la Défense », voici des exemples de mots clés qui pourraient convenir : cyberespace, ordinateur, RED, sécurité, antivirus, ICP, logiciel, applications, ordinateur de bureau.

Texte optionnel

Le texte optionnel (ou texte alternatif) décrit le CONTENU et la FONCTION des images dans un site Web, c’est-à-dire toutes les photographies et tous les éléments graphiques, entre autres, les icônes, les diagrammes, les éléments d’image de marque et les logos.

Les lecteurs d’écrans se servent du texte optionnel pour décrire les images aux personnes malvoyantes. Le texte optionnel ne doit pas être identique à la légende de photo. Il doit plutôt décrire l’image de façon exacte et concise. Il importe de retenir que les lecteurs d’écrans liront également la légende de photo à l’utilisateur; c’est pourquoi le texte optionnel doit comprendre des renseignements qui se distinguent de la légende.

Exemple no 1 :

Caption: The RMC team competes in one of 11 events during West Point’s annual Sandhurst competition.

Alt text: Three Royal Military College cadets, carrying rifles and heavy back packs, and wearing camouflaged Canadian Armed Forces uniforms and helmets, trek across rugged terrain.

Légende

L’équipe du CMR participe à l’une des onze épreuves organisées dans le cadre de la compétition annuelle Sanhurst, à West Point.

 

Exemple no 2 :

Dans ce cas, le texte optionnel ne peut pas tout simplement indiquer qu’il s’agit d’un diagramme à secteurs. Un lecteur malvoyant doit aussi être en mesure de comprendre les renseignements présentés dans le diagramme.,

Légende : Dépenses ministérielles durant l’exercice de 2015-2016 (en dollars), réparties par programme.

Texte optionnel :

Le présent diagramme à secteurs illustre les dépenses du ministère de la Défense nationale pour l’exercice de 2015-2016 qui sont réparties par programme.

Voici le pourcentage des dépenses attribué à chaque activité de programme, par ordre décroissant :

Légende

Dépenses ministérielles durant l’exercice de 2015-2016 (en dollars), réparties par programme.

 

  • 67 %, à savoir 12 577 878 081 $, pour la production d’éléments de capacité de la Défense;
  • 18 %, à savoir 3 401 386 557 $, pour la production d’éléments de force prêts à l’action de la Défense;
  • 7 %, à savoir 1 360 079 139 $, pour les opérations de soutien et de combat de la Défense;
  • 3 %, à savoir 453 694 400 $, pour les services de la Défense et les contributions au gouvernement;
  • 2 %, à savoir 448 245 658 $, pour les services internes;
  • 2 %, à savoir 424 789 408 $, pour le programme de recherche et développement sur les capacités de la Défense.

Videos

Conformément aux règlements du gouvernement du Canada, toutes les vidéos doivent être accompagnées d’une transcription en anglais et en français, et de fichiers de sous-titrages codés en anglais et en français (ou de fichier de sous-titrages visibles, qui sont requis pour les vidéos tournées dans une seule langue ou celles dont certains segments sont bilingues).

Il incombe à l’organisation contributrice d’obtenir une transcription complète des vidéos, de même que des sous-titrages codés ou visibles, avant de transmettre les vidéos au personnel de La Feuille d’érable.

Transcription : reproduction textuelle des paroles dites dans la vidéo.

Sous-titrage codé : version texte (transcription) des paroles prononcées dans la vidéo à l’écran. Le sous-titrage codé n’est visible que lorsqu’il est activé par l’utilisateur, généralement par l’intermédiaire des options de menu du lecteur vidéo. Le sous-titrage codé a été conçu pour aider les personnes malentendantes.

Sous-titrage visible : texte (transcription) qui apparaît sur l’écran pour traduire la langue parlée dans la vidéo. Le sous-titrage visible est superposé sur la vidéo comme telle et est visible en tout temps.

Étape 1 : Transcription

Requis pour les versions en anglais et en français de la vidéo.

Obtenir la transcription de la vidéo. Si la vidéo est unilingue, il faut faire traduire la transcription.

Étape 2 : Sous-titrage codé (L’organisation contributrice peut avoir à embaucher une entreprise du secteur privé.)

Requis pour les versions en anglais et en français de la vidéo.

  1. Envoyer les transcriptions en français et anglais et les fichiers vidéo connexes au sous-titreur ou à l’entreprise et lui demander le sous-titrage codé dans chaque langue.
  2. En retour, l’organisation contributrice recevra deux fichiers XML (.xml) — un en anglais et l’autre en français — qui doivent être acheminés à La Feuille d’érable avec les fichiers vidéo et les transcriptions dans les deux langues.

Étape 3 : Sous-titrage visible, au besoin (L’organisation peut avoir à embaucher une entreprise du secteur privé.)

Scénario 1 : Requis si les vidéos sont tournées dans une seule langue.

  1. Le sous-titrage visible est nécessaire lorsqu’une vidéo a été tournée dans une seule langue (p. ex., si la vidéo entière n’a été tournée qu’en anglais), afin de pouvoir la publier dans les sites Web en anglais et en français.
  2. Par exemple, si une vidéo en anglais doit être publiée dans un site Web en français, il faudra obtenir un sous-titrage visible en français pour la version française de la vidéo.
  3. Envoyer la transcription traduite et le fichier vidéo au sous-titreur ou à l’entreprise et lui demander le sous-titrage visible.
  4. En retour, l’organisation contributrice recevra un nouveau fichier vidéo comportant un sous-titrage visible intégré qui apparaît dans la partie inférieure de l’écran tout au long de la vidéo.
  5. Transmettre à La Feuille d’érable les fichiers avec sous-titres visibles, de même que les deux fichiers vidéo, les transcriptions et les fichiers avec sous-titres codés.

Scénario 2 : Requis si la vidéo est partiellement bilingue.

  1. Le sous-titrage visible est parfois requis uniquement pour certains segments d’une vidéo, et non pour une vidéo complète (p. ex., une vidéo bilingue dont des segments ont été tournés en français et d’autres, en anglais).
  2. Dans ce scénario, il faut fournir au sous-titreur ou à l’entreprise la transcription des segments précis pour lesquels un sous-titrage visible est nécessaire, de même que la vidéo en question. Par exemple, si la grande partie d’une vidéo est en anglais, mais qu’il y a une entrevue en français, il faut fournir la traduction en anglais de l’entrevue menée en français.
  3. Pour faciliter la tâche du sous-titreur, il faut préciser l’intervalle précis des segments de la vidéo pour lesquels un sous-titrage visible est requis dans l’autre langue (p. ex., de 0 min 30 s à 1 min 0 s).
  4. En retour, l’organisation contributrice recevra un nouveau fichier vidéo comportant un sous-titrage visible dans les segments où la langue non maternelle est parlée.
  5. Transmettre à La Feuille d’érable les fichiers avec sous-titres visibles, de même que les deux fichiers vidéo, les transcriptions et les fichiers avec sous-titres codés.

Grammaire et style

Les articles doivent suivre les normes de rédaction suivantes :

  1. Guide de rédaction de contenu du site Canada.ca;
  2. Canadian Style Guide to Writing and Editing;
  3. Banque de terminologie de la Défense (seulement accessible à partir du site intranet de l’Équipe de la Défense);
  4. Termium Plus, la banque de données terminologiques et linguistiques du gouvernement du Canada;
  5. Gage Canadian Dictionary.

Longueur

En général, un article ne doit pas compter plus de 500 mots en français (450 en anglais).

Signature et source des photos

L’auteur et la source des photos doivent être fournis, le cas échéant. Vous devez aussi préciser le prénom et le grade des personnes.

Images

Les contributeurs doivent accompagner leurs articles d’images (p. ex., une photo ou un graphique) à haute résolution, de même que des légendes complètes. Les images doivent communiquer clairement l’objet de l’article. Les images en vedette ne doivent pas contenir de texte d’aucune sorte.

Les images à haute résolution :

Légendes

Les légendes doivent comporter une description et la source de l’image. Il faut indiquer le grade, le prénom et le nom des personnes qui apparaissent sur les photos. Les photos dépourvues de ces détails ne seront pas publiées.

Vidéos

Pour respecter les lignes directrices et les normes en matière d’accessibilité et de langues officielles, les vidéos doivent satisfaire à certains critères d’affichage (entre autres, transcriptions adéquates et sous-titrages codés ou visibles).

Remarque

En raison de la taille des fichiers vidéo, prière de ne pas les envoyer par courriel. Il faut plutôt communiquer avec l’équipe des communications internes pour discuter d’options.

Traduction

Les articles doivent être soumis dans les deux langues officielles, à l’exception des articles soumis par des personnes sans accès aux services linguistiques par l’intermédiaire de leur organisation.

Approbation

Les articles doivent être préalablement approuvés par la chaîne de commandement de l’organisation contributrice avant d’être envoyés. Si un article présenté par un contributeur est intégré à un article plus long des CMI, une copie de l’article final sera envoyée au contributeur aux fins d’information et, au besoin, pour qu’il confirme l’exactitude des faits.

Remarque

L’équipe des CMI se réserve le droit de rejeter le contenu présenté et de réviser le style, le contenu, la grammaire et la longueur des articles. Les articles pourraient être retravaillés ou intégrés à un article plus long si cela permet d’approfondir le sujet ou de joindre un lectorat plus vaste.

Prière d’inclure une lettre ou un courriel de votre chaîne de commandement confirmant que votre article et vos photos ont été approuvés.

Modèle d’article

Imagerie (p. ex., une photo, un tableau ou un graphique) de même que des légendes doivent être jointes aux articles présentés.

Les images peuvent être envoyées à la boîte de courriel générique des Communications internes; pour les fichiers volumineux ou les fichiers multiples dépassant la limite de pièces jointes, veuillez communiquer avec les Communications internes. 

  1. Elles doivent être numérisées en 300 ppp au minimum, de taille 6 po sur 4 po/4 po sur 6 po et sauvegardées en format JPEG (.jpg) à un niveau de qualité 8 (l’option « Optimisé » des paramètres doit être cochée); 
  2. Elles doivent être numérisées ou photographiées numériquement en 72 ppp, de taille 28 po sur 22 po/22 po sur 28 po et sauvegardées en format JPEG (.jpg) à qualité élevée.

Titre

Un titre comportant un verbe actif peut transmettre l’essentiel de « ce qui s’est passé ». En limitant le titre à 60 caractères, cela permet d’améliorer la performance de l’article (et donc du site) sur les moteurs de recherche.

Liens connexes

Indiquez tous les liens appropriés vers des sites Web permettant d’obtenir plus de renseignements ou d’effectuer d’autres actions.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :