Le gouvernement du Canada annonce les propositions retenues dans le cadre du Programme de science et technologie pour la connaissance de la situation dans tous les domaines

Document d'information

Le 20 octobre 2017 – Ottawa

Le Programme de science et technologie pour la connaissance de la situation dans tous les domaines (CSTD) appuiera l’élaboration d’options, sur une période de cinq ans, pour améliorer la connaissance de la situation des voies d’approche aériennes, maritimes de surface et sous-marines du territoire canadien, particulièrement dans l’Arctique.

Les solutions de surveillance examinées et retenues dans le cadre du Programme de science et technologie pour la CSTD renforceront la capacité du gouvernement du Canada à exercer sa souveraineté dans le Nord et offriront une meilleure connaissance des questions de sûreté et de sécurité ainsi que des activités commerciales et de transport dans l’Arctique canadien.

Les contributions du Canada à la sécurité de la région arctique font également partie des relations canado-américaines en matière de défense. Ce n’est nulle part aussi apparent que dans les efforts concertés pour renouveler le Système d’alerte du Nord (SAN) et moderniser des éléments du Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD). À mesure qu’évoluent les questions de sécurité dans l’Arctique, le Canada et les États-Unis continuent de travailler côte à côte pour sécuriser nos voies d’approche aériennes et maritimes communes.

Le Système d’alerte du Nord (SAN) est une chaîne de stations radars sans personnel dans l’Arctique canadien, qui assure une surveillance aérospatiale des voies d’approche nordiques au Canada et aux États-Unis.

Alors que le SAN actuel arrive à la fin de sa durée de vie utile du point de vue technologique et fonctionnel, l’ensemble des menaces potentielles pour le continent, comme celles que posent les missiles de croisière, est devenu de plus en plus complexe et difficile à détecter.

C’est pourquoi le Canada et les États-Unis ont mis en place une collaboration bilatérale dans la recherche de solutions technologiques novatrices aux défis à la sécurité du continent, y compris l’alerte lointaine. Des études sont en cours pour déterminer la meilleure façon de remplacer cette importante capacité dans le cadre de la modernisation générale du NORAD.

Le Programme de science et technologie pour la CSTD fait partie de cette collaboration bilatérale.

Voici les propositions retenues à la suite du premier appel de propositions :

Titre : Acoustic Source for Ocean Propagation Experimentation
Fournisseur : GeoSpectrum Technologies Inc.
Lieu : Dartmouth (Nouvelle-Écosse)
Domaine : Surveillance sous-marine
Type de projet : Démonstration technologique
Financement : 4 953 038 $ (jusqu’au 31 mars 2020)

GeoSpectrum Technologies Inc. s’est vu attribuer un contrat pour concevoir, élaborer, construire et tester une source acoustique qui servira à des expériences scientifiques sur la propagation sonore sous-marine. Un tel mécanisme pourrait faire partie de futurs systèmes capables d’assurer des communications sous-marines sur de longues distances; par exemple, dans un véhicule sous-marin sans pilote engagé dans des travaux d’arpentage en pleine mer ou sous la glace.

Titre : Acoustic Array for Persistent Under-Ice Vehicles
Fournisseur : GeoSpectrum Technologies Inc.
Lieu : Dartmouth (Nouvelle-Écosse)
Domaine : Surveillance sous-marine
Type de projet : Recherche et développement
Financement : 1 944 175 $ (jusqu’au 20 septembre 2019)

Le but de ce projet est de concevoir et construire un réseau de capteurs adapté au tractage par véhicule sous-marin autonome. La conception innovante, qui utilise un câble semblable à une ligne de pêche avec des capteurs acoustiques, peut convenir à des opérations sous l’eau ou sous la glace à longueur d’année, dans l’environnement hostile des eaux arctiques.

Titre : Development of the Canadian High Arctic Ionospheric Models (CHAIM)
Fournisseur : Université du Nouveau-Brunswick
Lieu : Fredericton (Nouveau-Brunswick)
Domaine : Surveillance aérienne
Type de projet : Recherche et développement
Financement : 1 165 143 $ (jusqu’au 31 mars 2020)

Les modèles ionosphériques actuels utilisés dans la prévision de la propagation des ondes radio pour les communications et d’autres applications, présentent des lacunes importantes dans les régions arctiques. Cela est dû à des inexactitudes et au manque d’observations ionosphériques locales. Ce projet vise à améliorer la situation en produisant des modèles de densité électronique à latitude élevée et à des altitudes variant de 100 à 3000 kilomètres.

Titre : Bistatic High Elevation Long Endurance (HALE) Unmanned Air System (UAS) Scenario Study
Fournisseur : C-CORE
Lieu : Ottawa (Ontario)
Domaine : Surveillance de surface
Type de projet : Étude
Financement : 221 000 $ (jusqu’au 31 juillet 2018)

Ce projet consiste en l’étude des capacités potentielles de l’utilisation d’un système aérien sans pilote à haute altitude et longue endurance (HALE) comme récepteur dans une configuration bistatique pour les missions actuelles et futures avec radar à synthèse d’ouverture (RSO) commercial. L’étude examinera comment diverses configurations d’émetteurs et les récepteurs montés sur un système aérien sans pilote HALE peuvent augmenter les capacités présentes de détection et discrimination, tout en fournissant un moyen de surveillance en tout temps, à grande mobilité et persistant, qui n’existe pas actuellement.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :