Anciennes casernes Kapyong

Document d'information

11 avril 2018 – Winnipeg, Manitoba – Défense nationale/Forces armées canadiennes

Casernes Kapyong

Faisant auparavant partie de la Base des Forces canadiennes/17e Escadre Winnipeg, les casernes Kapyong se situent entre les quartiers de Tuxedo et de River Heights au sud-ouest de Winnipeg. La propriété comprend un terrain de 65 hectares et 40 bâtiments qui accueillaient jusqu’en 2004 le 2e Bataillon, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry avant qu’il ne déménage à la Base des Forces canadiennes Shilo. En 2007, après avoir établi que la propriété ne constituait plus un besoin opérationnel pour les Forces armées canadiennes, le MDN a reçu l’autorisation de la vendre à la Société immobilière du Canada limitée (SICL). Cette autorisation a fait l’objet d’un litige intenté par les Premières Nations du Traité no 1, la Cour ayant conclu que le Ministère n’avait pas respecté son obligation de les consulter.

Le MDN reconnaît l’importance du terrain des casernes Kapyong pour les Premières Nations visées par le Traité no 1, et travaille depuis 2012 en étroite collaboration avec ce groupe pour parvenir à un accord quant à la vente et à l’utilisation future du terrain. Le Traité no 1 regroupe la Première Nation de Long Plain, la Première Nation Ojibwée de Brokenhead, la Première Nation de Peguis, la Première Nation Anishinabée de Roseau River, la Première Nation de Sagkeeng, la Première Nation de Sandy Bay et la Première Nation de Swan Lake.

Le 11 avril 2018, une entente de principe a été signée entre Canada et les Premières Nations du Traité no 1. Cette entente orientera l’élaboration d’une entente de règlement définitif et établira les modalités de vente et d’utilisation future du terrain.

Avenir du terrain des casernes Kapyong

En tant que propriétaire actuel du terrain, le MDN ira de l’avant avec la démolition des infrastructures des casernes Kapyong, ce qui réduira les dangers associés à la détérioration du site et permettra l’utilisation future du terrain. Les travaux de démolition, en deux phases, devraient être achevés d’ici deux ans, et la première phase devrait commencer en mai 2018.

La signature de l’entente de principe marque une étape importante dans le dessaisissement de la propriété et démontre l’engagement du MDN à collaborer et à établir des relations nouvelles avec les peuples autochtones. Bien qu’il soit trop tôt pour se prononcer sur l’utilisation future du terrain, les membres de la collectivité continueront d’être informés de l’état du dessaisissement et des travaux de démolition. Le MDN et les Premières Nations du Traité no 1 travailleront désormais conjointement pour élaborer une entente de règlement définitif.

Produits connexes

 


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Please select all that apply:

Thank you for your help!

You will not receive a reply. For enquiries, contact us.

Date de modification :