Le gouvernement du Canada annonce l’attribution d’un contrat à l’Université de Waterloo pour la recherche et le développement à l’appui de la surveillance de l’Arctique

Document d'information

Le 12 avril 2018 – Ottawa (Ontario) – Défense nationale/Forces armées canadiennes

Grâce à un investissement de près de 133 millions de dollars jusqu’en 2020, le programme de sciences et technologie (S et T) sur la connaissance de la situation dans tous les domaines (CSTD) appuiera l’élaboration de solutions novatrices pour une meilleure connaissance du domaine des approches aériennes, maritimes et sous-marines au Canada, en particulier dans l’Arctique.

La politique de défense du Canada, Protection, Sécurité, Engagement, accorde la priorité au renseignement, à la surveillance et à la reconnaissance interarmées dans l’Arctique en tant que priorités en matière de recherche et de développement dans le domaine de la défense. Les solutions de surveillance explorées et choisies dans le cadre du programme de S et T pour la CSTD renforceront la capacité du gouvernement du Canada d’exercer sa souveraineté dans le Nord et fourniront plus de connaissances touchant les enjeux de sécurité, ainsi que les activités commerciales et de transport dans l’Arctique canadien.

Les contributions du Canada à la sécurité régionale de l’Arctique constituent également un élément central des relations canado-américaines en matière de défense. Cela est particulièrement évident dans les efforts conjoints visant à renouveler le Système d’alerte du Nord (NWS) et à moderniser des éléments du Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD). Le NWS est une chaîne de stations radars sans personnel dans l’Arctique canadien qui assure la surveillance aérospatiale des approches nordiques de l’Amérique du Nord.

Alors que le NWS actuel approche la fin de sa durée de vie utile d’un point de vue technologique et fonctionnel, les menaces potentielles qui pèsent sur le continent sont devenues plus complexes et de plus en plus difficiles à détecter.

Le Canada et les États-Unis collaborent donc pour trouver des solutions technologiques novatrices aux défis à la sécurité du continent. Des études sont en cours pour déterminer la meilleure façon de remplacer cette importante capacité dans le cadre de la modernisation globale du NORAD.

Le programme de S et T pour la CSTD fait parti de cette collaboration bilatérale.

Depuis l’automne 2017, six contrats, d’une valeur approximative de 11,8 millions de dollars, ont été attribués à cinq fournisseurs à la suite de l’appel de propositions d’innovation de 2016.

Voici le plus récent contrat attribué dans le cadre du programme pour la CSTD :

Titre : Développement de sources monophotoniques/de photons intriqués pour un émetteur radar quantique

Fournisseur : Institut d’informatique quantique - Université de Waterloo

Lieu : Waterloo (Ontario)

Domaine : Surveillance aérienne

Type de projet : Recherche et développement

Financement : 2 703 759 $

L’Arctique présente des défis uniques pour diverses méthodes de télédétection, y compris le radar. Les conditions météorologiques spatiales telles que les tempêtes géomagnétiques et au rayonnement solaire, ainsi que les éruptions solaires interfèrent avec le fonctionnement du radar et empêchent l’identification efficace des objets. Une nouvelle technique de détection, l’illumination quantique, permettra aux opérateurs radar d’éliminer le bruit de fond important et d’isoler des objets, y compris des avions furtifs, avec une précision inégalée.

L’illumination quantique pratique nécessite une émission rapide de photons sur demande, soit des particules de lumière simples, en paires intriquées (hautement corrélées). L’illumination quantique a été démontrée en laboratoire. Ce projet appuie le développement d’une source à haut débit, sur demande, de paires de photons intriqués, ce qui permet à cette technologie de passer du laboratoire au terrain.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Please select all that apply:

Thank you for your help!

You will not receive a reply. For enquiries, contact us.

Date de modification :