La Marine royale canadienne commémore la bataille de l’Atlantique

Communiqué de presse

Le 6 mai 2018 – Ottawa – Défense nationale/Forces armées canadiennes

Le 6 mai, les Canadiens de tous les coins du pays se sont réunis aujourd'hui pour commémorer les sacrifices consentis par ces milliers de Canadiens qui ont combattu si vaillamment durant la bataille de l’Atlantique, de 1939 à 1945.

La cérémonie commémorative nationale a eu lieu au Monument commémoratif de guerre du Canada à Ottawa avec la participation des membres de la Marine royale canadienne (MRC) et de l’Aviation royale canadienne (ARC) ainsi que des membres de la marine marchande. Les cadets de l’Air et de la Marine de la Région du Centre, les cadets de la Ligue navale, la garde de drapeau consacré de la Légion royale canadienne, les organisations locales d’anciens combattants, les autres ministères, le milieu diplomatique et les enfants du Ottawa Children’s Choir y seront également présents.

Chaque année, le premier dimanche de mai, le Canada et sa communauté navale commémorent les personnes qui ont péri en mer durant la bataille de l’Atlantique, la campagne la plus longue de la Seconde Guerre mondiale. Aujourd’hui, l’héritage de la bataille de l’Atlantique est transmis par les membres actuels de la MRC.


Citations

« Si nous revenons sur le passé, nous pouvons nous féliciter des contributions de la MRC à la paix et à la sécurité, au pays et à l’étranger, au cours des décennies. Nous rendons ainsi hommage à ces braves hommes et femmes qui ont tant sacrifié au service du Canada. À l’approche des cérémonies commémoratives de la bataille de l’Atlantique, j’invite l’ensemble du Canada à réfléchir avec la MRC au riche passé de la Marine, à reconnaître son excellence en mer aujourd’hui et à penser à l’avenir au moment où nous bâtissons la MRC de demain. »

Vice-amiral Ron Lloyd, commandant de la Marine royale canadienne

Faits en bref

  • La bataille de l’Atlantique avait pour but la suprématie de l’Atlantique Nord, et elle a duré 2 075 jours. Elle opposait les forces navales et aériennes alliées aux sous-marins, aux navires, et aux aéronefs allemands et italiens, dont les cibles principales étaient les convois de navires marchands qui transportaient des cargaisons vitales de l’Amérique du Nord à l’Europe.

  • Une grande partie du fardeau de la bataille de l’Atlantique a échu à la Marine royale canadienne, laquelle n’avait, au début de la guerre, que six destroyers et une poignée de petits navires.

  • À la fin de la guerre, la marine du Canada avait connu une croissance telle qu’elle était devenue la quatrième marine au monde, et a joué un rôle crucial dans le changement du visage de la guerre. Durant la bataille de l’Atlantique, la MRC a détruit ou pris part à la destruction de 33 U-boot et de 42 embarcations de surface ennemies. Elle a elle-même subi 2 210 pertes, dont six femmes, et 33 de ses navires ont péri.

Liens connexes


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :