Attribution d’un contrat pour amorcer la conception d’une installation d’essai terrestre en Nouvelle-Écosse

Communiqué de presse

Le 14 janvier 2022 – Ottawa (Ontario) – Ministère de la Défense nationale/Forces armées canadiennes

Offrir aux membres des FAC les installations et les outils dont ils ont besoin pour appuyer les opérations constitue l’une de nos principales priorités; et nous devons remplir notre engagement. C’est pourquoi le gouvernement du Canada construit une installation d’essai terrestre (IET) sur une portion d’un terrain appartenant au MDN situé près de Shearwater, en Nouvelle-Écosse. L’IET sera construit dans le but d’appuyer la mise en service de 15 nouveaux navires de combat canadiens (NCC), qui seront construits pour la Marine royale canadienne (MRC), et d’en assurer le soutien tout au long de leur vie utile.

Cette infrastructure sera essentielle à la mise à l’essai des systèmes de combat des nouveaux NCC, et elle permettra de veiller à ce que les nouveaux navires soient prêts à prendre la mer une fois qu’ils auront été livrés. Puisqu’il n’y a pas au Canada d’installations existantes adaptées à ce type d’essais visant le NCC, cette nouvelle installation d’essai spécialisée sera établie en vue de l’exécution des travaux dans le cadre du programme de tests et d’essais rigoureux à l’égard du NCC.

Le 30 septembre, nous avons accordé un contrat d’une valeur de 485 000 $ à PCL Construction de Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, entreprise chargée d’entamer les travaux de soutien et de conception de la future IET. Nous commencerons à discuter avec l’entrepreneur afin de préciser les données techniques liées au bâtiment en 2022, et la phase de conception s’étendra jusqu’en 2023. C’est à ce moment-là que nous nous attendons à ce que la construction soit entamée.

Nous nous attendons à ce que l’installation de plusieurs étages mesure approximativement 9 000 m2, et celle-ci accueillera 120 membres du personnel à temps plein, y compris des membres de la Marine royale canadienne, des employés du MDN et des entrepreneurs. D’autres infrastructures seront nécessaires à la BFC Halifax afin d’appuyer le projet de NCC; plus de précisions seront fournies au fur et à mesure que le projet progresse.

Le Canada, pays maritime, a le plus long littoral de tous les pays du monde. Grâce à cette nouvelle installation et aux NCC, les Forces armées canadiennes pourront continuer d’assurer la souveraineté du Canada et de protéger les eaux canadiennes, et d’apporter d’importantes contributions aux opérations navales internationales, au nom de la population canadienne. On estime à plus de 10 000 le nombre d’emplois canadiens qui seront créés ou conservés tout au long de la période de construction des NCC, laquelle s’échelonnera sur 25 ans. De plus, on s’attend à ce que le projet d’IET maintienne près de 350 emplois dans la région de Halifax durant la construction.

Nous nous engageons aussi à ne ménager aucun effort afin de laisser un environnement sain pour les futures générations de Canadiens et d’atteindre les cibles fixées dans la Stratégie pour un gouvernement vert. Dans tous les aspects du projet de NCC, le MDN ne cesse d’explorer des occasions d’améliorer son empreinte environnementale. Par exemple, l’exploitation de l’IET aux fins de la mise à l’essai des systèmes au sol permettra d’éviter les gaz à effet de serre que les navires auraient émis si les tests avaient eu lieu en mer. La construction de l’IET respecte également la Directive sur les bâtiments écologiques du MDN, dont l’objectif est la carboneutralité.

Nous tiendrons une séance de mobilisation communautaire à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, à l’hiver 2022. Celle-ci aura pour but de répondre à toute préoccupation de la communauté et de fournir un aperçu du projet d’IET. La séance sera également accessible à distance, par l’intermédiaire de Zoom. Plus de renseignements seront publiés dans la page Web sur le NCC et dans les comptes des médias sociaux de la Défense nationale dès que possible.

Citations

« L’attribution de ce contrat constitue un jalon important du projet de NCC, puisque la construction de l’installation d’essai terrestre est une condition préalable à la livraison des 15 nouveaux NCC. On ne peut exagérer l’importance opérationnelle de cette installation et son incidence sur notre personnel et les capacités maritimes du Canada. Par ailleurs, ce projet générera des possibilités économiques pour la région de Halifax et misera sur la viabilité environnementale, dans le but de favoriser la réduction de notre empreinte carbone. »

L’honorable Anita Anand, ministre de la Défense nationale

« Outre assurer la souveraineté maritime future du Canada, ce projet entraîne aussi la création d’emploi et d’autres retombées économiques pour la région de Dartmouth. Les investissements visant l’infrastructure de défense du Canada se font sentir dans toutes les collectivités avoisinantes et aident à stimuler l’économie. En apportant des investissements dans des infrastructures écologiques comme cette installation, nous contribuons à l’atteinte de nos cibles en matière de réduction des gaz à effet de serre et instaurons un avenir plus vert pour l’ensemble des Canadiens. »

Darren Fisher, député de Dartmouth — Cole Harbour

Faits en bref

  • Conformément à notre procédure normalisée, nous entreprenons une évaluation environnementale de sorte à mieux comprendre les répercussions du projet à Hartlen Point. Au terme de celle-ci, nous saurons si des mesures d’atténuation seront nécessaires ou non pour compenser des effets environnementaux avant et durant la construction.

  • En raison de la nature complexe des systèmes de combat des NCC, les systèmes des nouveaux navires doivent être intégrés et mis en service pour veiller à ce qu’ils fonctionnent correctement avant d’être installés à bord des navires. Cette installation est essentielle à la mise à l’essai des systèmes.

  • Le site proposé de Hartlen Point appartient au MDN, satisfait à nos exigences en matière de sécurité et fournit une aire suffisante pour réunir tous les systèmes de l’installation en un seul endroit. De plus, le site se trouve directement sur le littoral et permet la transmission en direct d’émetteurs à 130 degrés au-dessus de l’océan, critère essentiel aux fins de la mise à l’essai des NCC.

  • L’emplacement exact de l’IET à Hartlen Point ne sera pas confirmé avant que les travaux d’experts-conseils soient achevés en 2022, au moment où nous entamerons la phase de conception du projet.

  • Construction de Défense Canada (CDC) est l’autorité contractante pour les projets concernant l’infrastructure et l’environnement du MDN. CDC appuie les efforts du MDN visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre et la consommation d’énergie associée à ses bâtiments par l’attribution et la gestion de marchés de services éconergétiques.

Liens connexes

Personnes-ressources

Daniel Minden
Attaché de presse
Cabinet de la ministre de la Défense nationale
Téléphone : 613-996-3100
Courriel : Daniel.Minden@forces.gc.ca

Relations avec les médias
Ministère de la Défense nationale
Téléphone : 613-904-3333
Courriel : mlo-blm@forces.gc.ca

 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :