Le brigadier-général Dyrald Cross, apporte des précisions importantes sur la planification de la reprise des activités

Vidéo / le 7 juin 2020

Transcription

Quatorze principes directeurs visent à façonner la manière dont nous procédons. Il y a 17 priorités réparties en deux catégories, de même qu’un certain nombre de conditions que l’on doit chercher à remplir ou que l’on doit remplir avant de pouvoir passer d’un stade à un autre. Il s’agit du cadre qui oriente la prise des décisions.

Maintenant, concentrons-nous sur la troisième phase, ainsi que les quatre stades énoncés dans la directive.

Le premier stade mise vraiment sur le début de notre planification de la continuité des activités, le moment où nous avons suspendu toutes les activités, sauf les activités essentielles, le 13 mars dernier.

Le deuxième stade est axé sur l’augmentation du travail à distance et la préparation en vue de l’occupation de nos milieux de travail. En d’autres mots, cela ne signifie pas que nous accueillons davantage de personnes dans le milieu de travail; nous tâchons plutôt de les préparer en vue de leur retour en milieu de travail, lorsque le moment viendra où elles doivent diriger, s’acquitter des fonctions qui leur incombent.

Pendant le troisième stade, nous procédons à l’instruction, et nous retrouvons véritablement la capacité de cesser la détérioration de la disponibilité opérationnelle des FAC. De plus, nous accueillons de nouveau des gens au sein de notre organisation et ne subissons plus la perte de 450 nouvelles recrues qui entrent normalement dans nos rangs chaque mois.

Puis, le quatrième stade se fonde sur un contexte de COVID-19 latente, dans lequel on exécute toutes ces opérations.

[Ces stades] ont l’air d’être tout à fait séquentiels : vous devez en achever un pour passer au prochain en tant qu’équipe des FAC et du MDN, et la réalité à l’échelle de l’organisation, c’est que certaines personnes en sont actuellement au premier, au deuxième et au troisième stade. Nous en étions à la première semaine de nos plans de la continuité des activités lorsque le sous-ministre adjoint (Finances) a affirmé ce qui suit : « J’ai vraiment besoin que toute mon équipe retourne au travail, soit prête à travailler ou travaille en ligne ». Et cela comprend tous les contrôleurs de N1 du pays.

Ainsi, cela s’est produit presque immédiatement. Quelques cours se poursuivent depuis la mise en œuvre de la planification de la continuité des activités et quelques-uns ont été amorcés depuis, tout comme d’autres qui seront entamés au cours des semaines à venir. Mais dans tous les cas, les N1 affirment avoir respecté le cadre et rempli les conditions nécessaires pour passer d’un stade à l’autre.

Et ce qui est essentiel, c’est d’avoir un plan en cas de recul. S’il y a une éclosion quelque part lors d’un cours tenu à une base ou dans une collectivité locale, éclosion qui nous oblige à suspendre nos activités et à revenir en arrière un peu, on doit disposer d’un plan pour veiller à ce qu’au bout du compte, on prenne soin de tous nos effectifs et on puisse faire exactement ce qu’il faut en vue de réaliser notre principal objectif : cesser la détérioration de la disponibilité opérationnelle des FAC et continuer de remplir notre mandat.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :