L’adjudant-chef des Forces armées canadiennes - Adjudant-chef Bob G.R.C. McCann, MMM, MSM, CD

Biographie

L'adjudant-chef Bob McCann

L'adjudant-chef Bob McCann est né à Saint John au Nouveau-Brunswick. En 1983, il joint l'Escadron 725 Massey-Vanier des cadets de l’aviation où il demeure jusqu'en 1988.

En 1989, il s'enrôle dans les Forces armées canadiennes en tant que conducteur de matériel mobile de soutien, complétant sa formation au Centre d'instruction de logistique des Forces canadiennes à Borden, en Ontario. Il a servi à Bagotville, Valcartier, Gagetown, Kingston (deux fois), Allemagne, Borden et Ottawa.

Il a plusieurs déploiements opérationnels, dont OP MANDARIN, OP PALLADIUM, OP ATHENA, OP UNIFIER et OP IMPACT.

En avril 2008, il a été promu à son grade actuel et fut affecté à la BFC Kingston au Système de la doctrine et de l’instruction de la Force terrestre. En juillet 2010, il est nommé adjuc de l'Unité de soutien des Forces canadiennes (Europe) à Geilenkirchen, en Allemagne. À la fin de son déploiement en 2013, il a été sélectionné comme adjuc de formation pour le Groupe de recrutement des Forces canadiennes à Borden. En 2015, il retourne à la BFC Kingston en tant qu'adjuc de formation pour la Génération du personnel militaire. Il a déployé en Irak en tant que sergent-major de la Force opérationnelle OP IMPACT en 2017. Affecté à Ottawa en 2018, il a assumé le poste d'adjudant-chef du groupe de gestion de l'information du sous-ministre adjoint.

L'adjuc McCann a reçu le titre de logisticien professionnel (P.Log) en 2007. Il est diplômé du cours d'adjudant avancé conjoint (JAWOC) du Collège d'état-major de la Nouvelle-Zélande et est membre du Consortium des Partenaire pour la paix impliqué dans le Programme de renforcement de la formation défense (DEEP) où il a été le responsable canadien du développement de l'effort d'éducation militaire professionnelle des forces armées ukrainiennes de 2014 à 2017.

Il est devenu membre de l'Ordre du mérite militaire en 2012 et a reçu la Médaille du service méritoire en 2019.

En mai 2021, il a été nommé adjudant-chef du commandement de la nouvelle organisation, Chef – Conduite professionnelle et culture. Le 14 avril 2023, l'adjuc McCann a eu l'honneur d'être nommé à son poste actuel de 15e adjudant-chef des Forces armées canadiennes.

L’adjuc McCann est marié à Guylaine et ils ont deux filles. Dès qu’ils ont un peu de temps libre, ils aiment aller pêcher et jouer au golf ensemble.

Vision

Fondée sur notre doctrine et nos politiques, y compris l’Éthos des FAC : digne de servir, ma vision est axée sur l’établissement d’un noyau agile, adaptable et très compétent de militaires du rang (MR) professionnels et dignes de confiance. Nos militaires incarneront les qualités de leaders compétents, de mentors dévoués et de spécialistes chevronnés (dans leur domaine).

Grâce à une gestion de carrière efficace, à un plan de relève juste et transparent, à un programme d’encadrement et de mentorat sur mesure et à un cadre solide de perfectionnement professionnel soutenu par la formation militaire professionnelle offerte à l’Institut de la profession des armes Adjudant-chef (Adjuc) Robert-Osside, nous préparerons nos MR à faire face aux défis d’aujourd’hui et ceux que l’avenir leur réserve.

L’application du leadership fondé sur le caractère est essentielle pour nos marins, nos soldats, nos aviateurs et nos opérateurs des forces spéciales. En effet, elle joue un rôle crucial pour assurer l’efficacité des opérations militaires et l’état de préparation général des unités, tant sur le plan des compétences techniques que de la capacité de diriger, de motiver et d’inspirer les autres. Le leadership fondé sur le caractère est important parce qu'il favorise un comportement éthique, la confiance et une culture organisationnelle positive. Les dirigeants qui privilégient les traits de caractère positifs contribuent au succès à long terme de leur organisation et créent un environnement de travail qui favorise le respect et l'intégrité.

Rôle de l’adjudant-chef des Forces armées canadiennes

L’adjudant-chef des Forces armées canadiennes (Adjuc FAC) (ou dirigeant principal enrôlé) est le MR le plus haut gradé des Forces armées canadiennes et le principal conseiller MR du Chef d’état-major de la Défense (CEMD). Par conséquent, son rôle consiste entre autres à favoriser le leadership tactique, opérationnel et institutionnel; à agir en tant que coresponsable de la profession des armes au Canada, en tant que gardien du corps des MR et champion de l’Institut Adjudant-chef Robert-Osside, le centre d’expertise de la formation militaire professionnelle et du perfectionnement professionnel des militaires du rang.

Conseiller du Chef d’état-major de la Défense

L’adjuc des FAC agit à titre de conseiller du CEMD sur tous les dossiers et enjeux se rapportant au bien-être, au moral, au perfectionnement et à l’emploi des militaires du rang (MR). L’adjuc des FAC transmet et renforce l’intention du CEMD, en particulier dans les domaines qui font l’objet de changements importants au sein des FAC et du ministère de la Défense nationale.

Afin que les MR soient prêts à soutenir toutes les missions des FAC, qu’il s’agisse des aspects tactiques ou stratégiques, l’adjudant-chef participe au perfectionnement du corps des militaires du rang en tant que spécialistes professionnels et chefs de plein droit au sein des forces. L’adjudant-chef consulte tous les professionnels, leur demande conseil et travaille en partenariat avec le conseil interne de l’adjuc des FAC, qui comprend les pm 1/adjuc nommés dont le grade est le plus élevé de chaque environnement et commandement des FAC.

Sa principale préoccupation en ce qui concerne le corps des MR est que la culture des MR reflète l’éthos militaire et que les actions de tous les MR soient guidées par un leadership fondé sur le caractère.

Une des plus grandes responsabilités de l’adjuc des FAC est d’établir des liens avec la population canadienne afin de garder sa confiance et son respect, ainsi que de maintenir leur confiance et leur fierté à l’égard des marins, soldats, aviateurs et opérateurs des forces spéciales qui portent l’uniforme des FAC.

Initiatives de transformation et de formation des militaires du rang

Je suis déterminé à promouvoir plusieurs initiatives en cours qui favorisent la croissance culturelle de notre institution. Ces initiatives contribueront à la qualité et à l’exécution d’une gamme de programmes répondant aux besoins actuels et futurs des FAC.

Notre objectif consiste à bâtir un corps de MR qui démontre des compétences solides et un leadership fondé sur le caractère, reconnu pour son excellence au Canada et ailleurs dans le monde.

Ces initiatives comprennent entre autres la mise en œuvre de L’éthos des FAC : digne de servir. En juin 2022, a le lancement de Digne de servir a été suivi d’un examen du Cours de qualification élémentaire en leadership de la période de perfectionnement 2 des MR, qui est axé sur le développement des compétences de la dimension humaine nécessaires aux chefs subalternes, telles que l’intelligence du quotient émotionnel (EQ-I). Ces outils visent tous à améliorer la résilience et à promouvoir une meilleure compréhension des questions relatives à la conduite professionnelle et à la culture. En guise de suivi, nous développerons la capacité d’offrir un coaching exécutif à notre corps de MR, afin d’approfondir notre compréhension du domaine humain. Ces programmes seront tous offerts par notre centre d’expertise de la formation militaire professionnelle et du perfectionnement professionnel des MR, l’Institut Adjudant-chef Robert-Osside.

À la suite de la signature du plan de mise en œuvre de la structure des emplois militaires (PMOSEM) du corps des pm 1 et des adjuc, un travail remarquable a été accompli et se poursuivra afin de moderniser le modèle de relève du corps des pm 1 afin d’inclure l’ajout d’un membre civil indépendant dans le processus de sélection. Le but de ce cadre de gouvernance est d’accroître la transparence, d’optimiser le processus de sélection et d’équilibrer efficacement les expériences et les qualités des pm 1 et des adjuc au sein du corps. La prochaine étape comprendra aussi la création de bassins au grade de pm 2/adjum en vue de promotions au corps de pm 1/adjuc. Les principaux intervenants travaillent ensemble pour que le modèle soit opérationnel d’ici l’automne 2024.

Ces initiatives résultent de la collaboration et de l’engagement de nos principaux partenaires et du Conseil des adjuc des FAC afin de concrétiser l’intention du CEMD de moderniser et d’améliorer le corps des MR. En tant que membres de la profession des armes, nous devons tous nous engager à l’apprentissage, au développement personnel et au perfectionnement professionnel continus.

Nous avons tous un rôle à jouer pour diriger efficacement les membres des Forces armées canadiennes d’aujourd’hui et nous assurer qu’elles sont prêtes pour les défis de demain.

Domaines d’intérêt

Voici mes domaines d’intérêt à titre d’adjuc des FAC :

  • Reconstitution des FAC : Pour nous reconstituer, nous devons examiner et repenser notre façon d’attirer, de traiter, d’entraîner et de former nos talents et notre façon de les garder à l’effectif.
  • Évolution de notre culture et de notre conduite professionnelle : « Les leaders créent la culture, la culture détermine le comportement, le comportement produit des résultats, et les résultats contribuent à l’efficacité opérationnelle. » [traduction] Les FAC doivent être un milieu de travail inclusif, où chaque personne a sa place et peut donner chaque jour le meilleur d’elle-même dans son service.
  • Modernisation : Il faut saisir chaque occasion de moderniser notre équipement, nos tactiques et notre entraînement, parce que ce qui nous a conduits là où nous sommes maintenant ne nous permettra pas d’arriver là où nous devrons être dans dix ou quinze ans. Nous avons besoin d’équipement moderne, de plateformes de combat modernes et de moyens modernes de diriger les troupes sur le champ de bataille pour faire la transition de l’ère industrielle à l’ère de l’information.
  • Réussite des opérations : C’est ce que nous faisons, c’est ce que nous sommes, c’est ce qui nous définit. Nous constituons l’une des lignes de défense du Canada. Nous devons donc nous entraîner et être prêts à faire face à l’inconnu, prêts pour le prochain conflit ou la prochaine catastrophe naturelle, parce que c’est un domaine où nous ne pouvons pas échouer. La réussite opérationnelle est un objectif à atteindre à chaque fois que nous sommes déployés, que ce soit au Canada ou à l’étranger.

Il ne faut pas sous-estimer l’importance de mes quatre domaines d’intérêt. Par contre, cela ne réduira pas mon dévouement et mon engagement à l’égard des domaines suivants :

  • Diriger la profession des armes;
  • Renforcer une culture éthique fondée sur le respect, l’inclusion et la dignité;
  • Soutenir nos militaires et leurs familles;
  • Préparer nos MR pour le contexte de sécurité changeant qui nous attend;
  • Promouvoir la condition physique et la résilience mentale;
  • Assurer l’ouverture des voies de communication avec nos militaires;
  • Entretenir des relations collaboratives et constructives avec nos alliés et partenaires.

Suivez :

Liste de lecture professionnelles du Chef d’état-major de la Défense et de l’Adjudant-Chef des Forces armées canadiennes - Canada.ca

Haut de page

Détails de la page

Date de modification :