Soldat Sidney Halliday

Entre 2006 et 2007, les restes de huit soldats ont été découverts près d’Hallu, en France. Un de ces soldats était le soldat Sidney Halliday.

  • Né en 1895 à Apple Tree Cottage, Lynch Stroud Gloucestershire
  • Mort le 11 août 1918, à l’âge de 22 ans
  • Mort alors qu’il servait au sein du 78th Battalion d’infanterie canadien (Winnipeg Grenadiers), CEC
  • Restes humains découverts en 2006
  • Inhumé au cimetière britannique de Caix de la Commonwealth War Graves Commission, section II, lot AA, tombe 16 (en anglais seulement) , section II, lot AA, tombe 16

Sidney Halliday naît en 1895 à Apple Tree Cottage, Lynch Stroud Gloucestershire, en Angleterre.

En mars 1913, il se rend de Liverpool à Saint John, au Nouveau-Brunswick, puis il s’installe à Minto, au Manitoba. Avant de s’enrôler dans le Corps expéditionnaire canadien (CEC), Halliday, célibataire, travaille comme fermier.

En décembre 1915, il s’enrôle dans le 78e Bataillon d’infanterie canadien (Winnipeg Grenadiers), CEC, à Minto, au Manitoba. En mai 1916, le soldat Halliday arrive en Angleterre, puis s’embarque pour la France en septembre de la même année.

Il sert au sein du 78e Bataillon jusqu’à sa mort le 11 août 1918, à Hallu, en France. Trente-cinq soldats du 78e Bataillon ont été portés disparus et présumés tués au combat à Hallu. Après la guerre, le nom du soldat Halliday a été gravé sur le Mémorial national du Canada à Vimy, érigé en l’honneur des soldats canadiens qui sont morts au cours de la Première Guerre mondiale et qui n’ont pas de sépulture connue.

En 2006, les restes de trois soldats ont été découverts près d’Hallu, en France. L’année suivante, les restes de cinq soldats ont aussi été découverts. Les huit ensembles de restes humains découverts ont tous fait l’objet d’une analyse anthropologique biologique, de tests génétiques et d’une analyse isotopique, puis comparés aux profils des 35 candidats. La présence d’artéfacts a également permis d’obtenir de l’information relativement à l’identité de certains des soldats.

Des membres de la famille du soldat Halliday ont informé les chercheurs que le militaire portait peut-être certains bijoux au moment de son décès. En effet, immédiatement avant son enrôlement, le soldat Halliday et sa bien-aimée, Lizzie Walmsley, avaient échangé des bagues. Halliday avait aussi mis Mlle Walmsley dans son testament.

En l’occurrence, avec l’un des ensembles de restes humains, on avait retrouvé un médaillon qui contenait deux mèches de cheveux, séparées par un morceau de carton, sur lequel figurait le nom « L. Walmsley ». Cet objet a fourni une preuve supplémentaire que cet ensemble de restes humains était bien celui du soldat Sidney Halliday.

L’inhumation du soldat Halliday a eu lieu le 13 mai 2015 au cimetière britannique de Caix (en anglais seulement) de la Commonwealth War Graves Commission, à Caix, en France. Des membres de la famille du soldat Halliday, ainsi que des représentants du gouvernement du Canada et des Forces armées canadiennes ont assisté aux funérailles.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le soldat Halliday, veuillez consulter son dossier de service à Bibliothèque et Archives Canada.

Plus sur l'identification des pertes militaires

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :