Opération LASER

Opération LASER 2020-01 – COVID-19

Pour obtenir l’information la plus récente du ministère de la Défense nationale sur la COVID-19, visitez : https://www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/campagnes/covid-19-militaire.html

Sur cette page

L’opération LASER constitue la réponse des Forces armées canadiennes (FAC) à une situation de pandémie.

Dans le cadre de l’opération LASER, les FAC mettent en œuvre certaines mesures pour leurs membres et les employés du ministère de la Défense nationale (MDN) pour réduire les répercussions d’une pandémie. Ces mesures sont mises en œuvre pour maintenir nos capacités et notre disponibilité opérationnelles pour soutenir les objectifs et les demandes d’aide du gouvernement du Canada.

Assistance des Forces armées canadiennes

Soutien à l'Agence de la santé publique du Canada

Du personnel des Forces armées canadiennes soutiennent l'Agence de la santé publique du Canada en ce qui concerne la gestion des entrepôts d'équipement de protection individuelle dans plusieurs régions du Canada. L'Agence de la santé publique du Canada demeure responsable de la distribution dudit équipement dans les provinces et territoires. Toutefois, des militaires ayant une expertise en la matière participent à la reconnaissance des entrepôts et aux tâches liées au traitement du matériel au sein même des entrepôts.

Soutien aux centres d'hébergement de soin de longue durée

Le 15 avril 2020, les Forces armées canadiennes (FAC) ont reçu une demande d’assistance pour aider à offrir des soins à certains des aînés les plus vulnérables du Canada en réponse à la pandémie de COVID‑19. Pour ce faire, elles ont déployé des militaires dans des établissements de soins de longue durée (ESLD) à l’échelle du Québec et dans la région du Grand Toronto dans le cadre de l’opération (Op) LASER.

Depuis mois d’avril, les FAC ont répondu aux appels à l’aide de 54 ESLD en Ontario (sept établissements) et au Québec (47 établissements) et leur ont offert leur soutien. Cela comprenait la présence sur place de responsables de services médicaux et de soutien et la prestation de soutien hors site, y compris la planification, la liaison, le service général, l’entretien et la livraison d’équipement de protection individuelle (EPI).

Tout au long de ces déploiements, les militaires ont collaboré étroitement avec les responsables des établissements pour aider à mener les opérations quotidiennes, soutenir le contrôle et la prévention des infections et offrir du soutien général au besoin. Les membres des FAC travaillent au sein d’équipes de renfort aux soins de santé civils composés d’un responsable médical principal, d’environ six techniciens médicaux et de responsables du soutien qui aident les membres du personnel sur place à assurer la gestion des patients. La composition précise de chaque quart était déterminée par les besoins de chaque établissement définis pendant la reconnaissance.

Comme chaque ESLD a dû relever des défis uniques, les responsables des services médicaux et du soutien des FAC leur ont offert leur aide ainsi :

  • En préparant, servant et recueillant des repas
  • En aidant les résidents à manger
  • En nettoyant les mains et les visages des résidents
  • En offrant de l’aide pour assurer l’hygiène personnelle
  • En accompagnant les résidents indépendants pendant leur marche ou quand ils doivent aller aux toilettes
  • En rassurant les résidents
  • En nettoyant et en rangeant le matériel non médical et en en assurant l’entretien
  • En préparant et en distribuant les produits médicaux et de nettoyage
  • En faisant part de leurs observations à leurs collègues dans le domaine des soins de santé pour veiller à ce que les résidents reçoivent les meilleurs soins possibles

Le soutien des FAC n’était jamais considéré comme une solution à long terme, mais dès le début, nos priorités étaient d’offrir l’aide nécessaire aux ESLD qui devaient relever des défis sans précédent et de soutenir les professionnels de la santé et les résidents dans ces établissements. Tout au long de ce déploiement, les membres des FAC ont été très fiers de pouvoir soutenir leurs concitoyens les plus vulnérables et les professionnels de la santé du Canada.

En réponse aux demandes des gouvernements du Québec et de l’Ontario, le ministère de la Défense nationale a autorisé, sur une base provisoire, le prolongement du soutien aux établissements de soins de longue durée (ESLD) dans ces provinces. Comme la crise dans les ESLD causée par la COVID-19 commence à s’atténuer et comme il est nécessaire de rapatrier les membres des Services de santé des FAC requis pour soutenir les cliniques, les activités d’instruction et les opérations essentielles des FAC, celles-ci effectueront un retrait conditionnel et délibéré de ces établissements en se fondant sur des critères de transition convenus avec les autorités provinciales de la santé.

Une fois ce retrait effectué, une force opérationnelle de soins de contingence composée de dix équipes de renfort aux soins de santé civils (RSSC) demeurera en disponibilité jusqu’au 15 août 2020 pour répondre à toute éclosion de COVID 19 non contrôlée dépassant les capacités d’intervention de la province et du personnel. De plus, la Croix-Rouge canadienne (CRC) continue d’augmenter ses capacités et jouera le rôle de « premiers répondants » en cas d’autres éclosions dans les ESLD, avant que l’on fasse appel aux ressources des FAC.

 

Québec

Les Forces armées canadiennes (FAC) ont travaillé avec leurs partenaires provinciaux pour offrir du soutien à 47 établissements désignés par le gouvernement du Québec pour assurer la sécurité des résidents, aider à maintenir un niveau de dotation adéquat et aider à assurer le contrôle et la prévention des infections.

Le 20 avril 2020, les FAC ont commencé à déployer des équipes militaires pour offrir du soutien aux emplacements suivants :

  1. Résidence Floralies Lachine (Montréal)
  2. CHSLD St-Jude (Laval)
  3. CHSLD Providence Notre-Dame de Lourdes (Montréal)
  4. Château sur le Lac (Sainte-Geneviève)
  5. CHSLD Maison Des Ainés (Salaberry-de-Valleyfield)
  6. Centre d'hébergement de l'Hôtel-Dieu-de-Saint-Hyacinthe (Montérégie)
  7. Residence L’Eden de Laval (Laval)
  8. CHSLD Robert-Cliche (Montréal)
  9. CHSLD Rose-de-Lima (Laval)
  10. CHSLD Saint-Joseph-de-la-Providence (Montréal)
  11. CHSLD Paul-Lizotte (Montréal)
  12. CHSLD Hôpital Sainte-Anne (Sainte-Anne-de-Bellevue)
  13. CHSLD Valéo (Saint-Lambert)
  14. CHSLD Villa Val des Arbres (Laval)
  15. Manoir de Verdun (Montréal)
  16. Centre d’hébergement Yvon-Brunet (Montréal)
  17. Grace Dart Extended Care Centre (Montréal)
  18. CHSLD Benjamin-Victor-Rousselot (Montréal)
  19. CHSLD Floralies-De-Lasalle (Lasalle)
  20. CHSLD Eloria-Lepage (Montréal)
  21. Le Bellagio (Longueuil)
  22. CHSLD Auclair (Montréal)
  23. Résidence Berthiaume-Du Tremblay (Montréal)
  24. Centre d’hébergement de Saint-Laurent (Saint-Laurent)
  25. CHSLD Paul-Gouin (Montréal)
  26. CHSLD Cartierville (Montréal)
  27. Centre d’Hébergement Saint-Andrew (Montréal)
  28. CHSLD Vigi Reine-Elizabeth (Montréal)
  29. Centre d'Hébergement Jean-De-La-Lande (Montréal)
  30. CHSLD de la Rive (Laval)
  31. CHSLD Denis-Benjamin Viger (Montréal)
  32. CHSLD Argyle (Saint-Lambert)
  33. Centre d’Hébergement Saint-Margaret (Montréal)
  34. Centre d’Hébergement Real-Morel (Montréal)
  35. CHSLD Jean-Hubert-Biermans (Montréal)
  36. Centre d’Hébergement Nazaire-Piché (Montréal)
  37. CHSLD Vigi Mont-Royal (Ville Mont-Royal)
  38. CHSLD de Lachine (Lachine)
  39. CHSLD Jeanne-Le Ber (Montréal)
  40. CHSLD Saint Michel (Montréal)
  41. Centre d’hébergement J.Henri Charbonneau (Montréal)
  42. Centre gériatrique Maimonides Donald Berman (Montréal)
  43. CHSLD Henri-Bradet (Montréal)
  44. CHSLD Villa Les Tilleuls (Laval)
  45. CHSLD Manoir St-Patrice (Laval)
  46. Centre d'hébergement Ernest-Routhier (Montréal)
  47. Centre d'hébergement Paul-Émile-Léger (Montréal)
Ontario

Les Forces armées canadiennes (FAC) ont travaillé avec leurs partenaires provinciaux pour offrir du soutien à sept établissements désignés par le gouvernement de l’Ontario pour assurer la sécurité des résidents, aider à maintenir un niveau de dotation adéquat et aider à assurer le contrôle et la prévention des infections.

Le 28 avril 2020, les FAC ont commencé à déployer des équipes militaires pour offrir du soutien aux emplacements suivants :

  • Orchard Villa, à Pickering
  • Eatonville, à Etobicoke
  • Altamont Care Community, à Scarborough
  • Hawthorne Place, à North York
  • Woodbridge Vista Care Community, à Woodbridge
  • Holland Christian Homes Grace Manor, à Brampton 
Soutien à la santé publique Ontario

Du 16 avril au 26 juin 2020, le personnel des Forces armées canadiennes (FAC) a soutenu la santé publique Ontario (SPO) en effectuant la recherche de contacts liés à COVID-19, en faisant le suivi par appels téléphoniques et en effectuant les rapports associés. Plus précisément, une équipe de la 1re Unité dentaire a aidé la SPO en effectuant des appels téléphoniques aux contacts identifiés de cas confirmés de la COVID-19 afin d'identifier rapidement les nouveaux cas, de vérifier si toutes les personnes ayant eu contact avec ces cas confirmés ont le soutien dont ils ont besoin et d'améliorer leur compréhension de la COVID-19.

La tâche a commencé en avril avec 30 membres des FAC (dentistes, techniciens-hygiénistes dentaires et techniciens dentaires dans tout le pays) qui ont travaillé 7 jours sur 7 pour aider la SPO en cas de besoin. Les FAC sont fières de travailler en étroite collaboration avec nos partenaires provinciaux dans le cadre de cet effort collectif.

Soutien des Rangers canadiens au Québec

Le 2e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens (2 GPRC) a déployé plus de 200 membres des Rangers pour venir en aide à 28 collectivités dans le cadre de l’opération (Op) LASER en réponse à diverses demandes d’aide du gouvernement du Québec. Ces demandes ont été approuvées par le gouvernement fédéral.

Nunavik
Le 3 avril 2020, le 2 GPRC a d’abord été mandaté pour aider la Régie régionale de la santé et des services sociaux Nunavik (RRSSSN), qui relève du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec. Le 2 GPRC a répond à cette demande en déployant environ 100 Rangers qui sont des résidents permanents des quatorze collectivités touchées au Nunavik.

Basse-Côte-Nord (BCN)
Le 17 avril 2020, le 2 GPRC a été mandaté pour aider la section régionale de la Côte-Nord du MSSS. Ses membres ont apporté une aide locale dans leurs communautés respectives et ont soutenu Kegaska, Harrington Harbour, Tête-à-la-Baleine, Chevery, Bonne Espérance, Saint-Augustin, La Tabatière et Blanc-Sablon.

Côte-Nord
Le 19 avril 2020, le 2 GPRC a reçu un autre mandat en réponse à une demande de Services aux Autochtones Canada (SAC) visant le soutien aux collectivités innues sur la Côte Nord. Les membres du 2 GRPC étaient employés à Nutashkuan (Natashquan), Ekuanitshit (Mingan), Unamen Shipu (La Romaine) et Pakua Shipi.

Le 30 avril 2020, Services aux Autochtones Canada (SAC) a augmenter leur demande afin d’inclure la communauté Innu de Kawawachikamach, près de Schefferville.

Il y a actuellement plus de 125 Rangers canadiens actifs dans la région de la Côte-Nord et de la Basse-Côte-Nord.

Forces d'intervention locales

Le terme Forces d'intervention locales (FIL) désigne les organisations au niveau des unités des Forces armées canadiennes qui n'ont pas encore été affectées à une tâche pour l’opération LASER, mais qui peuvent contribuer aux activités au niveau de la communauté, car les municipalités continuent de faire face à la propagation de la COVID-19.

Le personnel de la FIL peut être composé de réservistes qui travaillent dans les manèges militaires des villes canadiennes ou de troupes dans les bases et les escadres qui peuvent être appelées à remplir des tâches dans la communauté locale. Plus précisément. Les FIL peuvent être utiles pour des tâches générales à court terme qui ne sont pas des demandes d'assistance officielles de gouvernement à gouvernement. Voici quelques exemples de forces d'intervention locales.

Déploiement des Rangers canadiens en Saskatchewan

Le 11 avril 2020, le 4e Groupe de patrouille des Rangers canadiens (4 GPRC) a activé trois patrouilles de Rangers du nord de la Saskatchewan à lac Wollaston, Île-à-la-Crosse et Fond-du-Lac pour aider les responsables locaux dans les opérations de secours liées à la COVID-19. Environ 40 Rangers ont commencé à travailler suite aux demandes qui ont été soumises au bureau de gestion des urgences de la province.
Dans leurs communautés de patrouille, les Rangers fournissent un soutien tel que :

  • Veiller au bien-être des habitants
  • Aider au transport et à la distribution de fournitures locales aux membres de la communauté
  • Aider à la dotation en personnel des postes de commandement et des centres d'urgence municipaux ou communautaires
  • Recueillir des données et des statistiques sur l'état actuel de la communauté par rapport aux efforts de secours de la COVID-19, et
  • Soutenir la sécurité alimentaire de la communauté par la chasse, la cueillette et la pêche.

Le 23 avril 2020, le 4 GPRC a également commencé des activités similaires à Lac La Ronge en Saskatchewan. Les activités de cette force d’intervention locale sont actuellement prévues pour douze jours, après quoi la situation sera réévaluée.
Environ 50 Rangers sont actifs en Saskatchewan dans le cadre de l’opération LASER. Actuellement, plus de 200 membres du 4 GPRC sont en attente et sont prêts à répondre aux demandes d'aide locales.

Déploiement des Rangers canadiens dans le nord de l'Ontario

Environ 157 membres du 3e Groupe de patrouille des Rangers canadiens (3 GPRC) ont été activés le 5 avril 2020, en soutien à l'opération LASER. Le 3 mai 2020, le 3 GPRC a reçu une demande d'assistance officielle pour la période du 5 au 20 mai, où les patrouilles locales des Rangers canadiens ont soutenu leurs communautés de la Première nation de Kashechewan et de Fort Albany dans leurs préparatifs pour les inondations. Ce soutien a consisté en diverses tâches au sein de la communauté afin de soutenir les objectifs du chef et du conseil et la gestion des urgences, notamment la création d'un abri pour les membres de la communauté qui sont restés à proximité de leur communauté, et l'évacuation des personnes vulnérables vers Fort Albany. Ce soutien a été mené en collaboration avec nos agences partenaires, notamment Services aux Autochtones Canada, la Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits et la Croix-Rouge canadienne.


En date du 21 mai 2020, aucune inondation n'a eu lieu dans cette région et la communauté a commencé à ramener les membres des camps voisins.


Bien que cette demande d'assistance locale soit maintenant terminée, les Rangers canadiens continuent d'effectuer d'autres tâches au sein de la communauté. Ils demeurent en contact permanent avec leur chef et leur conseil local en assistant à des réunions et à divers groupes de planification, et en apportant leur aide dans des tâches telles que la surveillance des inondations, la distribution d'eau et d'autres produits de première nécessité, ainsi que la collecte et la distribution de bois de chauffage.

Les membres du 3 GPRC demeurent prêts à répondre aux demandes d'assistance ou aux demandes de soutien local dans leurs communautés, telles qu'approuvées par les autorités fédérales, territoriales ou provinciales.

Le 3 GPRC fait partie de la Force de réserve de l'Armée canadienne et assure aux Forces armées canadiennes une présence militaire dans 30 communautés des Premières nations des régions côtières et intérieures éloignées du Nord de l'Ontario.

Déploiement des Rangers canadiens en Colombie Britannique 

Cinq membres des patrouilles de Sandspit et de Port Clements des Rangers canadiens (4 GPRC) ont travaillé en soutien à l’opération LASER à Haida Gwaii, au large du Nord de la côte Pacifique de la Colombie Britannique, du 12 au 17 avril 2020.

Deux autres membres du 4 GPRC ont également commencé à soutenir le District régional de Mount Waddington quand celui ci a activé un centre des opérations d’urgence le 30 avril 2020.

Tout au long du mois de mai, plusieurs patrouilles de Rangers canadiens en Colombie-Britannique, notamment celles de Port Hardy, Port McNeil et Dease Lake, ont apporté de l'aide à leurs communautés suite à des demandes de soutien. Leurs tâches consistaient à livrer de la nourriture, à aider les centres d'opérations d'urgence et à se rendre dans les communautés éloignées avec des provisions pour soutenir les efforts de secours COVID-19.

Jusqu’à présent, plus de 100 membres des Rangers canadiens en Colombie Britannique sont en disponibilité et prêts à soutenir les demandes locales d’aide liées aux efforts de lutte contre la COVID-19.

Déploiement des Rangers canadiens au Yukon, aux Territoires du Nord Ouest et au Nunavut

Du 5 avril au 4 mai 2020, le 1er Groupe de patrouilles des Rangers canadiens (1 GPRC) a activé environ 400 de ses membres dans divers collectivités dans les trois territoires (le Yukon, les Territoires du Nord Ouest et le Nunavut). Comme ces membres ont été activés dans les collectivités où ils vivent, ils ont pu offrir un soutien essentiel aux efforts de secours dans la plupart des emplacements reculés du Nord.
Du 27 avril au 15 mai 2020, onze membres du 1 GPRC ont été affectés à Watson Lake, au Yukon, pour offrir du soutien à la collectivité.

Des membres de la patrouille de Watson Lake, du 1 GPRC, ont préparé des paniers de denrées alimentaires et les ont distribués aux membres de la collectivité dans le besoin en soutien au projet communautaire Watson Lake Hearts and Hands à Watson Lake, au Yukon.
Du 5 au 8 mai, onze membres du 1 GPRC ont été affectés à Igloolik, au Nunavut.

Des membres du 1 GPRC ont aidé l’Igloolik Hunters and Trappers Organization à distribuer de la nourriture aux familles dans le besoin à Igloolik, au Nunavut.
Dans le cadre de cette intervention locale, les membres du 1 GPRC ont entrepris diverses tâches, notamment :

  • Des vérifications du bien être dans la collectivité
  • Le transport et la distribution de nourriture et de marchandises locales
  • Le soutien aux programmes locaux, communautaires et territoriaux de sensibilisation à la COVID-19
  • L’aide au chargement, au transport et au déchargement du matériel d’aide humanitaire

Au besoin, les membres du personnel activés étaient également prêts à aider à mener d’autres tâches, notamment :

  • La vérification et le soutien des personnes ou des familles à risque
  • La surveillance des infrastructures critiques
  • Le transport et la distribution de marchandises locales
  • La collecte de données sur le point de vue de la collectivité sur la crise de la COVID 19
  • La prestation d’aide aux autorités de la santé locale pour la réalisation de diverses tâches

Les trois lignes d’effort pour l’opération LASER

  • Préserver et protéger les membres des FAC pour maintenir nos capacités et notre disponibilité opérationnelles et respecter nos mandats principaux
  • Évaluer les activités des FAC au pays et à l'étranger, notamment les plans de continuité, la protection des chaînes d’approvisionnement de la défense et la prise de mesures pour limiter le risque d’infection des membres des FAC
  • Soutenir les autres ministères pour veiller à ce que les FAC soient prêtes à soutenir les objectifs et les demandes d’aide du gouvernement du Canada

Phases

L’opération LASER consiste en l’activation du plan de contingence (CONPLAN) LASER pour l’intervention lors d’une pandémie d’une maladie apparentée à la grippe. Elle comporte 4 phases. Le Chef d'état-major de la Défense a activé la phase 2 de l’opération LASER le 2 mars 2020. Le 13 mars 2020, il a activé la phase 3.

Phase 1 – Préparation à la pandémie

  • Planification de l’atténuation et surveillance normale des menaces pandémiques à l’échelle mondiale
  • Cette phase est toujours active sauf si on passe à une phase supérieure

Phase 2 – Alerte de pandémie

  • Suivi actif de l’évolution de la menace pandémique et adoption de certaines mesures de protection
  • Cette phase est activée par le chef d’état-major de la Défense (CEMD)

Phase 3 – Réponse à la pandémie

  • Activée sur ordre du CEMD, cette phase est caractérisée par la transmission généralisée et continue du virus dans la population générale et par le risque imminent ou l’existence d’un taux important d’absentéisme
  • L’intervention des FAC dépendra des effets de la maladie dans les emplacements des éléments des FAC et dans les environs, ainsi que des demandes d’aide des autorités civiles

Phase 4 – Récupération postpandémique

  • Cette phase commence quand le CEMD déclare que la pandémie est terminée
  • Elle comprend la reprise et le rétablissement de tous les services et de toutes les opérations du MDN/des FAC aux niveaux normaux
  • Cette phase retourne à la phase 1 et coïncide avec la déclaration de l’arrivée à la phase postpandémique par l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC)

Force opérationnelle interarmées – LASER

Suite à l'activation de la phase 3 de l'opération LASER, le quartier général de la 1re Division du Canada, une unité à disponibilité opérationnelle élevée et d’intervention rapide basée à Kingston, en Ontario, a été désignée comme Force opérationnelle interarmées-LASER (FOI-LR).
De la mi-mars à la mi-mai, la FOI-LR fût responsable de la coordination et du commandement de toutes les opérations nationales liées à l'opération LASER et a joué un rôle essentiel dans la réponse des FAC à la COVID-19 :

  • en mettant en œuvre et en surveillant des mesures de protection de la santé de la force qui préservent les capacités opérationnelles des FAC, et
  • en répondant et en agissant aux demandes d'assistance des autres ministères et organismes gouvernementaux.    

Depuis le 13 mai 2020, ces fonctions sont assumées par le Commandement des opérations interarmées du Canada, dont le siège est à Ottawa, en Ontario.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :