Opération LASER

Opération LASER 2020-01 – COVID-19

Pour obtenir l’information la plus récente du ministère de la Défense nationale sur la COVID-19, visitez : https://www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/campagnes/covid-19-militaire.html

Sur cette page

L’opération LASER constitue la réponse des Forces armées canadiennes (FAC) à une situation de pandémie.

Le Commandement des opérations interarmées du Canada (COIC) dirige cette opération et est l'autorité de commandement des six forces opérationnelles interarmées régionales permanentes par l'intermédiaire desquelles le soutien des FAC est fourni. Elles sont situées dans des endroits clés du pays et assurent le commandement et le contrôle des forces opérationnelles dans leurs régions respectives et/ou les forces déployées dans celles-ci.

Emploi des ressources des Forces armées canadiennes 

Les Forces armées canadiennes (FAC) ont reconnu la nécessité d'une plus grande flexibilité lorsqu'elles offrent leur aide aux communautés éloignées qui se débattent avec COVID-19. Par conséquent, le commandant du COIC a habilité les commandants des forces opérationnelles régionales à activer les patrouilles de Rangers canadiens à leur discrétion. L'objectif est de tirer parti des ressources locales à des fins d'évaluation, car elles sont prépositionnées pour identifier les besoins émergents dans leurs communautés respectives. Ces activations diffèrent des déploiements officiels tant par leur ampleur que par leur processus.

Alors qu'une activation rapide des Rangers peut apporter une aide d'urgence et aider à identifier les besoins émergents dans les communautés éloignées, elle n'offre pas la même échelle de ressources qu'un déploiement officiel des Rangers. Le processus traditionnel d’une demande d'assistance est une communication officielle entre les gouvernements provinciaux/territoriaux, les autres parties prenantes concernées et le gouvernement fédéral. En attribuant l'autorité d'activer les Rangers au niveau régional, les FAC visent à améliorer la réponse fédérale aux situations d'urgence dans les communautés éloignées.

Assistance des Forces armées canadienne 

Octobre 2020 à avril 2021
L'Agence de la santé publique du Canada

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, les Forces armées canadiennes (FAC) collaborent étroitement avec leurs partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux à l’appui de l’intervention pangouvernementale face à la COVID-19. C’est pourquoi les membres du personnel des FAC / du MDN appuient l’Agence de la Santé publique du Canada (ASPC) alors qu’elle coordonne sa stratégie de vaccination contre la COVID-19. La stratégie est toujours à l’étape de la planification, essentielle au bon déroulement d’une réponse fédérale coordonnée. Pour plus d'informations sur la COVID-19 et le vaccin, visitez le site Canada.ca/coronavirus.

La Première Nation Neskantaga

En octobre 2020, les membres de la Première Nation Neskantaga ont dû évacuer vers Thunder Bay en raison d’une panne de l’approvisionnement en eau de la collectivité. La Première Nation Neskantaga a demandé une aide fédérale sous la forme de personnel autonome au sol pour assurer la sécurité et l’entretien continu de la communauté pendant que les résidents sont à Thunder Bay. À compter du 30 octobre 2020, les Forces armées canadiennes ont offert du soutien par l’entremise du 3e Groupe de patrouille des Rangers canadiens et des membres de la Première réserve. Le 24 décembre 2020, le soutien des FAC à la Première Nation Neskantaga s'est terminé avec succès. Les FAC sont fières d'avoir travaillé aux côtés de nos partenaires et des membres de la communauté pour apporter les secours et l'assistance nécessaires.

La Nation crie Opaskwayak

Du 22 au 29 novembre 2020, une équipe d’aide médicale polyvalente a soutenu la maison Rod McGillivary Memorial Care Home de la Nation crie Opaskwayak à The Pas, au Manitoba, en réponse à une demande d’aide visant à y gérer l’éclosion de COVID-19. Cette équipe a offert du soutien à cette maison de soins infirmiers en prodiguant des soins et du soutien médicaux immédiats aux résidents, de même que de l’aide à la gestion des patients, du soutien en matière de santé générale aux résidents et de l’aide d’autre nature pour y soutenir la gestion des soins de santé dans l’établissement.

La Première Nation Denesuline de Hatchet Lake

Du 3 décembre 2020 au 28 février 2021, environ 20 membres des Rangers canadiens du 4e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens (4 GPRC) ont été activés dans la Première nation dénésuline de Hatchet Lake pour offrir du soutien aux responsables locaux dans leurs efforts de secours liés à la COVID 19.

Ces membres des The Rangers ont offert :

• Du soutien à la collectivité locale pour la production et la distribution d’articles permettant de répondre à des besoins en soutien réel, comme de la nourriture, du bois de chauffage et des colis de réconfort;

• De l’aide pour la diffusion de l’information des entités communautaires, provinciales et fédérales relativement aux mesures personnelles de protection de la santé et aux stratégies à plusieurs niveaux d’atténuation des risques pour la collectivité.

La Première Nation de Shamattawa

Le 4 décembre 2020, environ six Rangers canadiens du 4e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens (4 GPRC) ont été activés dans la Première Nation de Shamattawa pour aider les représentants locaux dans les efforts de secours relatifs à la COVID-19. L’aide des Forces armées canadiennes a complémenté et amélioré le soutien provenant des ressources provinciales et locales.

Les Rangers ont fournis :

  • un soutien à la collectivité locale dans la production et la distribution des besoins d’appui en situation réelle comme la nourriture, le bois de chauffage et les colis réconfort;
  • de l’aide pour la diffusion de renseignements provenant d’entités communautaires, provinciales et fédérales sur les mesures de protection de la santé personnelle et les stratégies d’atténuation des risques à plusieurs niveaux pour la collectivité;
  • un soutien logistique et général, notamment de l’aide au transport et au ravitaillement et de l’aide humanitaire;
  • une intégration au poste de commandement local du Centre des opérations d’urgence (COU) dans la collectivité.

Le 9 décembre 2020, les FAC ont envoyé une équipe de liaison et reconnaissance composée de 11 membres de la force régulière venant de la BFC Shilo pour faire état de la situation aux côtés de partenaires locaux et provinciaux.

Le 12 décembre, les FAC ont initié le déploiement de troupes additionnelles à la Première Nation de Shamattawa au Man. pour supporter une demande d’assistance. À compter du 13 décembre, ce contingent était composé de :

  • Une équipe d’environ 40 membres des FAC ont contribué à l’établissement d’une zone d’isolation alternative (ZIA) et d’autres tâches de support à la communauté. L’équipe était composée de membres des FAC provenant du 2e bataillon, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry de Shilo au Man.
  • Une équipe d’aide médicale polyvalente (EAMP) de 13 membres des FAC composée d’infirmières, techniciens médicaux et un membre de soutien général pour assister aux autres tâches de soins de santé. Le personnel de l’EAMP est du 1er Groupe des Services de santé des Forces canadiennes d’Edmonton en Alta.

Le 26 décembre 2020, suite à l'amélioration de la situation au sein de la communauté, le contingent des FAC a été réduit de 19 membres.

Le 31 décembre 2020, le soutien des FAC à la Première Nation de Shamattawa s'est terminé avec succès. Les FAC sont fières d'avoir travaillé aux côtés de nos partenaires et des membres de la communauté pour apporter les secours et l'assistance nécessaires.

La Première Nation de Red Sucker Lake

Le 14 décembre 2020, les FAC ont dépêché une équipe de liaison et de reconnaissance de la BFC Shilo, dans le cadre d'un effort pangouvernemental visant à évaluer rapidement la situation du COVID-19 dans la Première nation de Red Sucker Lake, au Manitoba, aux côtés d'autres autorités fédérales, provinciales et communautaires ainsi que ses partenaires. Ces éléments de reconnaissance étaient composés de sept membres des Forces armées canadiennes basés à Shilo, au Manitoba.

Le 16 décembre 2020, les FAC ont reçu une demande d'aide pour soutenir un effort pangouvernemental dans la Première nation de Red Sucker Lake, au Manitoba. Le 17 décembre, les FAC ont déployé environ 35 personnes dans la Première nation de Red Sucker Lake. Ce groupe comprenait une équipe médicale, du personnel de soutien et de service général et des dirigeants.

Le personnel des FAC déployé à Red Sucker Lake a travaillé aux côtés d'autres membres de la communauté et d'autres ministères et organismes gouvernementaux pour fournir une aide humanitaire et répondre aux besoins émergents de cette communauté éloignée. Plus précisément, les tâches des FAC comprenaient:

  • Fournir une assistance à la communauté dans la production et la distribution de produits de survie tels que la nourriture, le bois de chauffage et des paniers de denrées ainsi que d’items nécessaires;
  • Aider les autorités locales, mettre en place un site d'isolement alternatif pour protéger la communauté et ses membres vulnérables contre le virus COVID-19;
  • Fournir l'hébergement et l'aide au transport aux autres ministères et organismes gouvernementaux opérant dans la zone touchée;
  • Aider les autorités sanitaires locales à fournir des soins médicaux et un soutien, dans le cadre des capacités de MMAT; et
  • S'intégrer au poste de commandement local du centre des opérations d'urgence de la communauté.

La portée élargie des capacités des FAC nécessaires pour aider à stabiliser la situation dans les collectivités éloignées des Premières Nations, comme la Première Nation de Red Sucker Lake, nécessite une demande d'aide au niveau provincial ou de la part des Services aux Autochtones Canada (SAC) aux Forces armées canadiennes par l'intermédiaire de Sécurité publique (SP). Un appel de demandes permet aux FAC de mobiliser un plus large éventail de ressources pour aider les partenaires provinciaux et locaux à lutter contre l'épidémie de COVID-19.

Le 2 janvier 2021, le soutien des FAC à la Première nation de Red Sucker Lake au Manitoba s'est terminé avec succès. Les 34 membres du personnel des FAC déployés depuis le début de l'aide du 16 décembre 2020, seront retirés graduellement jusqu'au 6 janvier 2021. Les FAC sont fières d'avoir travaillé aux côtés de nos partenaires et des membres de la communauté pour apporter les secours et l'assistance nécessaires.

La Première Nation d’Ekuanitshit 

Depuis le 24 décembre 2020, la Première Nation Ekuanitshit, située dans la région de la Côte-Nord au Québec, connaît une pénurie d'eau en raison d'une fuite de son réseau d’aqueduc. Le 29 décembre 2020, une recherche plus approfondie a été entamée pour localiser et réparer la fuite afin de résoudre le problème. Sur une population de plus de 600 personnes, environ 200 membres vulnérables de la communauté ont été évacués vers Havre-Saint-Pierre et Longue-Pointe-de-Mingan.

Le 30 décembre 2020, Services aux Autochtones Canada (SAC), par l'entremise de Sécurité publique Canada (SP), a signalé qu'une aide fédérale était nécessaire à la Première Nation d'Ekuanitshit jusqu'à ce que la situation se stabilise. Les FAC se sont mobilisées pour être prêtes à fournir le soutien des Rangers canadiens à la communauté.

Le 31 décembre 2020, Services aux Autochtones Canada (SAC), par l'intermédiaire de Sécurité publique Canada (SP), a demandé que l'aide des FAC soit fournie jusqu'au 8 janvier 2021.

Neuf Rangers canadiens de la région ont travaillé aux côtés d'autres membres de la communauté pour fournir une aide humanitaire et répondre aux besoins immédiats de cette communauté, notamment en produisant et en distribuant des besoins de soutien réels tels que l'aide à la livraison d'eau. De plus, les Rangers étaient prêts à aider à transmettre des informations et à soutenir les aînés vulnérables touchés par la quarantaine.

L'approvisionnement en eau de la communauté est maintenant rétabli et l'eau a été confirmée potable. Les membres de la communauté qui avaient été évacués sont maintenant de retour à Ekuanitshit. La province de Québec n'a plus besoin de l'assistance des FAC sur place et le Centre des opérations du gouvernement a ainsi mis fin à la demande d'assistance des FAC. Les conditions de transition ont été remplies et un plan de redéploiement a été établi, en coordination avec les dirigeants communautaires.

Le 2 janvier 2021, le soutien des FAC à la Première Nation d'Ekuanitshit au Québec s'est terminé avec succès. Les neuf membres du personnel des FAC affectés depuis le début de l'aide le 31 décembre 2020 et ont terminé leurs tâches le 2 janvier 2021. Les FAC sont fières d'avoir travaillé aux côtés de nos partenaires et des membres de la communauté pour apporter les secours et l'assistance nécessaires.

La Première Nation Denesuline de Fond-du-Lac

Du 8 décembre 2020 au 15 janvier 2021, 13 Rangers canadiens du 4e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens (4 GPRC) ont supporté les représentants locaux de la Première Nation Denesuline de Fond-du-Lac dans leurs effort de secours relatifs à la COVID-19.

Les Rangers ont apporté :

  • un soutien à la collectivité locale dans la production et la distribution des besoins d’appui en situation réelle comme la nourriture, le bois de chauffage et les colis réconfort;
  • de l’aide pour la diffusion de renseignements provenant d’entités communautaires, provinciales et fédérales sur les mesures de protection de la santé personnelle et les stratégies d’atténuation des risques à plusieurs niveaux pour la collectivité.
La Première Nation d'Attawapiskat

Du 13 au 22 décembre 2020, les Forces armées canadiennes ont offert du support par l’entremise de la 3e Groupe de patrouille des Rangers canadiens et des membres de la Première réserve. Durant cette péroiode les Rangers ont:

  • intégré le poste de commandement local du Centre des opérations d’urgence (COU) dans la collectivité
  • offert un soutien logistique et général, notamment de l’aide au transport et au ravitaillement et de l’aide humanitaire
  • offert un soutien à la collectivité locale dans la production et la distribution des besoins d’appui en situation réelle comme la nourriture, le bois de chauffage et les colis réconfort
  • offert de l’aide pour la diffusion de renseignements provenant d’entités communautaires, provinciales et fédérales sur les mesures de protection de la santé personnelle et les stratégies d’atténuation des risques à plusieurs niveaux pour la collectivité;
La Première Nation de Garden Hill

Les 17 et 18 janvier 2021, du personnel des Forces armées canadiennes (FAC) a été envoyé à Garden Hill pour supporter une équipe de liaison et de reconnaissance dirigé par Services aux Autochtones Canada (SAC).  Le but de l’équipe étant d’évaluer rapidement la situation dans la Première nation (PN) de Garden Hill. L’élément de support des FAC comprenaient huit membres des FAC de la BFC Shilo au Manitoba et un membre des Rangers canadiens appartenant à la collectivité locale.

Le 19 janvier 2021, les FAC ont reçu une demande d’aide officielle du gouvernement fédéral relativement à la collectivité de la PN de Garden Hill. Les membres des FAC ont commencé leur affectation à la PN de Garden Hill le 20 janvier 2021, où ils ont travaillé aux côtés d’autres membres de la collectivité et d’autres ministères et organismes gouvernementaux pour offrir de l’aide humanitaire et répondre aux besoins émergents de la collectivité. Les FAC ont effectué les tâches suivantes :

  • Offrir du soutien général à la collectivité et au poste de soins infirmiers (tâches d’administration, d’entretien et de nettoyage des membres du personnel en isolement) au besoin
  • S’intégrer au poste de commandement du centre des opérations d’urgence (COU) dans la collectivité pour assurer la coordination avec le chef et son conseil, avec SAC, avec la GRC, avec les autorités de santé locales et avec l’équipe d’ambassadeurs de l’ACM
  • Offrir une aide immédiate aux autorités de santé locales pour la prestation de soins et de soutien médicaux aux personnes en isolement
  • Aider à la mise en place d’une aire d’isolement alternative (AIA), y compris de l’aide en matière de soins infirmiers et de santé
  • Offrir de l’instruction et du soutien aux membres du personnel arrivant pour le fonctionnement de l’AIA
  • Offrir une aide limitée relativement aux tâches de gestion des patients, ce qui comprend le triage, l’évaluation secondaire, le suivi, le dépistage et le traitement des patients atteints de la COVID-19
  • Si nécessaire, offrir de l’aide pour les vérifications de bien‑être à domicile
  • Offrir de l’aide en matière de transport de matériel et de personnel vers la zone touchée et à partir de celle‑ci aux autres ministères répondants au besoin

Le 9 février 2021, le soutien des FAC à la Première Nation de Garden Hill s'est terminé avec succès. Les FAC sont fières d'avoir travaillé aux côtés de nos partenaires et des membres de la communauté pour apporter les secours et l'assistance nécessaires.

La Première Nation de Ginoogaming
La Première Nation de Fort Nelson
Première nation Pauingassi Anishnaabe
La Première Nation de Muskrat Dam 

En réponse à la demande d’aide pour la Première Nation de Muskrat Dam en Ontario engendrée par la panne d’un groupe électrogène lors du dernier grand froid, six Rangers canadiens de la communauté ont été appelés à intervenir du 7 février au 20 2021 pour appuyer les efforts de secours dirigés par la Independent First Nation Alliance et les autorités locales. Ces Rangers canadiens travaillent aux côtés de membres de la communauté pour offrir une aide humanitaire et répondre aux besoins immédiats de cette communauté éloignée. Leurs tâches comprenaient ce qui suit :

  • Aider à la surveillance des infrastructures essentielles
  • Fournir un soutien logistique tel que la livraison de nourriture et de fournitures
  • Aider à la préparation d’une potentielle évacuation
  • Appuyer le poste de commandement de la communauté
Cross Lake de la Nation crie

Le 19 février 2021, les Forces armées canadiennes (FAC) ont envoyé des membres de leur personnel dans les collectivités de Cross Lake de la Nation crie de Pimicikamak et de la communauté constituée de Cross Lake affectées par la COVID-19 pour appuyer une équipe de liaison et de reconnaissance dirigée par Services aux Autochtones Canada en vue d’évaluer rapidement la situation. Le soutien des FAC à cette équipe de reconnaissance se traduit par 4 membres des FAC basés à la BFC Shilo au Manitoba. À la suite de l’évaluation et en réponse à une demande d’aide présentée par la province, une équipe d’environ 25 membres des FAC est arrivée dans la communauté le 23 février 2021, à bord d’un C-130 Hercules de l’ARC pour offrir un soutien en matière de COVID-19. L’équipe des FAC, composée de 8 membres du personnel médical et de 17 membres du personnel auxiliaire de la BFC Petawawa en Ontario et de la BFC Shilo au Manitoba respectivement, travaille aux côtés de membres de la communauté pour offrir une aide humanitaire et répondre aux besoins immédiats de cette communauté éloignée. Leurs tâches comprenaient ce qui suit :

  • Soutenir les activités de sensibilisation du public concernant les mesures de santé en vigueur et les mesures d’atténuation de la propagation de la COVID-19;
  • S’intégrer au poste de commandement du Centre des opérations d’urgence (COU) local de la communauté pour coordonner les activités avec le Chef et son Conseil, SAC, la GRC, les autorités médicales locales, l’équipe d’ambassadeurs de l’Assemblée des chefs du Manitoba et les autres partenaires pangouvernementaux;
  • Effectuer des évaluations du bien-être dans la communauté à l’appui de l’intervention liée à la COVID-19, transporter sur des lieux d’isolement alternatifs et vérifier les signes vitaux avant l’évacuation;
  • Appuyer la planification, la mise en œuvre et la dotation initiale, y compris les soins limités administrés aux civils, d’une unité d’isolement alternative avec la communauté de Cross Lake;
  • Fournir une aide limitée en matière de gestion des patients, y compris le triage, les deuxièmes avis médicaux, le suivi des patients, les tests et le traitement des personnes atteintes de la COVID-19;
  • Aider les autorités médicales locales à établir une unité d’isolement alternative locale incluant des infirmiers, des assistants en soins de santé et des membres du personnel;
  • Former et appuyer le personnel entrant en ce qui concerne le fonctionnement de l’unité d’isolement alternative.

Des membres des FAC ont quitté Cross Lake, dans le Nord du Manitoba, hier, mettant ainsi fin à un déploiement qui a impliqué environ 25 militaires et a commencé le 23 février 2021. Des militaires et des spécialistes médicaux canadiens des BFC Shilo, au Manitoba, et Petawawa, en Ontario, avec le soutien d’équipages aériens de l’ARC, se trouvaient à Cross Lake pour travailler aux côtés des habitants, des représentants locaux et d’organisations partenaires pour offrir de l’aide pendant une recrudescence de la COVID 19 dans la collectivité.

Nation crie de Mathias Colomb

Une équipe de reconnaissance et de liaison des Forces armées canadiennes (FAC) basée à la BFC Shilo, au Manitoba, a été déployée le 7 mars 2021 pour soutenir une évaluation pangouvernementale de la situation dans la collectivité de la nation crie de Mathias Colomb, aux prises avec la COVID-19.

En se fondant sur cette évaluation et en réponse à une demande d’aide du gouvernement manitobain, une équipe polyvalente d’aide médicale (EPAM) comptant 41 personnes, plus précisément des responsables médicaux de la 2e Ambulance de campagne basée à la Base de soutien Petawawa de la 4e Division du Canada et des responsables du soutien général de la BFC Shilo, a été déployée pour venir en aide à Services aux Autochtones Canada dans leur intervention au sein de la collectivité relativement à la COVID 19.

Les membres des FAC ont été déployés dans la communauté par un avion CC-138 Twin Otter de l'Aviation royale canadienne (ARC).

Les membres des FAC :

• Se sont intégrés au centre des opérations urgences (COU) local dans la collectivité pour coordonner les activités avec le chef, le conseil de bande et nos autres partenaires pangouvernementaux;

• Ont offert une aide limitée à la vaccination possible des membres de la collectivité, ainsi qu’aux tâches de gestion des patients, y compris le triage, l’évaluation secondaire, la surveillance des patients et le traitement des patients atteints de la COVID 19;

• Ont effectué des vérifications de bien être dans la collectivité en soutien à la réponse à la COVID-19 ainsi que celles nécessaires pour faciliter l’évacuation des membres de la collectivité;

• Ont soutenu les tâches de planification et de dotation initiales, notamment la prestation de soins limités aux patients, pour des sites d’isolement de rechange (SIR) au sein de la collectivité de la NCMC, y compris le déploiement d’une EPAM complète

• Ont offert du soutien général et logistique à la collectivité, ce qui comprend, sans s’y limiter, le ravitaillement et l’aide humanitaire;

• Ont soutenu la sensibilisation du public quant aux mesures sanitaires en vigueur et aux programmes de vaccination contre la COVID 19.

Le 1er avril 2021, comme leurs tâches étaient terminées, les FAC ont mis fin à leur soutien à la collectivité de Mathias Colomb.

 

La Première nation Tahltan de Dease Lake 

En réponse à une demande de soutien de la part de l’organisme Emergency Management British Columbia (EMBC), deux Rangers canadiens de la Première nation Tahltan de Dease Lake ont été affectés le 21 avril pour assurer des services généraux et un soutien logistique, comme la livraison de nourriture, à la communauté dans le cadre des efforts d’atténuation de la COVID-19. 

Support au dépistage de la COVID-19 en Nouvelle-Écosse 

En réponse à une demande d’aide de la province de la Nouvelle-Écosse, les Forces armées canadiennes (FAC) ont déployé environ 75 membres le 27 avril 2021, afin de soutenir les efforts déployés pour faire face à l’augmentation importante des cas de COVID-19 dans la province. Les membres des FAC ont été déployés dans divers centres de dépistage de la COVID-19 à travers la province afin d’effectuer des tâches générales, notamment :

  • Accueillir les membres du public à leur arrivée et fournir un soutien administratif;
  • Réapprovisionner en fournitures et offrir un soutien logistique de bas niveau;
  • Contribuer au nettoyage des sites de dépistage;
  • Effectuer d’autres tâches générales selon les besoins.

Les FAC appuient les centres de dépistage :

  • Le Centre des jeux du Canada à Halifax;
  • Le Complexe sportif de Zatzman à Dartmouth;
  • Le Membertou Bingo Hall dans la Première nation de Membertou;
  • Le Wolfville Festival Theatre à Wolfville;
  • Le Colchester Civic Center à Truro;
  • Le Yarmouth Mariners Center à Yarmouth

Les troupes qui participent aux opérations dans ces centres de dépistage viennent de toute la Nouvelle-Écosse. Les marins de la flotte de l’Atlantique apportent leur aide aux centres de dépistage de Halifax et de Dartmouth, tandis que les militaires de la 36e brigade apportent leur aide à Truro, Wolfville, Yarmouth et à la Première nation de Membertou.

Support à la province de l’Ontario

Les FAC ont accepté une demande officielle d’aide fédérale de la part de la province de l’Ontario pour soutenir la lutte continue de la province contre la pandémie de la COVID-19. Les FAC fournissent des ressources médicales militaires pour augmenter le nombre de fournisseurs de soins de santé dans les établissements de soins de santé et un soutien général pour alléger la pression sur le système de soins de santé de l’Ontario, ainsi qu’une aide au transport du personnel médical civil d’autres juridictions vers l’Ontario, sur demande.

À la suite des renseignements recueillis lors des visites virtuelles et en personne, les FAC fourniront un soutien direct à l’unité de santé mobile (USM) et à l’unité de soins intensifs (USI) de l’hôpital Sunnybrook Health Sciences. Avec l’accord du ministère de la Santé, Sunnybrook a été choisi comme premier lieu d’affectation du personnel des FAC en raison des besoins urgents en personnel de l’USM et de l’USI de Sunnybrook.

Ce soutien des FAC consiste en une force opérationnelle d’environ 50 militaires, provenant principalement de la BFC Petawawa, en Ontario, et comprend :

  • un élément de commandement et de soutien
  • des infirmiers des soins intensifs
  • deux équipes polyvalentes d’assistance médicale (EPAM)

Les EPAM sont des équipes de fournisseurs de soins de santé évolutives composées principalement d’infirmiers et de techniciens médicaux. Les deux équipes de 17 membres fourniront :

  • un soutien dans la fourniture de soins médicaux aux patients
  • une assistance à la gestion des patients
  • une assistance en matière de triage
  • une évaluation secondaire des populations vulnérables

Les infirmiers en soins intensifs apporteront leur soutien à l’unité de soins intensifs de l’hôpital Sunnybrook. Les infirmiers militaires ont des aptitudes et des compétences équivalentes à celles des infirmiers civils de l’unité de soins intensifs, et seront donc en mesure de renforcer le personnel médical civil de l’unité de soins intensifs de Sunnybrook.

Les membres du personnel médical seront responsables de la surveillance et des soins des patients dans une zone de l’USM. Cette zone contient 10 lits pour les patients présentant des cas modérés ou sévères mais en voie de guérison de COVID-19. L’USM n’est pas une unité de soins intensifs et les patients seront relativement stables avec un séjour prévu en moyenne entre 3 et 5 jour. 

Le soutien des FAC a commencé le 30 avril et se poursuivra jusqu’au 31 mai, date à laquelle une réévaluation sera effectuée pour déterminer la nécessité d’une prolongation.

Le soutien à d’autres endroits en Ontario sera envisagé en fonction des discussions continues avec les autorités sanitaires provinciales et régionales.

Janvier à juillet 2020
Centres d'hébergement de soin de longue durée

Le 15 avril 2020, les Forces armées canadiennes (FAC) ont reçu une demande d’assistance pour aider à offrir des soins à certains des aînés les plus vulnérables du Canada en réponse à la pandémie de COVID‑19. Pour ce faire, elles ont déployé des militaires dans des établissements de soins de longue durée (ESLD) à l’échelle du Québec et dans la région du Grand Toronto dans le cadre de l’opération (Op) LASER.

D'avril à juillet 2020, les FAC ont répondu aux appels à l’aide de 54 ESLD en Ontario (sept établissements) et au Québec (47 établissements) et leur ont offert leur soutien. Cela comprenait la présence sur place de responsables de services médicaux et de soutien et la prestation de soutien hors site, y compris la planification, la liaison, le service général, l’entretien et la livraison d’équipement de protection individuelle (EPI).

Tout au long de ces déploiements, les militaires ont collaboré étroitement avec les responsables des établissements pour aider à mener les opérations quotidiennes, soutenir le contrôle et la prévention des infections et offrir du soutien général au besoin. Les membres des FAC travaillent au sein d’équipes de renfort aux soins de santé civils composés d’un responsable médical principal, d’environ six techniciens médicaux et de responsables du soutien qui aident les membres du personnel sur place à assurer la gestion des patients. La composition précise de chaque quart était déterminée par les besoins de chaque établissement définis pendant la reconnaissance.

Comme chaque ESLD a dû relever des défis uniques, les responsables des services médicaux et du soutien des FAC leur ont offert leur aide ainsi :

  • En préparant, servant et recueillant des repas
  • En aidant les résidents à manger
  • En nettoyant les mains et les visages des résidents
  • En offrant de l’aide pour assurer l’hygiène personnelle
  • En accompagnant les résidents indépendants pendant leur marche ou quand ils doivent aller aux toilettes
  • En rassurant les résidents
  • En nettoyant et en rangeant le matériel non médical et en en assurant l’entretien
  • En préparant et en distribuant les produits médicaux et de nettoyage
  • En faisant part de leurs observations à leurs collègues dans le domaine des soins de santé pour veiller à ce que les résidents reçoivent les meilleurs soins possibles

Le soutien des FAC n’était jamais considéré comme une solution à long terme, mais dès le début, nos priorités étaient d’offrir l’aide nécessaire aux ESLD qui devaient relever des défis sans précédent et de soutenir les professionnels de la santé et les résidents dans ces établissements. Tout au long de ce déploiement, les membres des FAC ont été très fiers de pouvoir soutenir leurs concitoyens les plus vulnérables et les professionnels de la santé du Canada.

 

Québec

Du 20 avril au 26 juin 2020, les Forces armées canadiennes (FAC) ont travaillé avec leurs partenaires provinciaux pour offrir du soutien à 47 établissements désignés par le gouvernement du Québec pour assurer la sécurité des résidents, aider à maintenir un niveau de dotation adéquat et aider à assurer le contrôle et la prévention des infections.

Ontario

Du 28 avril au 3 juillet 2020, les Forces armées canadiennes (FAC) ont travaillé avec leurs partenaires provinciaux pour offrir du soutien à sept établissements désignés par le gouvernement de l’Ontario pour assurer la sécurité des résidents, aider à maintenir un niveau de dotation adéquat et aider à assurer le contrôle et la prévention des infections.

La santé publique Ontario

Du 16 avril au 26 juin 2020, le personnel des Forces armées canadiennes (FAC) a soutenu la santé publique Ontario (SPO) en effectuant la recherche de contacts liés à COVID-19, en faisant le suivi par appels téléphoniques et en effectuant les rapports associés. Plus précisément, une équipe de la 1re Unité dentaire a aidé la SPO en effectuant des appels téléphoniques aux contacts identifiés de cas confirmés de la COVID-19 afin d'identifier rapidement les nouveaux cas, de vérifier si toutes les personnes ayant eu contact avec ces cas confirmés ont le soutien dont ils ont besoin et d'améliorer leur compréhension de la COVID-19.

La tâche a commencé en avril avec 30 membres des FAC (dentistes, techniciens-hygiénistes dentaires et techniciens dentaires dans tout le pays) qui ont travaillé 7 jours sur 7 pour aider la SPO en cas de besoin. Les FAC sont fières de travailler en étroite collaboration avec nos partenaires provinciaux dans le cadre de cet effort collectif.

Le Nord du Québec

D'avril au juillet 2020, le 2e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens (2 GPRC) a déployé plus de 200 membres des Rangers pour venir en aide à 28 collectivités dans le cadre de l’opération (Op) LASER en réponse à diverses demandes d’aide du gouvernement du Québec. Ces demandes ont été approuvées par le gouvernement fédéral.

Nunavik
Le 3 avril 2020, le 2 GPRC a d’abord été mandaté pour aider la Régie régionale de la santé et des services sociaux Nunavik (RRSSSN), qui relève du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec. Le 2 GPRC a répond à cette demande en déployant environ 100 Rangers qui sont des résidents permanents des quatorze collectivités touchées au Nunavik.

Basse-Côte-Nord (BCN)
Le 17 avril 2020, le 2 GPRC a été mandaté pour aider la section régionale de la Côte-Nord du MSSS. Ses membres ont apporté une aide locale dans leurs communautés respectives et ont soutenu Kegaska, Harrington Harbour, Tête-à-la-Baleine, Chevery, Bonne Espérance, Saint-Augustin, La Tabatière et Blanc-Sablon.

Côte-Nord
Le 19 avril 2020, le 2 GPRC a reçu un autre mandat en réponse à une demande de Services aux Autochtones Canada (SAC) visant le soutien aux collectivités innues sur la Côte Nord. Les membres du 2 GRPC étaient employés à Nutashkuan (Natashquan), Ekuanitshit (Mingan), Unamen Shipu (La Romaine) et Pakua Shipi.

Le Nord de la Saskatchewan

Le 11 avril 2020, le 4e Groupe de patrouille des Rangers canadiens (4 GPRC) a activé trois patrouilles de Rangers du nord de la Saskatchewan à lac Wollaston, Île-à-la-Crosse et Fond-du-Lac pour aider les responsables locaux dans les opérations de secours liées à la COVID-19. Environ 40 Rangers ont commencé à travailler suite aux demandes qui ont été soumises au bureau de gestion des urgences de la province.
Dans leurs communautés de patrouille, les Rangers fournissent un soutien tel que :

  • Veiller au bien-être des habitants
  • Aider au transport et à la distribution de fournitures locales aux membres de la communauté
  • Aider à la dotation en personnel des postes de commandement et des centres d'urgence municipaux ou communautaires
  • Recueillir des données et des statistiques sur l'état actuel de la communauté par rapport aux efforts de secours de la COVID-19, et
  • Soutenir la sécurité alimentaire de la communauté par la chasse, la cueillette et la pêche.

Le 23 avril 2020, le 4 GPRC a également mené des activités similaires à Lac La Ronge en Saskatchewan. 

Le nord de l'Ontario

Environ 157 membres du 3e Groupe de patrouille des Rangers canadiens (3 GPRC) ont été activés le 5 avril 2020, en soutien à l'opération LASER. Le 3 mai 2020, le 3 GPRC a reçu une demande d'assistance officielle pour la période du 5 au 20 mai, où les patrouilles locales des Rangers canadiens ont soutenu leurs communautés de la Première nation de Kashechewan et de Fort Albany dans leurs préparatifs pour les inondations. Ce soutien a consisté en diverses tâches au sein de la communauté afin de soutenir les objectifs du chef et du conseil et la gestion des urgences, notamment la création d'un abri pour les membres de la communauté qui sont restés à proximité de leur communauté, et l'évacuation des personnes vulnérables vers Fort Albany. Ce soutien a été mené en collaboration avec nos agences partenaires, notamment Services aux Autochtones Canada, la Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits et la Croix-Rouge canadienne.

En date du 21 mai 2020, aucune inondation n'a eu lieu dans cette région et la communauté a ramené les membres des camps voisins. 

Le 3 GPRC fait partie de la Force de réserve de l'Armée canadienne et assure aux Forces armées canadiennes une présence militaire dans 30 communautés des Premières nations des régions côtières et intérieures éloignées du Nord de l'Ontario.

La Colombie Britannique 

Cinq membres des patrouilles de Sandspit et de Port Clements des Rangers canadiens (4 GPRC) ont travaillé en soutien à l’opération LASER à Haida Gwaii, au large du Nord de la côte Pacifique de la Colombie Britannique, du 12 au 17 avril 2020.

Deux autres membres du 4 GPRC ont également commencé à soutenir le District régional de Mount Waddington quand celui ci a activé un centre des opérations d’urgence le 30 avril 2020.

Tout au long du mois de mai, plusieurs patrouilles de Rangers canadiens en Colombie-Britannique, notamment celles de Port Hardy, Port McNeil et Dease Lake, ont apporté de l'aide à leurs communautés suite à des demandes de soutien. Leurs tâches consistaient à livrer de la nourriture, à aider les centres d'opérations d'urgence et à se rendre dans les communautés éloignées avec des provisions pour soutenir les efforts de secours COVID-19.

Jusqu’à présent, plus de 100 membres des Rangers canadiens en Colombie Britannique sont en disponibilité et prêts à soutenir les demandes locales d’aide liées aux efforts de lutte contre la COVID-19.

Yukon, Territoires du Nord Ouest et Nunavut

Du 5 avril au 4 mai 2020, le 1er Groupe de patrouilles des Rangers canadiens (1 GPRC) a activé environ 400 de ses membres dans divers collectivités dans les trois territoires (le Yukon, les Territoires du Nord Ouest et le Nunavut). Comme ces membres ont été activés dans les collectivités où ils vivent, ils ont pu offrir un soutien essentiel aux efforts de secours dans la plupart des emplacements reculés du Nord.
Du 27 avril au 15 mai 2020, onze membres du 1 GPRC ont été affectés à Watson Lake, au Yukon, pour offrir du soutien à la collectivité.

Des membres de la patrouille de Watson Lake, du 1 GPRC, ont préparé des paniers de denrées alimentaires et les ont distribués aux membres de la collectivité dans le besoin en soutien au projet communautaire Watson Lake Hearts and Hands à Watson Lake, au Yukon.
Du 5 au 8 mai, onze membres du 1 GPRC ont été affectés à Igloolik, au Nunavut.

Des membres du 1 GPRC ont aidé l’Igloolik Hunters and Trappers Organization à distribuer de la nourriture aux familles dans le besoin à Igloolik, au Nunavut.
Dans le cadre de cette intervention locale, les membres du 1 GPRC ont entrepris diverses tâches, notamment :

  • Des vérifications du bien être dans la collectivité
  • Le transport et la distribution de nourriture et de marchandises locales
  • Le soutien aux programmes locaux, communautaires et territoriaux de sensibilisation à la COVID-19
  • L’aide au chargement, au transport et au déchargement du matériel d’aide humanitaire

Au besoin, les membres du personnel activés étaient également prêts à aider à mener d’autres tâches, notamment :

  • La vérification et le soutien des personnes ou des familles à risque
  • La surveillance des infrastructures critiques
  • Le transport et la distribution de marchandises locales
  • La collecte de données sur le point de vue de la collectivité sur la crise de la COVID 19
  • La prestation d’aide aux autorités de la santé locale pour la réalisation de diverses tâches

Points d'entrée terrestres

À la suite d’une demande d’aide, du 19 février au 28 mars 2021, le personnel des Forces armées canadiennes (FAC) a fourni aux ministères du gouvernement du Canada un soutien en matière de planification et de logistique afin d’établir des sites de tests de dépistage dans 16 points d’entrée (PDE) terrestres au Canada. Cette tâche s’inscrivait dans le cadre de l’opération LASER, la réponse des FAC à la pandémie mondiale de COVID-19. En appui à l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC), les FAC ont fourni un soutien logistique préliminaire à l’établissement de ces sites à la frontière. En tout temps, le personnel des FAC a pris des précautions pour aider à minimiser la propagation de la COVID-19, protégeant ainsi notre personnel et ceux avec qui nous avons interagi et que nous avons aidés. Le soutien des FAC aux tests de dépistage aux PDE terrestres s’est limité à quatre tâches principales :

  • Au niveau fédéral, aider l’ASPC à planifier et à établir des sites de tests de dépistage aux PDE terrestres;
  • Au niveau régional, fournir un soutien à la planification à l’ASPC, tel que des conseils sur l’aménagement, l’exploitation et le maintien des sites;
  • Aider le personnel de l’ASPC à passer des contrats pour l’établissement initial de ces sites;
  • Fournir un soutien général pour l’établissement des sites de tests de dépistage aux PDE terrestres.

Les FAC n’ont pas participé à des activités liées aux tests de dépistage, à la quarantaine ou à l’application de la loi à la frontière. 

Les objectifs stratégiques pour l’opération LASER

  1. Sauver des vies
  2. Aider les partenaires fédéraux, provinciaux, territoriaux et régionaux 
  3. Maintenir l'état de préparation, l'efficacité et la résilience des FAC

Les phases de l'opération

L’opération LASER consiste en l’activation du plan de contingence (CONPLAN) LASER pour l’intervention lors d’une pandémie d’une maladie apparentée à la grippe. Elle comporte 4 phases. Le Chef d'état-major de la Défense a activé la phase 2 de l’opération LASER le 2 mars 2020. Le 13 mars 2020, il a activé la phase 3.

Phase 1 – Préparation à la pandémie

  • Planification de l’atténuation et surveillance normale des menaces pandémiques à l’échelle mondiale
  • Cette phase est toujours active sauf si on passe à une phase supérieure

Phase 2 – Alerte de pandémie

  • Suivi actif de l’évolution de la menace pandémique et adoption de certaines mesures de protection
  • Cette phase est activée par le chef d’état-major de la Défense (CEMD)

Phase 3 – Réponse à la pandémie

  • Activée sur ordre du CEMD, cette phase est caractérisée par la transmission généralisée et continue du virus dans la population générale et par le risque imminent ou l’existence d’un taux important d’absentéisme
  • L’intervention des FAC dépendra des effets de la maladie dans les emplacements des éléments des FAC et dans les environs, ainsi que des demandes d’aide des autorités civiles

Phase 4 – Récupération postpandémique

  • Cette phase commence quand le CEMD déclare que la pandémie est terminée
  • Elle comprend la reprise et le rétablissement de tous les services et de toutes les opérations du MDN/des FAC aux niveaux normaux
  • Cette phase retourne à la phase 1 et coïncide avec la déclaration de l’arrivée à la phase postpandémique par l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC)
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :