OP PRESENCE Mali  - Soldat Gregory Kuzyk

Transcription - Soldat Gregory Kuzyk

Bonjour, je suis le soldat Gregory Kuzyk et je fais partie du 3e Bataillon, Royal 22e Régiment des Forces armées canadiennes basé à Valcartier. Nous sommes actuellement à Gao, au Mali, et il fait environ 40 degrés Celsius. Ici, je fais partie d’une équipe qui assure la protection des hélicoptères Chinook et je participe à des évacuations médicales. Ceci est l’équipement habituel que je porte quand je prends part à des opérations. Je vais donc vous donner un aperçu de tout cela. Pour commencer, j’ai un pistolet 9 millimètres Browing HP à la hanche, avec des chargeurs supplémentaires. Ce que j’ai ici, c’est une pochette en forme de poire pour mes grenades 40 millimètres. Elle est attachée à mon arme, donc elle va sur ma jambe comme cela. Ce n’est pas trop lourd, mais cela fonctionne. Comme vous pouvez voir, il s’agit d’une grenade 40 millimètres qui va dans le M203 de mon fusil C8. Ensuite, je porte ma veste antifragmentation qui renferme des plaques pare-balles. Elle est efficace contre les tirs d’armes légères, comme les pistolets et les fusils. J’ai aussi ma veste tactique sur laquelle j’ai toute une panoplie de choses. J’ai des porte-chargeurs pour des chargeurs de 30 balles, j’en ai dix comme cela. À l’arrière, j’ai un Camelback qui contient trois litres d’eau. Par ici, nous avons souvent vraiment soif, donc il suffit d’accrocher la pochette comme cela. Avec mon équipement, j’ai aussi une pochette médicale que chaque soldat a sur lui quand il quitte la base.

Je porte des gants qui m’empêchent d’avoir des coups de soleil, mais qui protègent aussi mes mains. Il y a également un GPS sur ma veste, au cas où nous aurions besoin de nos coordonnées, et un sac à accessoires dans lequel je peux ranger un peu n’importe quoi, comme un bloc-notes, des stylos ou des ficelles. L’autre objet que j’ai ici, c’est mon casque en Kevlar qui protège ma tête en cas de chute ou si quelque chose de dangereux se produit.

J’ai des écouteurs Peltor qui se fixent à la radio sur ma veste pour me permettre de communiquer avec l’hélicoptère et mon équipe au sol. Je porte aussi des lunettes balistiques pour protéger mes yeux du sillage du rotor lorsque l’hélicoptère décolle ou atterrit, sans quoi je ne pourrais rien voir. Pour les opérations nocturnes, je peux ajouter des lunettes de vision nocturne, ou NVG, à mon casque. Cela me permet de voir beaucoup plus facilement la nuit. Le dernier, mais non le moindre, c’est mon fusil C8 militaire. Comme vous pouvez voir, il s’agit d’un fusil typique des Forces armées canadiennes. J’ai aussi un laser Peck; c’est un laser infrarouge que je peux voir avec mes NVG. Il y a également le lance-grenades M203 que je vous ai montré plus tôt. Il s’installe là-dedans et il fait un gros boum.

C’est donc le matériel que je porte lors de mes interventions. En général, chaque fois que je sors, je porte environ 50 livres d’équipement, y compris mon fusil et ma veste. Et c’est sans compter mon sac à dos. Il fait 50 degrés à l’extérieur et, avec 50 livres d’équipement, il fait chau.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :