Déploiement de l’Équipe d’intervention en cas de catastrophe (EICC)

Origines

En 1994, le Canada a constaté qu’il lui fallait une unité d’intervention rapide pour porter secours aux personnes en détresse. Cette année-là, le Canada a envoyé une unité médicale des Forces armées canadiennes (FAC) de Petawawa (Ontario) au Rwanda où des centaines de milliers de personnes vivant dans des camps de réfugiés faisaient face à une épidémie de choléra. Malgré de vaillants efforts, le groupe médical n’est arrivé là-bas qu’une fois passé le pire de la crise. Après cela, les FAC ont mis sur pied l’Équipe d’intervention en cas de catastrophe (EICC).

Depuis 1998, le Canada envoie l’EICC dans d’autres pays éprouvés par une catastrophe naturelle ou par une crise. L’Équipe prête son aide quand les intervenants locaux sont débordés et que la population n’a plus aucun autre recours. L’EICC peut rester sur place pendant une soixantaine de jours. Elle s’efforce alors de stabiliser la situation critique jusqu’à ce que les services d’aide à long terme arrivent pour aider le pays à se redresser.

Déploiements de l’EICC à ce jour

2015

Népal (du 26 avril au 29 mai 2015) - Opération RENAISSANCE 15-1

Le 25 avril 2015, un séisme de magnitude 7,8 sur l’échelle de Richter a frappé l’ouest et le centre du Népal et a semé la destruction partout. Les membres des FAC ont commencé à partir pour cette région le 26 avril 2015. Ils faisaient partie de l’intervention du Canada dirigée par le MAECD [aujourd’hui appelé Affaires mondiales Canada (AMC)]. Environ 200 personnes sont parties là-bas pour exécuter diverses tâches et, notamment, pour fournir des services techniques, une aide médicale et des services de liaison et de cartographie. Un deuxième séisme a secoué le pays le 12 mai 2015.

À la fin de la mission, l’EICC avait :

  • distribué 75 appareils de filtration d’eau;
  • procuré à environ 3 400 personnes un accès à de l’eau potable propre et salubre;
  • traité plus de 700 patients népalais;
  • fourni 750 cartes et produits d’imagerie aux forces armées népalaises et étrangères, aux ONG et aux organismes de l’ONU;
  • enlevé plus de 3 000 mètres cubes de décombres et dégagé des routes pour donner ainsi aux secours accès à environ 204 000 Népalais;
  • rendu possible la diffusion de plus de 300 avis sur la sécurité publique;
  • distribué plus de 355 postes radio afin d’établir la liaison entre des collectivités éloignées et les organismes de secours.
2013

Philippines (du 13 novembre au 15 décembre 2013) – Opération RENAISSANCE 13-1

Le typhon Haiyan a frappé les Philippines le 8 novembre 2013. Il a tué de nombreuses personnes, causé des blessures et détruit des biens immobiliers. Le Canada a envoyé l’EICC à Iloilo pour y aider les sinistrés. La force opérationnelle des FAC comprenait 319 militaires et des ressources variées. À la fin de la mission, l’EICC avait :

  • purifié près de 500 000 litres d’eau;
  • traité 6 525 patients;
  • transporté 828 passagers à bord d’hélicoptères Griffon;
  • exécuté 14 projets de construction;
  • réparé huit génératrices;
  • dégagé 131 km de routes.

La force opérationnelle a aussi aidé des groupes non gouvernementaux et des autorités locales en :

  • livrant 230 485 livres de nourriture;
  • fournissant une aide humanitaire sous forme de biens pesant en tout 59 536 livres;
  • livrant des abris et des matériaux de construction à concurrence de 10 325 livres.
2010

Haïti (du 13 janvier au 31 mars 2010 – Opération HESTIA

Un séisme dévastateur a frappé Haïti le 12 janvier 2010. Le Canada a organisé une intervention pangouvernementale pour se porter au secours des sinistrés. Les premiers membres de l’EICC sont arrivés à Port-au-Prince moins de 24 heures plus tard pour évaluer les dommages. Environ 2 050 membres des FAC ont été envoyés là-bas pour exécuter l’opération HESTIA à laquelle ont pris part :

  • une force opérationnelle;
  • deux navires de la Marine royale canadienne;
  • des aéronefs de transport stratégique et tactique;
  • un hôpital de campagne;
  • un bataillon d’infanterie avec des sapeurs et des équipements lourds;
  • l’EICC.

L’EICC a produit près de 2,9 millions de litres d’eau potable propre et traité 22 000 patients.

2005

Pakistan (du 11 octobre au 1er décembre 2005) – Opération PLATEAU

Un séisme de grande magnitude a frappé le Pakistan en octobre 2005. Le Canada a envoyé l’EICC dans les régions gravement touchées pour porter secours aux sinistrés. L’EICC a :

  • fourni une aide humanitaire sous la forme de 500 tonnes d’approvisionnements;
  • purifié et distribué plus de 3,8 millions de litres d’eau potable;
  • traité près de 12 000 patients.
2004

Sri Lanka (du 30 décembre 2004 au 19 février 2005) – Opération STRUCTURE

En 2004, un tsunami dans l’océan Indien a détruit la majeure partie du district d’Ampara, au Sri Lanka. Environ 600 000 personnes y vivaient. Ce fut une des régions les plus durement touchées par le tsunami qui y a fait environ 10 400 morts. La catastrophe a aussi causé le déplacement d’à peu près 180 000 personnes. Le Canada a envoyé l’EICC pour porter au secours aux sinistrés.

L’EICC a :

  • traité plus de 7 620 patients;
  • produit près de 3,5 millions de litres d’eau potable;
  • transporté plus de 70 000 personnes de l’autre côté d’un cours d’eau local.
1999

Turquie (du 24 août au 25 septembre 1999 – Opération TORRENT

Un séisme de magnitude 7,4 sur l’échelle de Richter a frappé le nord-ouest de la Turquie le 17 août 1999. Des milliers d’immeubles se sont effondrés, et une grande partie de l’infrastructure locale a été endommagée. Le gouvernement turc a estimé que :

  • près de 16 000 personnes ont été tuées;
  • environ 15 000 autres ont été blessées;
  • environ 30 000 ont été portées disparues;
  • plus de 500 000 ont été rendues sans abri.

Le Canada a envoyé l’EICC à Serdivan (Turquie) le 24 août pour porter secours aux sinistrés. L’EICC a :

  • traité plus de 5 000 patients, y compris 260 souffrant de traumatismes psychologiques;
  • produit plus de 2,5 millions de litres d’eau potable propre.

La majeure partie de l’eau a été livrée par camion dans les secteurs de Serdivan et d’Adapazari. Environ 200 000 litres ont été remis aux personnes qui en avaient le plus besoin, dans des sacs de plastique scellés d’un litre.

1998

Honduras (novembre et décembre 1998) – Opération CENTRAL

L’ouragan Mitch a frappé l’Amérique centrale à la fin de 1998. Il a fait au moins 11 000 morts et plus de trois millions de sans-abri. Des inondations d’envergure se sont produites. La situation a aussi provoqué des épidémies de maladies hydriques graves. Le choléra a sévi en de nombreux endroits.

Le Canada a envoyé l’EICC à La Cieba (Honduras) pour porter secours aux sinistrés. Les 180 membres de l’Équipe comprenaient des experts en médecine, en génie, en logistique et en sécurité. L’EICC a :

  • purifié plus de 250 000 litres d’eau potable;
  • traité environ 7 500 patients.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :