La ministre Fortier souligne les nouvelles mesures de soutien prévues dans l’ Énoncé économique de l’automne lors d’une table ronde virtuelle avec des intervenants économiques du Québec 

Communiqué de presse

Le 1er décembre 2020 - Ottawa (Ontario) - Ministère des Finances Canada

Une deuxième vague de la pandémie de COVID-19 a secoué les populations et les économies du monde entier, y compris le Canada.

Aujourd’hui, l’honorable Mona Fortier, ministre de la Prospérité de la classe moyenne et ministre associée des Finances, s’est jointe à l’honorable Pablo Rodriguez, leader du gouvernement à la Chambre des communes et lieutenant du Québec, dans le cadre d’une rencontre virtuelle avec des intervenants économiques du Québec au sujet des investissements proposés dans le document Soutenir les Canadiens et lutter contre la COVID-19 : Énoncé économique de l’automne de 2020. Au cours de la réunion, la ministre Fortier a discuté de la façon dont le gouvernement continuera de protéger la santé des Canadiens ainsi que les emplois et l’économie du pays.

L’Énoncé économique de l’automne présente une mise à jour sur l’état de l’économie canadienne, qui montre que l’investissement sans précédent réalisé par le gouvernement du Canada a permis de stabiliser l’économie tout au long de la crise. Bon nombre d’entreprises continuent toutefois à faire face à des défis importants, au moment où les Canadiens limitent leurs contacts physiques, et au moment où les gains au chapitre de l’emploi sont plus lents chez les femmes, les jeunes, les Canadiens racialisés et les travailleurs à faible revenu. Les prochains mois seront difficiles, et il demeurera nécessaire de poursuivre l’offre de soutien budgétaire durant une bonne partie de 2021 afin de protéger les emplois et ainsi que l’économie.

Lorsque le virus sera maîtrisé, le gouvernement du Canada investira dans un plan de croissance représentant jusqu’à 3 % à 4 % du produit intérieur brut (PIB), soit jusqu’à 100 milliards de dollars, sur trois ans afin de relancer l’économie. Des investissements à durée limitée contribueront à bâtir une économie canadienne qui sera plus propre, plus inclusive, plus innovatrice et plus compétitive. L’Énoncé économique de l’automne annonce un investissement initial dans ce plan, pour des mesures qui peuvent être mises en œuvre en toute sécurité dès maintenant. Il lance aussi les travaux sur des initiatives transformatrices comme un système pancanadien d’apprentissage et de garde des jeunes enfants, des programmes qui appuient la transformation écologique de l’économie et des initiatives de lutte contre le racisme systémique.

Les mesures de stimulation du gouvernement seront conçues, d’abord et avant tout, de manière à fournir le soutien budgétaire dont l’économie canadienne a besoin pour fonctionner à sa pleine capacité et pour empêcher tout dommage à notre potentiel économique à long terme. La clé de ce plan sera une série d’investissements judicieux et limités dans le temps qui pourront apporter une contribution rapide et de longue durée à la prospérité future commune, à la compétitivité et à la transformation écologique du Canada ainsi qu’à la qualité de vie de sa population.

Citations

« Nous savons que les temps sont vraiment difficiles pour les entreprises et pour les Québécois en ce moment. Nous sommes ici pour vous appuyer, et nous continuerons à lutter pour vous tous les jours. Grâce aux nouveaux investissements prévus dans l’Énoncé économique de l’automne, nous rebâtirons en mieux en combattant cette pandémie, en soutenant les Canadiens et en investissant dans une croissance axée sur la qualité de vie des Canadiens. »

- L’honorable Mona Fortier, ministre de la Prospérité de la classe moyenne et ministre associée des Finances

« Aujourd’hui, on présente un plan pour faire passer les Québécois et les Québécoises à travers la pandémie et pour relancer notre économie. Nous protégeons la santé de nos plus vulnérables, nos emplois, nos familles et nous préparons une relance économique verte, novatrice et basée sur des régions fortes. Nous sommes à l’écoute de nos régions et ne ménageons aucun effort pour les appuyer. »

- L’honorable Pablo Rodriguez, leader du gouvernement à la Chambre des communes et lieutenant du Québec

Faits en bref

  • Jusqu’à présent, pour chaque montant de 10 $ dépensé au Canada pour combattre la COVID-19 et soutenir les Canadiens, plus de 8 $ ont été dépensés par le gouvernement fédéral. Ce soutien sans précédent a empêché les « cicatrices » économiques et stabilisé l’économie.

  • L’Énoncé économique de l’automne propose de nouvelles mesures qui permettront aux Canadiens et aux entreprises du pays de se remettre de la pandémie et qui appuieront une reprise économique robuste et résiliente, notamment par les mesures suivantes :

    • augmenter le taux maximal de la Subvention salariale d’urgence du Canada à 75 % pour les périodes qui s’étendent du 20 décembre 2020 au 13 mars 2021;
    • prolonger les taux de subvention actuels de la Subvention d’urgence du Canada pour le loyer jusqu’au 13 mars 2021, afin d’offrir une plus grande certitude aux entreprises et aux autres organisations;
    • prolonger la date limite pour présenter une demande au titre du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes au 31 mars 2021;
    • créer le Programme de crédit pour les secteurs très touchés à l’intention des entreprises les plus durement touchées dans des secteurs comme le tourisme et l’accueil, l’hébergement, les arts et le divertissement;
    • consacrer 25 % de l’ensemble du financement versé du Fonds d’aide et de relance régionale au soutien des entreprises touristiques locales, ce qui fera en sorte que l’industrie aura bénéficié d’un soutien de plus de 500 millions de dollars du fonds à la fin de juin 2021.
  • Dans le cadre de l’Accord sur la relance sécuritaire, le gouvernement du Canada a attribué 3,1 milliards de dollars à la province de Québec.

  • En date de la fin de novembre, 164 246 prêts à des entreprises situées au Québec avaient été approuvés, pour un total de 6,57 milliards de dollars, au titre du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes.

  • En date de la fin de novembre, 33 364 petites entreprises locataires, représentant 297 425 employés au Québec, avaient profité de l’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial, pour un total de 410,7 millions de dollars.  

  • En date du 25 octobre, 311 450 demandes visant la Subvention salariale d’urgence du Canada avaient été approuvées au Québec, pour un versement total de 10 milliards de dollars de subventions.

  • Lorsque la pandémie a frappé, le Canada, qui affichait alors le ratio de la dette au PIB le plus bas du G7, se trouvait en position de force, et il le demeure. Ses antécédents de gestion budgétaire prudente et les taux d’emprunt qui se situent actuellement à un plancher historique font en sorte que la dette du Canada est abordable maintenant et qu’elle le sera pour les prochaines générations. En fait, les coûts du service de la dette fédérale, relativement à la taille de l’économie canadienne, sont à leur plus bas niveau en 100 ans.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Les médias peuvent s’adresser à :

Daniele Medlej
Attachée de presse et conseillère principale en communications
Cabinet de la ministre de la Prospérité de la classe moyenne et ministre associée des Finances
Daniele.Medlej@canada.ca  
613-762-9446   

Relations avec les médias
Ministère des Finances Canada
fin.media-media.fin@canada.ca

613-369-4000

Demandes de renseignements généraux

Téléphone : 613-369-3710
Télécopieur : 613-369-4065
Téléimprimeur : 613-369-3230
Courriel : fin.financepublic-financepublique.fin@canada.ca

Restez branchés

Twitter : @financescanada

RSS

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :