Allocution de la vice-première ministre et ministre des Finances : Le gouvernement annonce du soutien supplémentaire lié à la pandémie

Discours

Bon matin à tous.

Pour vaincre la COVID-19 et remettre notre économie sur les rails, nous devons adopter une approche pancanadienne. 

Nous devons faire tout ce qu'il faut pour soutenir les Canadiens qui ont besoin d'aide. Nous devons prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des gens.

C’est pourquoi je présente aujourd’hui le projet de loi C-25. S’il est adopté par le Parlement, il permettra de mettre à disposition une somme de 7,2 milliards de dollars pour assurer un soutien essentiel aux provinces, aux territoires, aux municipalités et aux communautés des Premières Nations partout au Canada.

De ce montant, 4 milliards de dollars seront affectés pour répondre aux besoins immédiats des soins de santé. La COVID-19 a mis une pression extrême sur les systèmes de santé partout au Canada. La pandémie est toujours présente, et de nombreuses régions de notre pays font actuellement face à la menace d’une troisième vague. Les Canadiens ont urgemment besoin d’aide. Ainsi, cet argent, versé par l’intermédiaire du Transfert canadien en matière de santé, contribuera à remettre en marche les procédures pouvant sauver des vies qui ont été interrompues en raison de la pandémie de COVID-19. Cela permettra de nous assurer que notre système de santé ne s’écroule pas sous le poids continu de la pandémie, ou sous la pression de la troisième vague et des nouveaux variants.

Nous savons que tous les Canadiens doivent être vaccinés, si l’on se donne comme objectif une revitalisation intégrale de l’économie canadienne. Les campagnes de vaccination s’accélèrent. C’est vraiment une bonne chose. Nous devons toutefois vacciner encore plus de Canadiens, encore plus rapidement. Grâce à l’approvisionnement abondant et croissant de vaccins, nous pouvons y arriver, en adoptant une approche pancanadienne.

Donc, cette loi propose un paiement ponctuel de 1 milliard de dollars aux provinces et aux territoires afin de renforcer et de déployer les programmes de vaccination. Cet investissement s’ajoute aux 19 milliards de dollars qui ont déjà été répartis l’été dernier pour appuyer les provinces et les territoires dans le cadre de l’Accord sur la relance sécuritaire.

Enfin, nous proposons d’investir 2,2 milliards de dollars pour les municipalités et les communautés des Premières Nations. Cet argent sera acheminé par l’intermédiaire du Fonds de la taxe sur l’essence fédéral; nous proposons également aujourd’hui de le renommer, pour l’appeler Fonds pour le développement des collectivités du Canada. Les villes, petites et grandes, sont aux premières lignes de la lutte contre la COVID-19, et nous nous assurerons qu’elles peuvent maintenir et bâtir l’infrastructure locale sur laquelle comptent les Canadiens.

Il s’agit aujourd’hui d’une mise de fonds sur les investissements que nous présenterons de façon plus détaillée dans le budget fédéral le mois prochain. Même si nous planifions à moyen et long termes, nous devons également répondre aux besoins immédiats et urgents auxquels font face les Canadiens aujourd’hui. La lutte contre la COVID-19 n’est pas terminée. Elle se poursuit.

Pour conclure, je tiens à réitérer que la collaboration a été le fondement de la réponse pancanadienne à cette pandémie, et qu'elle continuera de l'être. 

C'est la collaboration qui nous permettra de stimuler la croissance et la création d’emplois et de jeter les bases d'une relance solide et d'un pays plus résilient. 

Je cède maintenant la parole à mon collègue, Dominic LeBlanc. 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :