Déclaration de la vice-première ministre et ministre des Finances sur le renouvellement du cadre de la politique monétaire du Canada

Discours

13 décembre 2021

LA VERSION PRONONCÉE FAIT FOI

Bonjour tout le monde.

Nous sommes ici aujourd’hui pour faire une annonce sur le cadre de la politique monétaire du Canada – un sujet important au moment où notre pays continue sa relance après la récession liée à la COVID-19.

Permettez-moi de commencer en soulignant que nous sommes en plein cœur d’une relance forte de la récession liée à la COVID-19.

Le Canada a maintenant récupéré 106 % des emplois qu’il avait perdus durant la pandémie, contre 83 % pour les États-Unis. Les perspectives d’emploi pour certaines des personnes les plus vulnérables du Canada ayant subi les pires conséquences de la pandémie sur les emplois – les femmes, les jeunes, et les Canadiennes et les Canadiens racisés – se sont grandement améliorées.

Nous connaissons la deuxième plus forte reprise de l’emploi parmi les pays du G7, le nombre d’entreprises en activité a dépassé le niveau d’avant la pandémie, et le taux de chômage s’établit actuellement à 6 pour cent – le taux le plus bas depuis le début de la pandémie, et à seulement 0,3 de pourcentage au-dessus des niveaux pré-pandémiques de février 2020.

Depuis le début de la pandémie, les économistes ont prévu que même une relance solide est susceptible de faire face à des obstacles. Et l’inflation mondiale semble être un grand défi auquel les pays du monde entier font face.

Alors que les restrictions liées à la COVID-19 et l’économie rouvre, le prix des biens monte partout dans le monde. Cette augmentation est attribuable à plusieurs facteurs. Tout d’abord, pendant la pandémie, des millions de personnes ont utilisé leur argent pour se procurer des biens physiques et durables plutôt que de le dépenser en services en personnes. Ce changement a entraîné des pressions extraordinaires sur les chaînes d’approvisionnement mondiales et des engorgements. Il s’agit là d’un moteur important de l’inflation mondiale.  

De plus, les sécheresses qui sont survenues dans les principales régions où l’on produit de la nourriture, y compris nos Prairies, ont fait gonfler les factures d’épicerie. Sans compter les prix de l’énergie qui ont atteint des taux inégalés depuis des décennies.

Les économistes s’attendent à ce que ces facteurs s’atténuent avec le temps.

Un cadre robuste de la politique monétaire est la meilleure arme dans notre arsenal pour maintenir la stabilité des prix et contrôler les pressions inflationnistes.  

Depuis que le Canada a adopté un régime de ciblage de l’inflation il y a 30 ans, l’inflation s’est maintenue en moyenne à près de 2 pour cent. Une inflation faible, stable et prévisible a contribué à la bonne performance du marché du travail, à la prospérité et à la croissance économique de notre pays.

Le gouvernement fédéral et la Banque du Canada croient que la politique monétaire la plus susceptible d’aider les Canadiennes et les Canadiens consiste à rester axés sur des prix stables.

Cette approche favorise un marché du travail solide et inclusif qui offre à chaque Canadien et Canadienne des opportunités de profiter d’une bonne qualité de vie. C’est pourquoi l’examen et le renouvellement du cadre de la politique monétaire du Canada tous les cinq ans constituent un moment si important.

Je tiens à remercier la Banque du Canada et le ministère des Finances du Canada pour le travail impeccable qu’ils ont fait pour ce renouvellement de mandat. Au cours des cinq dernières années, différentes options ont été évaluées, des pratiques exemplaires mondiales ont été examinées, des experts ont été consultés et des commentaires externes ont été sollicités, y compris au moyen de consultations publiques auprès des Canadiens.

Ce qui m’amène à notre propos d’aujourd’hui.

L’annonce d’aujourd’hui porte sur la continuité. Le gouvernement du Canada et la Banque du Canada annoncent aujourd’hui que nous renouvellerons la cible d’inflation de 2 pour cent pour une autre période de cinq ans. La cible d’inflation demeure fixée au point médian de la fourchette, qui va de 1 à 3 pour cent.

Maintenir un environnement stable pour les prix que les Canadiens payent est l’objectif primordial de la politique monétaire du Canada. Cela est le cas depuis les 30 dernières années et demeurera le cas pour les cinq prochaines années aussi.

En nous concentrant sur la stabilité des prix, nous reconnaissons également que la politique monétaire devrait appuyer un niveau maximum viable d’emplois au Canada.

Lorsque les conditions le justifient, la Banque utilisera la flexibilité du cadre pour activement chercher à atteindre le niveau maximum d’emplois tout en assurant la stabilité des prix, comme elle le fait déjà. Il ne s’agit pas d’un changement au cadre de travail. Plutôt, c’est une reconnaissance de la pratique actuelle.

Laissez-moi prendre cette occasion d’applaudir le travail et les résultats de la Banque du Canada, ainsi que du gouverneur. L’indépendance d’institutions comme la Banque du Canada est importante. La Banque a une réputation méritée à titre de l’une des institutions du Canada les plus respectées et l’un des chefs de file mondiaux parmi les banques centrales du monde.

Ce professionnalisme, ces trois décennies de succès, et cette indépendance sont des piliers institutionnels importants de la prospérité et crédibilité internationale du Canada.

Je veux également remercier tous les universitaires, les experts et les commentateurs qui ont contribué aux importantes conversations et discussions publiques au sujet du cadre de la politique monétaire du Canada.

Le renouvellement d’aujourd’hui du cadre de la politique monétaire du Canada est fondamental à la réussite économique du Canada. C’est une question de continuité et de continuer à faire ce qui fonctionne. Le cadre renouvelé gardera l’attention de la Banque sur le maintien d’une inflation faible, stable et prévisible.  

Ainsi, le coût de la vie restera abordable pour tous les Canadiens. 

Merci!

Recherche d'information connexe par mot-clés: Politique monétaire | Ministère des Finances Canada | Canada | Argent et finances | grand public | discours
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :