Allocution de la vice-première ministre à la conférence de presse suite aux réunions des ministres des Finances du G7

Discours

Le texte prononcé fait foi

Cette semaine, j’ai rejoint mes homologues du G7 et les gouverneurs des banques centrales de nos pays respectifs à Bonn pour discuter de l’état de l’économie mondiale.

Parmi les questions urgentes dont nous avons discuté, mentionnons :

  • l’augmentation du coût de la vie et la façon de rendre le coût de la vie plus abordable pour les familles et les travailleurs;
  • le défi mondial de l’inflation, qui est en partie alimenté par l’invasion barbare de l’Ukraine par la Russie;
  • la transition vers la carboneutralité et notre lutte contre les changements climatiques;
  • la sécurité alimentaire et énergétique mondiale;
  • la poursuite de la relance économique après la pandémie.

J’ai également tenu des réunions bilatérales productives avec :

  • la secrétaire au Trésor américain, Janet Yellen;
  • le ministre fédéral des Finances de l’Allemagne, Christian Lindner;
  • le chancelier Rishi Sunak du Royaume-Uni;
  • la directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva.

Lors du G7, nous avons également discuté des mesures d’aide additionnelles pour l’Ukraine et d’autres mesures que nous devons prendre ensemble pour tenir la Russie responsable de ses actes.

En ce qui concerne l’Ukraine : en tant que principales économies démocratiques du monde, nous sommes déterminés à soutenir l’Ukraine, car nous comprenons les enjeux de ce conflit. Un conflit qui oppose la démocratie à la dictature.

Comme vous l’avez peut-être lu dans le communiqué du G7, les pays membres du G7 sont résolus à poursuivre leur lutte contre les gains acquis de manière illégitime par les élites russes partout dans le monde, au moyen du Groupe de travail sur les élites, les mandataires et les oligarques russes, lequel est une initiative du G7.

Et notre message est très clair : l’Ukraine doit gagner cette guerre.

Pour gagner la guerre, l’Ukraine a— de toute urgence— besoin d’un soutien financier supplémentaire des démocraties du monde entier.

C’est pourquoi j’annonce aujourd’hui que le Canada accordera un nouveau prêt de 250 millions de dollars à l’Ukraine. Cette somme sera fournie par l’intermédiaire du compte administré par le FMI, qui a été créé grâce au rôle de premier plan qu’a joué le Canada.

L’annonce d’aujourd’hui porte la contribution financière du Canada à l’Ukraine à 1,87 milliard de dollars. Ces fonds s’ajoutent à l’aide militaire, internationale et humanitaire, ainsi qu’au soutien aux réfugiés et à l’immigration déjà fournis par le Canada.

Compte tenu du nouveau financement annoncé par le Canada et ses partenaires cette semaine, la contribution financière directe du G7 à l’Ukraine pour 2022 s’élève maintenant à plus de 19,8 milliards de dollars américains. Nous soutenons l’Ukraine, car nous reconnaissons que son gouvernement est fonctionnel, qu’il est viable et qu’il a besoin de ressources pour continuer à mener ses activités alors que le pays se défend contre l’invasion illégale menée par Poutine. Permettez-moi également de souligner que Sergii Marchenko, ministre des Finances de l’Ukraine, et Denys Shmyhal, premier ministre de l’Ukraine, se sont joints à nous virtuellement dans le cadre de la réunion, et  je me suis aussi entretenue par téléphone avec chacun d’eux.

Les travaux du G7 sont— et demeureront— essentiels pour veiller à ce que l’Ukraine dispose du soutien dont elle a besoin pour gagner. Les membres du G7 contribuent également de manière significative à la lutte contre les changements climatiques, aux travaux en matière de fiscalité internationale et à la relance économique mondiale à la suite de la récession causée par la pandémie de COVID‑19.

Les réunions tenues à Bonn cette semaine ont grandement contribué à ces travaux. Je termine en remerciant le ministre Lindner, son équipe et le gouvernement allemand de leur accueil chaleureux.

Merci infiniment. 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :