Le gouvernement du Canada et la Chine renouvèle leur engagement conjoint à protéger la nature

Communiqué de presse

La ministre McKenna visite le parc national du panda géant pour annoncer une entente de jumelage entre les parcs nationaux Jasper et Elk Island, dans le cadre d’un protocole d’entente renouvelé entre les deux nations.

Le 31 octobre 2018                          Chengdu (Chine)                     Agence Parcs Canada

Les Canadiennes et Canadiens savent que leur qualité de vie aujourd’hui et leur réussite économique future reposent sur les engagements que nous prenons pour protéger la nature, les parcs et les espaces sauvages du Canada, préservant ainsi un environnement sain pour les prochaines générations de Canadiens et Canadiennes. Les aires protégées sont une de nos ressources les plus précieuses, ce pour quoi nous sommes reconnus sur la scène internationale. Dans le cadre du budget de 2018, le gouvernement du Canada a pris l’engagement historique de protéger le patrimoine naturel du pays.

Aujourd’hui, la ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada, Catherine McKenna, ainsi que Li Chunliang, vice-administrateur de l’administration nationale des forêts et des prairies de la République populaire de Chine, ont annoncé une entente de jumelage entre les parcs nationaux canadiens Jasper et Elk Island et le parc national du panda géant de Chine. Le jumelage survient à la suite du renouvellement du protocole d’entente entre Parcs Canada et l’administration nationale des forêts et des prairies de Chine qui a été signé le 21 septembre 2018. Le réseau des parcs du Canada est mondialement reconnu et nous sommes ravis d’avoir accueilli plusieurs délégations chinoises intéressées à l’étudier.

Le jumelage favorisera la coopération et les échanges bilatéraux profitables aux trois parcs qui jouent un rôle important pour la protection des habitats et la conservation d’espèces phares. À la fin du XIXe siècle, le bison des plaines était sur le point de disparaître, mais grâce, en large part, aux efforts de conservation de Parcs Canada et du parc national Elk Island, l’espèce est de retour dans la nature. De façon semblable, le panda géant était menacé d’extinction à la fin du XXe siècle, mais grâce au dévouement de la Chine à l’égard de la conservation, la population du panda géant est en voie de rétablissement.

Le protocole d’entente est axé sur la création, la gestion et la promotion des aires protégées dans les deux pays et encouragera davantage l’échange de renseignements et de pratiques exemplaires sur des sujets d’intérêt mutuel, notamment : la planification d’un réseau national de parcs, les questions politiques et législatives, la surveillance de l’intégrité écologique, l’expérience du visiteur, le tourisme durable et le développement économique responsable à l’intérieur et autour des parcs.

L’année 2018 marque l’Année du tourisme Canada-Chine, soit un moment propice au renforcement des liens de nation à nation qui unissent nos deux pays. L’année 2018 a été riche d’occasions spéciales de mettre en lumière le meilleur des deux pays et d’aider le Canada à faire croître son secteur touristique, lequel soutient de nombreux emplois pour la classe moyenne d’un océan à l’autre.

Citations

« La nature est au cœur des cultures du Canada et de la Chine. Elle fait partie de notre patrimoine, améliore notre qualité de vie et est une source de notre prospérité future. Les pays reconnaissent tous deux que les aires naturelles protégées sont indispensables à la protection et à la restauration d’écosystèmes sains et résilients qui soutiennent une faune et une flore en santé et le rétablissement d’espèces en péril. Dans le cadre de cette collaboration bilatérale, nous contribuerons à l’atteinte les objectifs internationaux de 2020 pour la conservation de la biodiversité et nous assurerons de protéger notre environnement au bénéfice des générations futures. »

L’honorable Catherine McKenna
Ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada

« Dans le cadre de l’établissement de parcs nationaux, nous souhaitons apprendre de pays qui possèdent une solide expérience, notamment le Canada. Je suis ravi de la relation qui a déjà été établie entre la Chine et le Canada en ce qui a trait à la conservation de la nature. Cette entente de partenariat favorisera les communications et les échanges dans différents domaines entre le parc national du panda géant et les parcs partenaires du Canada pour le bénéfice mutuel des deux pays. »


Li Chunliang
Vice-administrateur de l’administration nationale des forêts et des prairies de la République populaire de Chine

Faits en bref

  • Parcs Canada protège un vaste réseau de lieux naturels et patrimoniaux qui comprend 46 parcs nationaux, 171 lieux patrimoniaux nationaux, quatre aires marines nationales de conservation et un parc urbain national.

  • Le parc national Jasper a été sélectionné pour le jumelage avec le parc national du panda géant, car il est l’un des parcs nationaux les plus reconnus au Canada et en raison du rôle important qu’il joue dans la conservation de grands paysages et du lien écologique, lesquels sont également essentiels au parc national du panda géant.

  • Le parc national Elk Island a été sélectionné pour être jumelé au parc national du panda géant en raison de son rôle dans le rétablissement, la réintroduction et la gestion des grands mammifères. Le parc est le centre de conservation du bison au Canada. En raison de l’importante diversité génétique de son cheptel ainsi que de ses antécédents exhaustifs d’absence de maladie, le parc national Elk Island abrite le troupeau d’origine des initiatives de conservation du bison des plaines et des bois de partout en Amérique du Nord, y compris de la réintroduction du bison à Banff. 

  • Le parc national du panda géant, lancé officiellement en tant que projet pilote par le gouvernement chinois en janvier 2017, s’étend aux provinces du Sichuan, de Shanxi et de Gansu, y compris les montagnes Minshan, Qionglaishan, Daxiangling et Qinling, sur une superficie totale de plus de 27 000 kilomètres carrés. Il protège une variété d’écosystèmes tels que des glaciers, des rivières, des forêts et des prés, ainsi que des espèces sauvages rares et menacées comme le panda géant, le singe gris au nez retroussé, la panthère nébuleuse, l’ibis nippon, le taxus chinensis et la davidée involucrée. En 2006, l’habitat du panda géant du Sichuan (y compris la réserve naturelle Wolong laquelle est située au sein de la zone pilote du parc national du panda géant) a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Liens connexes

Personnes-ressources

Caroline Thériault
Cabinet de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique
613 462-5473
caroline.theriault@canada.ca


Relations avec les médias
Agence Parcs Canada
855 862-1812
pc.media@pc.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :