Signature de l’entente Ndahecho Gondié Gháádé pour la réserve de parc national Nahanni

Document d'information

·  Le terme « Nahanni » provient de Nahʔą Dehé, le nom déné zhatie de ce que l’on appelle la réserve de parc national Nahanni.

·  Située dans la région du Dehcho, dans le coin sud-ouest des Territoires du Nord-Ouest, Nahʔą Dehé partage sa limite nord avec la réserve de parc national Nááts’įhch’oh (Nááts’įhch’oh). La rivière Nahanni Sud est l’élément central de Nahʔą Dehé. Elle prend naissance à la hauteur des terres près de la frontière entre les Territoires du Nord-Ouest et le Yukon et se termine à plus de 500 kilomètres en aval, à son confluent avec la rivière Liard, près de la communauté de Tthenáágó (Nahanni Butte).

·  Les caractéristiques importantes de la réserve de parc comprennent les Náįlįcho (également connu sous le nom de chutes Virginia), les profonds canyons des rivières antécédentes, la topographie de karst et de pseudokarst calcaire, de nombreuses sources thermales, les plus hautes montagnes et les plus grands glaciers des Territoires du Nord-Ouest, ainsi que les plus grands monticules de tuf du Canada.

·  Les réserves de parcs nationaux n’ont pas d’impact sur la poursuite des activités traditionnelles et spirituelles des détenteurs de droits autochtones.

·  Une fois les revendications territoriales réglées et les ententes négociées (portant notamment sur la gestion coopérative, la récolte et les activités culturelles et spirituelles), la réserve de parc national est désignée parc national en vertu de la Loi sur les parcs nationaux du Canada, ce qui garantit que tous les droits découlant des revendications territoriales sont confirmés et que la gestion coopérative avec les peuples autochtones se poursuivra. En attendant, une réserve de parc national est gérée comme un parc national.

·  En 2009, le gouvernement du Canada et les Premières Nations du Dehcho ont annoncé conjointement l’agrandissement substantiel de Nahanni pour englober une superficie d’environ 30 050 kilomètres carrés, ce qui en fait le troisième parc national en importance du Canada.

·  L’engagement des Premières Nations du Dehcho envers cette expansion était ancré dans leur attente à l’égard de la mise en œuvre d’une entente sur les répercussions et les avantages (ERA).

·  En 2009, la bande des Dénés Nahʔą Dehé faisait partie des Premières Nations du Dehcho. La bande était et continue d’être reconnue comme ayant la majorité de son territoire traditionnel à Nahanni.

·  Les négociations de l’ERA avec les Premières Nations du Dehcho, dont la bande des Dénés Nahʔą Dehé, ont commencé en 2012 et étaient bien avancées en 2017.

·  À la suite de la reprise des négociations en 2021, les partenaires, dont le Canada, la bande des Dénés Nahʔą Dehé et les Premières Nations du Dehcho, sont parvenus à un consensus sur une entente de gouvernance partagée, l’entente Ndahecho Gondié Gháádé, en 2022.

                                                                                                               -30-

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :