Travailler en collaboration pour préserver, promouvoir et revitaliser les langues autochtones

Le 6 décembre 2016, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé que le Canada adoptera une loi sur les langues autochtones qui sera élaborée conjointement avec les peuples autochtones. La présente page fait état de notre travail concerté et de notre mandat.

Langues des Premières Nations, des Inuit et des Métis au Canada

L’état actuel de nombreuses langues des Premières Nations, des Inuit et des Métis atteint un point critique pour ce qui est de leur vitalité. Leur préservation, promotion et revitalisation sont un élément important de la réconciliation. Les visions du monde autochtone sont liées à la terre, aux connaissances intergénérationnelles et à leurs relations avec tous les êtres vivants; elles sont inséparables des langues autochtones. Ces langues sont le reflet d’histoires, de pratiques culturelles et de croyances spirituelles uniques, ainsi que de systèmes politiques et sociaux particuliers. Au Canada, la survie d’aucune langue autochtone ne serait assurée, selon l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture, et les trois quarts des langues autochtones vivantes au Canada sont en danger.

Travail concerté

Le 15 juin 2017, l'honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien; Clément Chartier, président du Ralliement national des Métis; Natan Obed, président de l'Inuit Tapiriit Kanatami, et Perry Bellegarde, chef national de l'Assemblée des Premières Nations, ont donné le coup d'envoi au processus d'élaboration conjointe d'une législation nationale sur les langues des Premières Nations, des Inuit et des Métis. Ils ont convenu d'un processus de mobilisation axée sur la collaboration en vertu duquel Patrimoine canadien et les trois partenaires mobiliseraient les peuples autochtones, y compris des spécialistes des langues autochtones, des gardiens des langues et des experts pour commencer à réfléchir aux éléments qui devraient composer la législation.

Patrimoine canadien, l’Assemblée des Premières Nations, l’Inuit Tapiriit Kanatami et la Nation métisse ont déclaré qu’ils travailleront en collaboration, de façon transparente et sur une base distincte, en vue d’élaborer conjointement législation nationale sur les langues des Premières Nations, des Inuit et des Métis dont le contenu rendra compte des contextes géographiques, politiques, législatifs et culturels distincts qui influeront sur la revitalisation, le rétablissement, la préservation, le maintien et la promotion des langues.

Mandat

Le gouvernement du Canada s’est engagé à adopter une loi nationale sur les langues des Premières Nations, des Inuit et des Métis, élaborée de concert avec les peuples autochtones. Patrimoine canadien, l’Assemblée des Premières Nations, l’Inuit Tapiriit Kanatami et la Nation métisse élaborent de façon concertée une législation qui vise la, la préservation, la promotion et revitalisation des langues autochtones. La législation sera élaborée conjointement de manière à appuyer la mise en œuvre véritable des appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation, de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, et qui ira dans le sens de l’engagement pris par le gouvernement fédéral au sujet d’une relation de nation à nation, de gouvernement à gouvernement, ou d’une relation entre les Inuit et la Couronne.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :