Les symboles du Nunavut seront ajoutés à la flamme du Centenaire

Communiqué de presse

OTTAWA, le 25 septembre 2017

Dans le cadre des célébrations de Canada 150, l’honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien, et l’honorable Carla Qualtrough, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, ont annoncé aujourd’hui que l’on inscrirait les symboles officiels du Nunavut sur la flamme du Centenaire, un des points d’intérêt du Canada les plus prisés et les plus souvent photographiés.

Bien qu’on ajoute un côté à la fontaine de la flamme, le concept demeurera le même. La structure comportant 12 côtés sera démantelée puis reconstruite avec 13 côtés pour faire place aux nouveaux symboles. Les travaux seront réalisés à l’automne 2017, et le dévoilement est prévu en décembre 2017.

Citations

« En ajoutant les symboles du Nunavut, la flamme du Centenaire représentera enfin fidèlement le Canada d’un océan à l’autre. Le magnifique territoire est le dernier à s’être joint à la Confédération, mais son histoire et son patrimoine ont pleinement contribué à forger notre identité. Voilà une belle façon de célébrer Canada 150. »

­– L’honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien

« L’ajout des symboles du Nunavut à la flamme du Centenaire sur la colline du Parlement vient compléter ce symbole de notre pays. Canada 150 est une occasion idéale de reconnaître l’histoire du Nunavut, son peuple et son apport à l’identité canadienne. »

– L’honorable Carla Qualtrough, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement

« Le Nunavut joue un rôle important dans la protection de la souveraineté et de la sécurité de la Confédération. Nous avons hâte de voir nos symboles inscrits sur la flamme du Centenaire. Ainsi, ce point d’intérêt spécial rendra hommage à toutes les sphères de compétence du Canada d’aujourd’hui. »

– L’honorable Peter Taptuna, premier ministre du Nunavut

Faits en bref

  • La flamme du Centenaire se trouve au sommet d'une fontaine à 12 côtés, aménagée sur la pelouse devant les édifices du Parlement à Ottawa. Elle arbore les écus armoriaux des provinces et des territoires qui existaient en 1967, ainsi que leur emblème floral et date d’entrée dans la Confédération. Ces éléments sont entourés de l’eau de la fontaine et représentent l’unité canadienne.

  • Actuellement, le monument n’affiche ni l’écu ni l’emblème floral du Nunavut, puisque le territoire s’est joint à la Confédération le 1er avril 1999.

  • Le 31 décembre 1966, le premier ministre Lester B. Pearson donnait le coup d’envoi aux célébrations du 100e anniversaire du Canada en allumant la flamme pour la première fois.

  • Au départ, la flamme se voulait un projet temporaire, le temps de l’année du centenaire, mais, devant sa popularité, le gouvernement a décidé de la conserver à perpétuité.

  • Sur l’écu du Nunavut est de forme ronde. On y trouve un inukshuk, un qulliq (lampe de pierre inuite), cinq disques jaunes descendant en arc jusqu’au centre et l’étoile Polaire. La fleur officielle du territoire est la saxifrage à feuilles opposées résilience et la persévérance des Nunavois. La devise du territoire est Nunavut Sannginivut (Nunavut notre force).

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour de plus amples renseignements (médias seulement), veuillez communiquer avec :

Rachel Rappaport
Attachée de presse par intérim
Cabinet de la ministre du Patrimoine canadien
819-997-7788

Relations avec les médias
Patrimoine canadien
819-994-9101
1-866-569-6155
pch.media-media.pch@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :