Stratégie de mobilisation internationale

Sur cette page

La Stratégie de mobilisation internationale de Patrimoine canadien sur la diversité des contenus est mise en œuvre dans le cadre d'une série de rencontres et de discussions ouvertes et transparentes guidées par les principes clés suivants :

  • La société civile, les plateformes numériques et les gouvernements sont conjointement responsables de favoriser la diversité de contenus en ligne.
  • La société civile, les plateformes numériques et les gouvernements peuvent tous adopter des pratiques qui favorisent une plus grande diversité de contenus à l'ère numérique.

Pour apporter des résultats significatifs et des changements dans les comportements et les pratiques commerciales, la réflexion internationale sur la diversité des contenus doit :

  • être axée sur l'inclusion et la collaboration et faire appel à un réseau étendu de parties intéressées;
  • s'appuyer sur des faits mis de l'avant par des experts internationaux indépendants, y compris des universitaires;
  • être cohérente avec les autres discussions sur la gouvernance d'Internet en ce qui concerne la portée et les modalités d'engagement.

Ces principes s'inspirent des normes internationales actuelles sur la diversité culturelle, en particulier :

Ces principes vont toutefois au-delà des normes de l'UNESCO puisqu'ils font le lien entre la diversité des contenus et la résilience démocratique.

Rencontre internationale à l'université de Stanford, en Californie

Une première étape concrète a été franchie en mars 2018 lors d'une rencontre internationale d'experts à l'université de Stanford, en Californie, aux États-Unis. Intitulée Governance Innovation for a Connected World: Protecting Free Expression, Diversity and Civic Engagement in the Global Digital Ecosystem (en anglais seulement), la rencontre était organisée en collaboration avec Patrimoine canadien, le Centre for International Governance Innovation (CIGI) et l'université de Stanford.

La rencontre — qui s'est déroulée sous la règle de Chatham House (en anglais seulement) —visait à encourager des échanges ouverts entre les représentants de gouvernements, de plateformes numériques et de la société civile sur une variété de sujets, y compris la désinformation et la diversité des contenus. Les participants ont aussi discuté des forces et des faiblesses de différents modèles de gouvernance.

Le compte rendu de la conférence (format PDF) résume les interventions des différents participants. On arrive à la conclusion qu'une approche multipartite est nécessaire pour aborder les défis complexes et interreliés relatifs à la gouvernance d'Internet afin de protéger les valeurs de liberté d'expression, de diversité et de participation démocratique.

Déclaration conjointe Canada-France

En avril 2018, le Canada et la France signaient la Déclaration conjointe sur la diversité culturelle et l'espace numérique. Le Canada signalait alors publiquement son intention de lancer un dialogue ouvert et multilatéral sur la diversité des contenus dans le monde numérique.

La Déclaration représente un bon point de départ pour arriver à une entente globale. Elle affirme que les gouvernements, les plateformes numériques et la société civile doivent :

  • appuyer la création, la découvrabilité et l'accessibilité de contenu local, régional et national;
  • aider à faire en sorte que les créateurs de contenus sont rémunérés et bénéficient d'une viabilité financière;
  • encourager la qualité et la transparence des nouvelles et de l'information;
  • veiller à ce que les créateurs et les consommateurs aient accès à l'information concernant l'impact des algorithmes sur l'accessibilité et la découvrabilité des contenus numériques.

Rencontre internationale à Ottawa

La rencontre internationale sur la diversité des contenus à l'ère numérique était une autre étape importante. Patrimoine canadien a organisé cette rencontre en collaboration avec la Commission canadienne pour l'UNESCO, les 7 et 8 février 2019, à Ottawa.

La rencontre avait pour objectifs de :

  • approfondir la compréhension commune des enjeux;
  • identifier les leçons apprises et les pratiques exemplaires;
  • établir les mesures qui peuvent être mises en œuvre par les gouvernements, les plateformes numériques et les organismes de la société civile.

La rencontre s'est déroulée sous la règle de Chatham House (en anglais seulement). Pour appuyer les discussions, des experts universitaires ont aussi préparé cinq documents de travail sur des enjeux liés à la diversité des contenus. Vous pouvez aussi consulter le programme de la rencontre.

Vous pouvez consulter la liste des participants et le rapport de la rencontre.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :