Tulipes dans la capitale du Canada

Chaque printemps, la région d’Ottawa-Gatineau s’anime au spectacle éblouissant et coloré des tulipes en fleur. Elles sont près d'un million à orner les parcs et les jardins de la région de la capitale. Les tulipes font partie d’une tradition qui remonte à la Seconde Guerre mondiale, et sont un symbole de l’amitié durable entre le Canada et les Pays-Bas.

Histoire des tulipes

La princesse Margriet des Pays-Bas, accompagnée de son époux, le professeur Pieter van Vollenhoven (à gauche), et du ministre John Baird (à droite), lors de sa visite du parc des Commissaires, à Ottawa, en 2010.

Lorsque les Pays-Bas ont été envahis pendant la Seconde Guerre mondiale, la princesse hollandaise Juliana et sa famille ont dû s’enfuir. Juliana et ses deux jeunes filles se sont embarquées pour le Canada, un pays allié et un refuge sûr loin du conflit. Toutes les trois ont reçu un accueil chaleureux à Ottawa, où elles ont vécu pendant toute la durée de la guerre. En 1943, le lien entre le Canada et les Pays-Bas s’est encore renforcé quand la troisième enfant de la princesse, Margriet, est née à l’Hôpital Civic d’Ottawa.

Dans les Pays-Bas occupés, les Néerlandais subissaient la misère, l’oppression et la famine. En 1945, l’avance des Alliés a mis fin à leur supplice. Les Canadiens ont joué un rôle important dans la libération des Pays-Bas, et les Néerlandais s’en souviennent encore aujourd’hui.

Après la guerre, les Néerlandais et la princesse Juliana ont manifesté leur gratitude au Canada en envoyant des milliers de bulbes de tulipes dans la capitale. Ce don a donné lieu à une tradition annuelle. Chaque année, en effet, la famille royale néerlandaise et le peuple des Pays-Bas envoient chacun 10 000 bulbes à Ottawa.

Les bulbes donnés sont plantés dans deux massifs fleuris à Ottawa. L’un de ces massifs, situé à l’Hôpital d’Ottawa, Campus Civic, rappelle la naissance de la princesse Margriet. L’autre est le Massif de la reconnaissance de la reine Juliana, au parc des Commissaires. Les tulipes plantées dans ces massifs prennent des tons de rose et de violet – les couleurs préférées de Juliana.

Exposition « Les tulipes de l’amitié »

Tulipes et plaques d'information.

Pour en savoir plus sur l’histoire des tulipes, visitez l’exposition « Les tulipes de l’amitié » au parc des Commissaires. Elle a notamment pour thèmes :

  • Le séjour à Ottawa de la princesse Juliana
  • La naissance de la princesse Margriet à l’Hôpital Civic d’Ottawa
  • Le rôle qu’ont joué les soldats canadiens dans la libération des Pays-Bas pendant la Seconde Guerre mondiale
  • La tradition des tulipes dans la capitale

Massif de la reconnaissance de la reine Juliana

Le Massif de la reconnaissance de la reine Juliana est couvert de tulipes données à la capitale du Canada par la famille royale néerlandaise et l’Association des producteurs de bulbes néerlandais. Le don annuel de tulipes témoigne de la longue amitié qui unit le Canada et les Pays-Bas.

La Commission de la capitale nationale, jardinière officielle de la capitale du Canada, plante près de 100 variétés de tulipes et des milliers de fleurs printanières pour offrir un spectacle éblouissant.

Destinations-tulipes et occasions de photos

Les tulipes couvrent des dizaines de parterres, grands et petits, répartis dans toute la région de la capitale. Les plus fortes concentrations se trouvent à ces endroits dans Ottawa et Gatineau.

Parc des Commissaires, à Ottawa

Le point le plus spectaculaire est le parc des Commissaires, près du lac Dow. Plus d’un quart de million de tulipes de plusieurs dizaines de variétés y sont en floraison dans les 26 parterres du parc. Chaque année apporte un nouveau spectacle avec la plantation de nouveaux bulbes. Des affiches dans le parc indiquent les meilleurs endroits pour prendre des photos.

Tulipes au Parc Major’s Hill

Parc Major’s Hill, à Ottawa

Le parc Major’s Hill est situé au centre-ville d’Ottawa, à l’intersection de la rue St. Patrick et de l’avenue Mackenzie. Les photos prises à cet endroit illustrent le contraste des tulipes colorées par rapport au calcaire de la Basilique-Cathédrale Notre-Dame d’Ottawa. Le Musée des beaux-arts du Canada et les édifices du Parlement offrent également des décors spectaculaires.

Tulipes à Parterre de Malak

Parterre de Malak, à Gatineau

(Littoral de la rivière des Outaouais derrière le Musée canadien de l’histoire)

Ce jardin rend hommage au photographe Malak Karsh, un « ambassadeur » de la région de la capitale du Canada. La célèbre photo de tulipes que Karsh a prise en ce lieu a figuré sur des timbres canadiens.

Photo de tulipes au Jardin des provinces et des territoires

Jardin des provinces et des territoires, à Ottawa

Calme et propice à la détente, ce parc est un bijou caché en plein centre-ville d’Ottawa. Avec la cathédrale Christ Church (construite en 1873) comme toile de fond, les photos prises à cet endroit mettent en valeur les tulipes qui fleurissent dans la ville.

Tulipes au Parc Montcalm-Taché

Parc Montcalm-Taché, à Gatineau

Ce charmant petit parc se trouve à l’intersection de la rue Montcalm et du boulevard Alexandre-Taché. En plus des tulipes, vous pourrez également voir l’un des plus anciens bâtiments du centre-ville de Gatineau, soit l’ancienne station de pompage, qui abrite aujourd’hui le Théâtre de l’Île. Cette propriété a appartenu à la famille Wright, l’une des familles fondatrices de Hull (maintenant Gatineau).

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :