Le gouvernement du Canada mène des consultations au sujet de la nouvelle zone de protection marine proposée 

Communiqué de presse

Ottawa (Ontario) -- Des écosystèmes résilients et en bonne santé permettent d’appuyer la durabilité des industries, des économies locales et des collectivités côtières dans l’ensemble du Canada. C’est la raison pour laquelle le gouvernement du Canada prend des mesures supplémentaires pour aider à conserver, protéger et restaurer la biodiversité marine et les fonctions de l’écosystème, en proposant le chenal Laurentien, au large de la côte de Terre-Neuve-et-Labrador, à titre de zone de protection marine (ZPM) en vertu de la Loi sur les océans du Canada.

L’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, a annoncé aujourd’hui le début d’une période de consultation publique de 30 jours sur cette zone de protection marine proposée. Ces consultations font partie intégrante de la publication préalable, le 24 juin 2017, du règlement proposé dans la Partie I de la Gazette du Canada. Le gouvernement du Canada tiendra compte des commentaires fournis par le public pendant la période de consultation lorsqu’il rédigera la version définitive du règlement qui désignera et régira la nouvelle ZPM.

Situé au large de la côte sud-ouest de Terre-Neuve, le chenal Laurentien constitue un habitat unique dans les eaux de Terre-Neuve-et-Labrador en raison de la circulation complexe et des conditions océanographiques dont elles font l’objet. Cette ZPM proposée vise à protéger d’importantes espèces aquatiques et les habitats qui les soutiennent. Cette zone abrite la concentration la plus élevée d’aiguillat noir à l’échelle des eaux canadiennes et représente son unique lieu de naissance. Il s’agit d’une zone importante de frai, de croissance et d’alimentation pour une variété d’espèces, notamment la maraîche et la raie à queue de velours. Il s’agit d’une voie de migration essentielle qui sert aux mammifères marins pour entrer dans le golfe du Saint-Laurent et en sortir, et deux espèces en péril – le loup à tête large et la tortue luth – se trouvent dans cette zone. Le chenal Laurentien possède aussi l’une des plus fortes concentrations de pennatules—coraux mous en forme de plumes—dans la biorégion de Terre-Neuve-et-Labrador.

L’établissement de la ZPM proposée permettra de reconstituer les stocks épuisés de poissons, en leur offrant un refuge et en protégeant leur habitat au sein de la zone désignée. À mesure que les populations de poissons augmenteront dans la ZPM proposée, elles se répandront dans les zones voisines, ce qui permettrait leur pêche durable et s’accompagnerait d’avantages économiques futurs.

La ZPM proposée est le résultat direct  d’une collaboration réunissant les collectivités autochtones, l’industrie de la pêche, l’industrie pétrolière et gazière, les organisations non gouvernementales de l’environnement, les intervenants locaux et tous les ordres de gouvernement.

Le projet de règlement de la zone de protection marine du chenal Laurentien est disponible au lien suivant : partie I de la Gazette du Canada. Consultez le projet de règlement et soumettez vos commentaires jusqu’au 24 juillet 2017 à l’adresse courriel suivante :  Oceans-NL.XNFL@dfo-mpo.gc.ca.


Citations

« Notre gouvernement est engagé à protéger 5 % des aires marines du Canada d’ici la fin de cette année, et 10 % d’ici 2020. Nous y parviendrons en nous appuyant sur des données scientifiques fiables et, une prise de décision transparente, et en consultant les Canadiens de façon significative. Nous avons d’ailleurs hâte d’entendre ce que les Canadiens ont à dire sur la proposition d’établir cette zone de protection marine, dont le but est de protéger et de conserver d’importantes espèces et leur habitat, afin que les générations futures puissent en jouir». 

L’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne.

Faits en bref

  • Le Règlement établit deux zones de gestion offrant la protection la plus stricte aux zones qui en ont le plus besoin. Ensemble, les zones assurent la conservation et la protection de la diversité biologique, de l’habitat et de la productivité biologique de la zone du chenal Laurentien.

  • Le Règlement sera publié le 24 juin. Sa publication amorcera une période de consultation de 30 jours, au cours de laquelle tous les Canadiens sont invités à examiner le Règlement et à fournir leurs commentaires au gouvernement du Canada.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca   

Laura Gareau
Attachée de presse
Cabinet du ministre
Pêches et Océans Canada
613-992-3474
Laura.Gareau@dfo-mpo.gc.ca

C-AC-17-21F

Internet : www.dfo-mpo.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter!   www.Twitter.com/MPO_DFO


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :