Le futur Centre d'entreprise des sciences de l'Atlantique va se concrétiser au Centre des pêches du Golfe

Communiqué de presse

Le 21 août 2017

Moncton, Nouveau-Brunswick – Le gouvernement du Canada investit dans l'excellence scientifique pour que nous ayons les meilleurs renseignements pour prendre les meilleures décisions pour les milieux aquatiques du Canada. Il s’agit d’une des manières pour le gouvernement du Canada de prendre des mesures pour s’assurer que les secteurs des pêches et de l’aquaculture prospèrent, demeurent durables et en bonne santé, tout en offrant de bons emplois bien rémunérés et des opportunités économiques pour les Canadiens.

Aujourd'hui, l'honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, a annoncé la création du Centre d’entreprise des sciences de l’Atlantique au Centre des pêches du Golfe.

Au cours des prochaines années, Pêches et Océans Canada (MPO) transformera l’immeuble de l’administration centrale régionale (ACR) de la Région du Golfe ─ le Centre des pêches du Golfe ─ en un centre de recherche scientifique axé sur l’innovation et la collaboration de renommée mondiale. Ce pôle de recherche comprendra des espaces d’interprétation pour faire participer les Canadiens aux sciences de la mer et promouvoir la connaissance des océans.

Le Centre d’entreprise des sciences de l’Atlantique permettra de renforcer les partenariats entre les communautés scientifiques et universitaires, les groupes autochtones, les regroupements de gens d’affaires, l’industrie de la pêche, les partenaires du gouvernement, les organisations non gouvernementales et le grand public.

Le Ministre a également annoncé aujourd’hui, qu’à compter du 1er avril 2018, le Centre des pêches du Golfe, ainsi revitalisé, hébergera désormais le volet national du programme des Ports pour petits bateaux du MPO, qui est géré actuellement à partir d’Ottawa.

Le programme des Ports pour petits bateaux du MPO constitue un important programme fédéral en charge d’un réseau national de ports parsemant nos côtes. Environ 70 % de ces ports se situent dans le Canada atlantique et au Québec. Déplacer la composante nationale du programme à Moncton vise à la rapprocher d’une grande majorité de ses clients, de ses intervenants et des administrations portuaires.

L’événement d’aujourd’hui lance la première phase des travaux qui seront réalisés pour transformer le Centre des pêches du Golfe en un centre de recherche scientifique multipartite. Dans l’ensemble, le gouvernement du Canada prévoit investir 1,8 million de dollars pour commencer cette transformation, et notamment investir de façon importante dans les infrastructures, telles que l’installation d’un nouveau toit et les améliorations aux systèmes de bâtiment.

Au début du mois de juin, il a été annoncé que le Centre d'entreprise des sciences du Pacifique serait établi au Centre de recherche sur l'aquaculture et l'environnement du MPO à Vancouver, en Colombie-Britannique.

Ces deux centres d'entreprise des sciences permettront d'accroître les activités de recherche, de rendre les sciences de la mer plus accessibles, d'intégrer les connaissances écologiques traditionnelles aux processus de recherche et de promouvoir la mobilisation des communautés et la science citoyenne.

Le Ministre a également annoncé que l’espace public d’interprétation dans le nouveau Centre d’entreprise des sciences de l’Atlantique exposera  finalement le squelette d’une baleine noire de l’Atlantique Nord. Ceci servira à rappeler de façon spectaculaire les motifs pour lesquels nous devons travailler avec tellement de diligence pour préserver la santé de nos océans et les magnifiques espèces qu’ils abritent.

Un nouveau partenariat fascinant avec Ingenium ─ auparavant connue sous le nom de Société du Musée des sciences et de la technologie du Canada ─ apportera également son appui à la création d’espaces d’interprétation dynamiques en vue de faire participer le grand public dans les deux centres, ainsi qu’à la production de supports pédagogiques. Le ministre LeBlanc a annoncé aujourd’hui que le MPO compte investir 1 million de dollars pour appuyer ce projet.

 

C-G-17-05F

 

Légende de la photo : L'honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, a annoncé la création du Centre d’entreprise des sciences de l’Atlantique au Centre des pêches du Golfe à Moncton, au Nouveau-Brunswick.


Multimédia supplémentaire

L'honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, a annoncé la création du Centre d’entreprise des sciences de l’Atlantique au Centre des pêches du Golfe à Moncton, au Nouveau-Brunswick.

Citations

« Je suis très heureux d'annoncer la création du Centre d'entreprise des sciences de l'Atlantique au Centre des pêches du Golfe. Au cours des prochaines années, cet immeuble historique sera transformé en une installation d'innovation scientifique favorisant la collaboration et offrant la possibilité de faire participer la communauté. La transformation de cette installation démontre l'engagement de notre gouvernement envers l'excellence scientifique continue et l'innovation et envers le renforcement des liens entre les gens et les activités de recherche. »

Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Nous sommes ravis de ce partenariat établi avec le ministère des Pêches et des Océans. Ensemble, nous avons pour objectif d’améliorer la connaissance des océans au Canada, en mobilisant l’expertise du personnel d’Ingenium, en matière de création d’expositions et d’expériences interactives permettant aux sciences, à la technologie et à l’innovation, d’être à la portée de tous, de susciter la réflexion tout en étant divertissantes. En travaillant avec les Écoles des océans, nous présenterons aux Canadiens la recherche de pointe, entreprise par les chercheurs scientifiques du Ministère et dans les écoles, et ainsi, mettre en valeur la science qui sous-tend les décisions touchant la santé et la durabilité des océans. Cet accord fait appel à l’expertise de plusieurs organisations, y compris l’Université Dalhousie et l’Office national du film, et témoigne de l’approche coopérative qui est entreprise par les centres d’entreprise des sciences. »

Fernand Proulx, président intérimaire et PDG d’Ingenium – Musées des sciences et de l’innovation du Canada

Faits en bref

  • Le Centre des pêches du Golfe est situé dans l'ancien Collège Notre-Dame d’Acadie, qui a été bâti en 1948. L'installation a été acquise par le MPO en 1982 pour accueillir le Centre des pêches du Golfe. Elle a ensuite été désignée comme édifice fédéral du patrimoine en raison de son importance architecturale, historique et socioculturelle.

  • Le Centre des pêches du Golfe abrite l'un des quatre laboratoires du gouvernement du Canada qui se spécialisent dans la santé des animaux aquatiques. Cela en fait un endroit idéal pour accroître la recherche scientifique sur les océans et les eaux douces et pour étendre les activités de recherche dans les secteurs de la génomique, des écosystèmes côtiers et des ports, des mollusques et du saumon sauvage de l'Atlantique.

  • Dans le cadre de l'engagement du gouvernement du Canada, se chiffrant à 197 millions de dollars pour les sciences des eaux douces et des océans prévu dans le budget de 2016, Pêches et Océans Canada investit dans des partenariats pour que nous disposions des meilleurs outils scientifiques disponibles pour protéger et gérer efficacement les ressources aquatiques du Canada.

  • Une partie de ce financement a été consacrée à la formation de nouveaux partenariats et de nouvelles collaborations avec des universités, des organismes à vocation environnementale, des groupes autochtones et des intervenants − tant au Canada qu'à l'étranger.

Liens connexes


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :