Un important investissement est effectué dans le cadre du fonds pour la restauration côtière visant à restaurer la santé de l'écosystème de la baie Placentia, à Terre-Neuve-et-Labrador

Communiqué de presse

Le 11 septembre 2017

St. John's (Terre-Neuve-et-Labrador) -- La protection et la restauration de l'environnement sont une priorité absolue pour le gouvernement du Canada. Le gouvernement du Canada s'est engagé à fournir des ressources pour la protection et la restauration de l'environnement au bénéfice de tous les Canadiens.

En mai 2017, le gouvernement du Canada a fait l'annonce d'un fonds de restauration des côtes dans le cadre du Plan de protection des océans. Ce fonds à hauteur de 75 millions de dollars a pour but de maintenir et de protéger la santé globale de nos océans et représente un aspect important du Plan de protection des océans, un investissement de 1,5 milliard de dollars qui favorisera le rétablissement de certains de nos plus précieux écosystèmes marins et aidera à contrer les menaces qui pèsent sur les espèces marines.

L’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, a annoncé aujourd’hui que le Fisheries and Marine Institute de l’Université Memorial de Terre-Neuve-et-Labrador recevra 4,7 millions de dollars sur cinq ans comme financement d’un projet visant à restaurer l’écosystème de la baie Placentia, à Terre-Neuve-et-Labrador.

Le Marine Institute est le premier groupe de Terre-Neuve-et-Labrador à recevoir un financement de projet par l'intermédiaire du fonds. Le projet améliorera l'écosystème de la baie Placentia. Il profitera aux ressources de poissons et de mollusques et crustacés dans les eaux côtières en rétablissant les herbiers de zostère et en optimisant l'habitat par la mise en place de récifs artificiels. Le projet aura également pour effet de restaurer les couloirs de migration pour le saumon de l’Atlantique et d'augmenter la productivité de l'écosystème pour les espèces en péril telles que les rorquals bleus et les tortues luths.

Le fonds pour la restauration côtière apportera un soutien aux projets contribuant à la restauration des côtes dans l'ensemble des côtes du Canada. La préférence sera accordée aux projets pluriannuels et qui impliquent un grand nombre de partenaires, notamment les groupes autochtones.

C-TNL-17-07F

Ken McDonald, député de Avalon; l’honorable Seamus O’Regan, ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale; l’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne; Dwight Ball, premier ministre de la Terre-Neuve-et-Labrador; Dr. Gary Kachanoski, président et vice-recteur de l’Université Memorial à Terre-Neuve-et-Labrador; Glenn Blackwood, responsable du Fisheries and Marine Institute et vice-président de l’Université Memorial; et Nick Whalen, député de St. John’s-Est, lors de l’annonce de l’investissement dans le fonds pour la restauration côtière.     


Multimédia supplémentaire

Citations

« Notre gouvernement s’est engagé à protéger nos côtes. C’est pourquoi nous avons annoncé le Plan de protection des océans, visant la restauration et la protection de nos écosystèmes et de nos habitats marins. Le fonds pour la restauration côtière, doté d’un investissement de 75 millions de dollars, offre la possibilité d'entreprendre des démarches importantes en termes de gestion des menaces qui pèsent sur nos océans et les régions côtières. Je me réjouis à l'idée que notre collaboration avec le Marine Institute à Terre-Neuve-et-Labrador permettra d'assurer un écosystème sain et florissant dans la baie Placentia pour nos futures générations. »

L’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Les projets important, tels que celui-ci, sont pourquoi le Centre for Fisheries Ecosystems Research a été créé au sein du Marine Institute. Nous sommes fiers de collaborer avec le MPO, avec la Première Nation Miawpukek, et avec les pêcheurs et les collectivités locaux vers le rétablissement des herbiers de zostère et pour permettre la poursuite des pêches aux poissons et aux mollusques et crustacés dans les eaux côtières de la baie Placentia. Nous travaillons tous vers le même but : des pêches durables et des écosystèmes sains pour les années futures. »

Glenn Blackwood, vice-président, Marine Institute de l’Université Memorial

Faits en bref

  • La baie Placentia a été déclarée prioritaire dans le cadre de la restauration côtière. Ses installations portuaires accueillent certains des plus importants volumes de pétrole dans les eaux canadiennes et ont connu une croissance ininterrompue dans les secteurs du transport maritime, du pétrole et du gaz.

  • Les herbiers de zostère ont une grande importance écologique en raison de la quantité d'écoservices qu'ils fournissent, comme le rôle de refuge qu'ils jouent pour les espèces marines. Par exemple, la zostère s'avère 17 000 fois meilleure pour assurer la survie de la jeune morue que les autres habitats.

  • Ce projet sera dirigé par le Centre for Fisheries Ecosystems Research du Marine Institute et se fera en partenariat avec la Première Nation Miawpukek, le Programme d’action des zones côtières de l’Atlantique, le Salmon Council of Newfoundland and Labrador, le Salmon Association of Eastern Newfoundland, le Fish, Food and Allied Workers Union et les pêcheurs locaux.

  • Il y a aura des possibilités de formation et de perfectionnement professionnel pour les stagiaires d'été autochtones et les étudiants des cycles supérieurs, ainsi que de transfert des compétences techniques aux communautés locales.

  • Le Marine Institute financera également d'autres activités en dehors de la portée de ce projet, y compris de nouveaux programmes de recherche dans le but de surveiller la couverture des herbiers de zostère et l'abondance des espèces commerciales clés (homard, morue) dans la baie Placentia; la reproduction des techniques utilisées dans le cadre de ce projet pour les autres régions de Terre-Neuve-et-Labrador et la création d'une base de données en ligne sur les sciences pour les citoyens afin d'impliquer le public dans la surveillance à long terme.

Liens connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
Tél. : 613-990-7537
Courriel :
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Laura Gareau
Attachée de presse
Cabinet du ministre
Pêches et Océans Canada
613-992-3474

Laura.Gareau@dfo-mpo.gc.ca

Internet : www.dfo-mpo.gc.ca

Aimez notre page Facebook https://www.facebook.com/PechesOceansCanada

Suivez-nous sur Twitter!   www.Twitter.com/MPO_DFO

Pour de plus amples renseignements au sujet de la Garde côtière canadienne, visitez le  www.ccg-gcc.gc.ca

Aimez notre page Facebook https://www.facebook.com/GardeCotiereCanadienne

Suivez-nous sur Twitter!   www.Twitter.com/GCC_CCG


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :