La remise à l’eau est maintenue en 2019 pour la pêche récréative du saumon de l’Atlantique dans la Région du Golfe

Communiqué de presse

Le 16 avril 2019

Moncton (Nouveau-Brunswick) - Le saumon de l’Atlantique est une espèce d’importance sociale, culturelle et rituelle partout au Canada atlantique et ailleurs. Pêches et Océans Canada (MPO) a annoncé aujourd’hui que les mesures de gestion régissant la remise à l’eau obligatoire pour la pêche récréative au saumon de l’Atlantique demeure en vigueur en 2019 dans les rivières s’écoulant dans le sud du golfe du Saint-Laurent.

Le déclin du saumon de l’Atlantique est une préoccupation importante et continue de faire l’objet de recherches considérables. Le MPO continue d’investir en science, tout en collaborant avec les groupes autochtones, nos partenaires et toute personne participant à la pêche récréative, afin d’offrir des solutions durables pour le saumon de l’Atlantique dans le sud du golfe du Saint-Laurent

Les mesures de gestion de la pêche récréative de 2019 dans la région du Golfe sont fondées sur des avis scientifiques, les commentaires du Comité consultatif sur la pêche récréative et les résultats d'une consultation publique annuelle en ligne.

Le MPO demeure engagé à développer une meilleure compréhension de cette espèce dans le but de protéger le saumon de l’Atlantique maintenant et pour les générations futures.

Citations

« On ne saurait trop insister sur l’importance culturelle et économique du saumon de l’Atlantique. Nous accueillons favorablement les conseils des groupes autochtones, de nos partenaires et des gens qui pêchent dans les rivières du Nouveau-Brunswick, de l’Île-du-Prince-Édouard et de la Nouvelle-Écosse. Parallèlement, nous continuons d’investir dans la science nécessaire à une meilleure compréhension des stocks de saumon sauvage de l’Atlantique et à la promotion de leur rétablissement. »

L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne


Faits en bref

  • Cette décision se base sur des données scientifiques, lesquelles indiquent de faibles taux de montaison de saumons en 2018 dans les quatre zones de pêche du saumon (ZPS 15, 16, 17 et 18) qui incluent toutes les rivières du Nouveau-Brunswick, de l’Île-du-Prince-Édouard et de la Nouvelle-Écosse qui s’écoulent dans le sud du golfe du Saint-Laurent. La pêche récréative du saumon de l’Atlantique demeure ouverte avec remise à l’eau obligatoire dans l’ensemble de ces rivières.

  • La pêche avec remise à l’eau obligatoire du saumon de l’Atlantique est en vigueur depuis les quatre dernières années dans la région du Golfe.

  • Les mesures de gestion sont élaborées en appui au mandat de conservation du ministère pour la pêche du saumon de l’Atlantique.

  • Le MPO poursuit le développement de l’approche de précaution pour la gestion de la pêche et vise l’établissement de cette approche pour l’ensemble du bassin de la rivière Miramichi en 2020, et dans le futur pour les autres rivières à saumon s’écoulant dans le sud du golfe du Saint-Laurent.

  • Le saumon de l’Atlantique dans ces rivières a été évalué comme espèce préoccupante par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) en novembre 2010.

  • Points saillants : Données de la plus récente évaluation des stocks dans les rivières du sud du golfe du Saint-Laurent :

  • Dans l’ensemble du bassin de la Miramichi, une légère amélioration dans les montaisons de grands saumons a été observée en 2018 par rapport à 2017. L’évaluation indique que le nombre de saumons dans la Miramichi Sud-Ouest était légèrement au-delà du point de référence limite qui est à la limite supérieure de la zone critique, mais a été en-deçà de ce niveau dans six des 21 dernières années. De plus, le nombre de saumons dans la Miramichi Nord-Ouest a été dans la zone critique pour 19 des 21 dernières années, incluant 2018.

  • Dans l’ensemble du bassin de la rivière Restigouche, les estimations de montaisons de petits saumons étaient à la hausse en 2018 par rapport aux données de l’évaluation des stocks de 2017. Toutefois, le nombre de grands saumons a diminué. Selon l’évaluation, la population de saumon de la rivière Restigouche est maintenant dans la zone critique.

  • En ce qui concerne les rivières de l’Île-du-Prince-Édouard et de la Nouvelle-Écosse dans la région du Golfe, la faible abondance de saumon de l’Atlantique soulevait également des préoccupations pour la conservation de l’espèce.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Jocelyn Lubczuk
Attachée de presse  
Cabinet du ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
343-548-7863
Jocelyn.lubczuk@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :