Fiche d’information : le Plan d'action sur la truite arc-en-ciel

Document d'information

Le Plan d'action sur la truite arc-en-ciel est le fruit d'une collaboration importante et soutenue entre le gouvernement du Canada et la Province de la Colombie-Britannique. Les mesures globales prévues dans le Plan d'action sont les suivantes

Gestion du bassin hydrographique

  • Lancer des plans pour améliorer les bas niveaux d'eau dans les cours d'eau touchés par la sécheresse, ce qui pourrait inclure un rejet ciblé de l'eau stockée et des pratiques d'irrigation modifiées.
  • Élaborer un plan de restauration du bassin hydrographique qui met l'accent sur le rétablissement hydrologique post-incendie.
  • Éliminer les obstacles à la migration des poissons, y compris la reconstruction de la passe migratoire de la rivière Bonaparte.

Gestion des pêches

  • La Province de la Colombie-Britannique met en œuvre des fermetures de la pêche récréative pour toutes les pêches dans les zones contenant de la truite arc-en-ciel et dans les frayères des bassins hydrographiques des rivières Thompson et Chilcotin.
  • Le gouvernement du Canada met en place des fermetures progressives pour toutes les pêches commerciales du saumon situées le long de la route migratoire et dans les frayères de la truite arc-en-ciel des rivières Thompson et Chilcotin. Les dates précises de ces fermetures s'échelonneront du 6 septembre au 22 novembre 2019, selon les régions :
    • une fermeture pour la pêche commerciale au filet maillant et à la senne dans les eaux marines et dans le fleuve Fraser pendant 42 jours, et pour la pêche commerciale au saumon à la traîne pendant 27 jours
    • une fermeture pour la pêche récréative du saumon dans le fleuve Fraser et ses affluents pour une période de 42 jours. La pêche récréative du saumon dans les zones marines ne sera pas touchée
    • une fermeture pour la pêche au saumon à des fins alimentaires, sociales et rituelles des Premières Nations dans le fleuve Fraser et ses affluents en aval des frayères de la truite arc-en-ciel des rivières Thompson et Chilcotin pendant 27 jours Les pêches alimentaires, sociales et rituelles du saumon dans les zones marines ne seront pas touchées.
    • des fermetures progressives peuvent faire l’objet de changement en raison des conditions saisonnières à mesure que la truite arc-en-ciel revient. Les répercussions du récent glissement rocheux près de Lillooet, en Colombie-Britannique, ne sont pas encore entièrement connues; les deux gouvernements travaillent rapidement pour aider le saumon et la truite arc-en-ciel à migrer vers leurs frayères.

Supplément et prédation

  • Élaborer un plan d’utilisation sélective de la production des écloseries pour aider à soutenir les populations sauvages.
  • Mener d’autres études sur les répercussions éventuelles de la predation par les mammifères marins tels que les phoques et les otaries.

En 2017, le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) a recommandé l'inscription d'urgence des populations de truites arc-en-ciel des rivières Thompson et Chilcotin sur la liste des espèces en péril de la Loi sur les espèces en péril. Le gouvernement du Canada a évalué cette demande et a déterminé qu'une inscription d'urgence ne produirait pas les meilleurs résultats écologiques, sociaux et économiques par rapport à un plan d'action global à long terme en collaboration avec la Colombie-Britannique.

Agir unilatéralement pour inscrire ces populations de truites arc-en-ciel sur la liste des espèces en voie de disparition ne permettrait pas au gouvernement du Canada de s'attaquer aux principaux problèmes liés à la gestion des terres, aux pratiques agricoles et à l'utilisation de l'eau, par exemple, car ils relèvent tous de la compétence provinciale. De plus, une inscription d'urgence nécessiterait des restrictions et des fermetures de pêche très larges le long du fleuve Fraser, ce qui aurait des répercussions très importantes sur les collectivités autochtones et sur la pêche récréative et commerciale du saumon.

Selon le gouvernement du Canada, les résultats écologiques de la truite arc-en-ciel qui découleront du Plan d'action global seront, selon lui, beaucoup plus solides que ceux qui pourraient être obtenus grâce à une inscription d'urgence. La mise en œuvre du Plan d'action garantira également que les collectivités autochtones et les autres intervenants qui dépendent du saumon du fleuve Fraser continueront d'avoir un accès raisonnable.

Les mesures annoncées aujourd'hui s'appuient sur le Fonds de la nature du Canada pour les espèces aquatiques en péril du gouvernement du Canada. Dans le cadre de ce Fonds, Pêches et Océans Canada investira 5,7 millions de dollars au cours des quatre prochaines années dans quatre projets qui profiteront au saumon du Pacifique et à ces truites arc-en-ciel en restaurant l'habitat dans les rivières Thompson et Chilcotin. De plus, le 5 juillet, le gouvernement du Canada et la Province de la Colombie-Britannique ont annoncé l'approbation en principe de vingt-trois propositions de projets dans le cadre du Fonds de restauration et d'innovation pour le saumon de la Colombie-Britannique, y compris des travaux qui seraient avantageux pour les stocks de saumon du Fraser intérieur et de truite arc-en-ciel.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :