Le gouvernement du Canada annonce de nouveaux investissements dans des initiatives scientifiques pour soutenir les efforts de protection des baleines

Communiqué de presse

24 juillet 2019

Mont-Joli (Québec) — Le Canada possède certaines des côtes les plus spectaculaires du monde, et nos océans abritent une vie marine des plus variées. Certains de nos mammifères marins remarquables, dont le béluga de l'estuaire du Saint-Laurent, la baleine noire de l'Atlantique Nord, et l'épaulard résident du Sud,  continuent de faire face à d'importants défis liés au trafic maritime, au bruit sous-marin, aux contaminants marins, aux prises dans des engins de pêche, et à d’autres menaces environnementales.

Le gouvernement du Canada s'est engagé à conserver et à rétablir ces baleines en voie de disparition. Nous effectuons d’autres investissements pour appuyer la recherche scientifique, en collaboration avec des partenaires canadiens et internationaux, pour mieux comprendre les pressions qui s'exercent sur les mammifères marins, et pour les protéger contre de nouveaux dommages.

Pour atteindre ces importants objectifs, le ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l'honorable Jonathan Wilkinson, et le député d’Avignon—La Mitis—Matane—Matapédia et secrétaire parlementaire du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, Rémi Massé, ont annoncé aujourd’hui à Mont-Joli, au Québec, que le gouvernement du Canada investit près de 3 millions de dollars dans 12 nouvelles initiatives scientifiques pour protéger les baleines, dans le cadre de divers programmes de financement du gouvernement, dont le Plan de protection des océans du Canada et l’Initiative sur les baleines.

Ces initiatives scientifiques visant à protéger les baleines ont pour but de soutenir la conservation et le rétablissement des mammifères marins en voie de disparition, grâce à :  

  • l’amélioration de l’équipement de recherche sur le terrain utilisé pour recueillir et analyser des données essentielles à l’appui des mesures de protection
  • la mise au point de nouveaux outils et de nouvelles technologies pour aider à détecter les baleines en temps quasi réel, comme une caméra infrarouge à bord d’un navire qui détecte les souffles de baleine
  • l’élaboration et la mise à l’essai continues de systèmes permettant d’alerter les marins et les exploitants de grands navires commerciaux de la présence des baleines à proximité
  • la création d’un outil de prévision des déplacements en temps réel pour aider à prédire la direction des déplacements des baleines
  • l'élaboration de nouveaux outils de recherche pour gérer et analyser les données sur le bruit sous-marin afin d’aider à déterminer les mesures à prendre pour réduire les répercussions sur les mammifères marins
  • l’élargissement de la surveillance et du contrôle acoustiques afin de recueillir des données en temps quasi réel sur la présence des baleines et de mieux comprendre les effets du bruit sous-marin sur les baleines

Les projets appuyés par ces investissements nous aideront à mieux comprendre les menaces qui pèsent sur les mammifères marins, comme le béluga de l’estuaire du Saint-Laurent, la baleine noire de l’Atlantique Nord, et l’épaulard résident du Sud, et à assurer que nous prenons les bonnes décisions pour protéger ces espèces extraordinaires ainsi que leur milieu marin sensible.

Citations

« Le gouvernement du Canada prend des mesures pour protéger et rétablir le béluga de l'estuaire du Saint-Laurent, la baleine noire de l'Atlantique Nord, et l'épaulard résident du Sud. Nous poursuivons nos efforts vigoureux pour protéger les espèces en péril d’un océan à l’autre. Les investissements d'aujourd'hui dans les sciences et la recherche contribueront à protéger ces mammifères marins, et à créer de bons emplois ici à Mont-Joli et partout au pays. »

L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Au Québec, nous comprenons l’importance de protéger les espèces en péril comme le béluga de l’estuaire du Saint-Laurent et les autres mammifères marins. Les projets annoncés aujourd’hui permettront non seulement de créer de bons emplois ici à Mont-Joli, mais aussi de nous fournir les connaissances scientifiques les plus avancées pour mieux comprendre le comportement des bélugas, et assurer leur rétablissement durable. »

Rémi Massé, député pour Avignon—La Mitis—Matane—Matapédia et secrétaire parlementaire du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique

Faits en bref

  • Bon nombre de ces projets s’inscrivent dans le cadre d’initiatives telles que l'Initiative de détection et d’évitement des baleines et l’Initiative sur la qualité du milieu marin, deux des nombreuses mesures prises par le gouvernement du Canada pour protéger nos côtes et nos voies navigables dans le cadre du Plan de protection des océans de 1,5 milliard de dollars. Ce plan national établit un système de sécurité maritime de classe mondiale qui offre des possibilités économiques aux Canadiens aujourd'hui, tout en assurant que nos côtes sont plus saines, plus sécuritaires et mieux protégées pour les générations futures.

  • L'Initiative de détection et d’évitement des baleines prévoit des investissements de 9,1 millions de dollars pour mettre au point et à l’essai des technologies permettant de détecter la présence de baleines en temps quasi réel. Le fait de disposer de renseignements à jour sur la présence de mammifères marins en voie de disparition dans une région donnée peut aider à alerter les marins de la présence de baleines et à réduire le risque de collision avec des navires.

  • L'Initiative sur la qualité du milieu marin investit 26,6 millions de dollars dans une gamme d'activités visant à accroître nos connaissances sur les effets des facteurs de stress environnementaux sur le milieu marin. L'objectif initial de l'Initiative est de mieux comprendre les effets du bruit sous-marin lié à la navigation sur les baleines, en particulier le béluga de l'estuaire du Saint-Laurent, la baleine noire de l'Atlantique Nord, et l'épaulard résident du Sud qui sont en voie de disparition.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Jocelyn Lubczuk
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Pêches, des Océans
et de la Garde côtière canadienne
343-548-7863
Jocelyn.lubczuk@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :