Investir dans la recherche sur les mesures d'intervention en cas de déversement de pétrole dans le cadre de l'Initiative de recherche multipartenaire et protéger les zones côtières du Canada grâce au Programme sur les données environnementales de référence

Document d'information

Plan de protection des océans

Les côtes du Canada abritent des écosystèmes productifs qui soutiennent les moyens de subsistance des collectivités autochtones et côtières. Dans le cadre du Plan de protection des océans du Canada, Pêches et Océans Canada réunit les meilleurs chercheurs du pays et du monde entier pour aider à protéger nos côtes et nos voies navigables contre les effets d’éventuels déversements de pétrole, tout en appuyant la collecte de données de référence pour cerner les changements dans les milieux côtiers.

Le gouvernement du Canada investit plus de 5,5 millions de dollars dans six projets de recherche à l'Université Memorial de Terre-Neuve pour améliorer les protocoles et la prise de décisions, qui permettront de réduire au maximum les répercussions sur l’environnement des déversements de pétrole. En outre, plus de 1,8 million de dollars sont investis dans 11 initiatives de collecte de données sur le milieu marin, menées par sept organismes partenaires dans la baie Placentia.

Initiative de recherche multipartenaire

L'Initiative de recherche multipartenaire de 45,5 millions de dollars vise à assurer l'accès aux meilleurs renseignements et méthodes scientifiques disponibles pour intervenir en cas de déversements de pétrole dans les eaux canadiennes, en appuyant la recherche concertée entre spécialistes des déversements de pétrole au Canada et à l'étranger. Ces efforts nous permettront d'améliorer nos connaissances sur le comportement des déversements de pétrole, la façon de les contenir, de les nettoyer, et de réduire au maximum leurs répercussions sur l’environnement.

Les projets de l'Université Memorial de Terre-Neuve mettront l'accent sur une gamme de techniques et de technologies visant à faciliter l'intervention en cas de déversement de pétrole au Canada. Ces projets viseront entre autres à :

  • Étudier l’efficacité des dispersants chimiques pour traiter les hydrocarbures déversés en mer.
  • Mettre au point des technologies améliorées visant à absorber des hydrocarbures (adhésion des molécules d’huile à une surface) pour intervenir en cas de déversement.
  • Examiner l’utilisation de véhicules sous-marins autonomes équipés de capteurs visant à recueillir des données sur les hydrocarbures déversés dans des eaux difficiles d’accès.
  • Trouver des moyens d’améliorer la gestion des déchets d’hydrocarbures et la façon dont les hydrocarbures se séparent de l’eau.

Voir la page Web de l'Initiative de recherche multipartenaire pour des résumés détaillés des projets.

Programme sur les données environnementales côtières de référence

Le Programme sur les données environnementales côtières de référence de 50,8 millions de dollars fait appel à un partenariat étroit entre les scientifiques de Pêches et Océans Canada, les collectivités autochtones et côtières, les organisations non gouvernementales, les universités et d'autres partenaires de recherche. Les groupes participants recueillent une vaste gamme de données scientifiques qui aideront à caractériser l'environnement côtier du Canada.

Les sept organismes qui reçoivent des fonds à Terre-Neuve-et-Labrador sont les suivants : Newfoundland and Labrador Environmental Industry Association, Université du Manitoba, Humber Arm Environmental Association, le programme d'action des zones côtières atlantiques du Nord-Est d'Avalon, Conservation Corps de Terre-Neuve-et-Labrador, Fish Food and Allied Workers Union, et l’Université Memorial de Terre-Neuve.

Leurs projets seront axés sur la collecte de données environnementales de référence sur :

  • les écosystèmes côtiers et les habitats marins
  • les concentrations de capelans et d’autres espèces de poissons pendant le frai
  • la présence, la répartition et l’abondance des zostères
  • les changements dans les populations de homard et l’écologie de l’espèce
  • la répartition de la truite brune, du saumon de l’Atlantique et d’autres poissons qui se déplacent entre l’eau de mer et l’eau douce
    la présence de débris marins
  • d’autres facteurs importants permettant de surveiller la santé de l’écosystème côtier de la baie Placentia

Ces données aideront les chercheurs à faire le suivi de l’état de référence de l’écosystème, à détecter les changements à long terme qui surviennent dans l’environnement côtier, à acquérir les connaissances nécessaires pour protéger les espèces aquatiques et les habitats fragiles, à comprendre les répercussions de la navigation maritime et à protéger les eaux côtières canadiennes.

Voyez la page Web du Programme sur les données environnementales côtières de référence pour des résumés détaillés des projets.

Septembre 2019





Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :