Le gouvernement du Canada lance des consultations publiques sur les politiques qui soutiennent la fin de la captivité des baleines, des dauphins et des marsouins

Communiqué de presse

Le 20 août 2020

Ottawa (Ontario) - Le gouvernement du Canada comprend que les cétacés, qui comprennent les baleines, les dauphins et les marsouins, devraient être appréciés dans la nature et non en captivité.

Aujourd'hui, l'honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, a lancé une consultation publique en ligne de 90 jours sur une série de politiques mettant en œuvre les modifications législatives apportées à la Loi sur les pêches, qui sont entrées en vigueur l’an dernier.

Les politiques fourniront des orientations à la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne sur l’octroi ou le refus d’autorisations concernant :

  • les circonstances particulières dans lesquelles une baleine, un dauphin ou un marsouin peut être mis en captivité;
  • l’importation ou l’exportation de baleines, de dauphins ou de marsouins vivants, ainsi que de leur matériel de reproduction, à destination ou en provenance du Canada;
  • la recherche scientifique qui inclut des études sur les baleines, les dauphins ou les marsouins;
  • les circonstances dans lesquelles une baleine, un dauphin ou un marsouin peut être maintenu en captivité pour leur santé et leur bien-être.

Ces nouvelles politiques ont été élaborées à la suite des modifications apportées en juin 2019 au Code pénal et à la Loi sur les pêches, visant à mettre fin à la captivité de ces animaux. Ces modifications législatives définissent un ensemble de circonstances très particulières, dans lesquelles les baleines, les dauphins et les marsouins, peuvent être retirés, en dernier recours, de leur habitat naturel.

La consultation publique sera ouverte jusqu’au 18 novembre 2020. Les contributions peuvent être soumises sur le site Web « Consultations auprès des Canadiens ».

Citations

« Comme tout Canadien partout au pays, notre gouvernement comprend que les baleines, les dauphins et les marsouins doivent être appréciés dans la nature, et non exposés derrière des parois de verre. Ces nouvelles politiques contribueront à mettre fin à leur captivité dans tout le pays et garantiront que ceux qui sont déjà en captivité ne seront pas importés ou exportés au Canada ou à partir du Canada, sauf si cela est dans l'intérêt de leur santé, de leur bien-être, ou pour de solides raisons scientifiques. »

L’honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Faits en bref

  • Il n’y a que deux aquariums au Canada où se trouvent des cétacés : l’Aquarium de Vancouver (géré par Ocean Wise) en Colombie-Britannique, et Marineland en Ontario.

    • L’Aquarium de Vancouver a un cétacé en captivité : il s’agit d’un dauphin à flancs blancs du Pacifique âgé de 30 ans. En janvier 2018, l’Aquarium de Vancouver a annoncé qu’il ne garderait plus de cétacés en captivité pour les exposer au public, à l’exception du seul dauphin qui lui reste.
    • Marineland détient un épaulard, cinq grands dauphins et une population de plus de 50 bélugas.
  • Pêches et Océans Canada (MPO) n’a pas délivré de permis pour capturer un cétacé à l’état sauvage à des fins d’exposition publique depuis le début des années 1990.

  • Le MPO est responsable de la conservation et de la protection des ressources marines du Canada, y compris les mammifères marins sauvages, comme le prévoit le Règlement sur les mammifères marins. Nous y parvenons grâce à la réglementation, à la recherche, à l’éducation, à l’élaboration de politiques, et de plans de gestion.

Liens connexes

Personnes-ressources

Jane Deeks
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
343‑550‑9594
Jane.Deeks@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613‑990‑7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branché

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :