C‑CORE offre des solutions de surveillance environnementale de haute technologie

Communiqué de presse

Les gouvernements fédéral et provincial appuient les progrès dans la technologie par satellite  

Le 24 juillet 2019 – St. John’s (T.‑N.‑L.) – Agence de promotion économique du Canada atlantique 

La mise au point de technologies de pointe favorise la croissance économique, la création d’emplois et la progression de domaines comme l’aérospatiale et la défense. À cette fin, les avancées de C‑CORE (en anglais seulement) dans la technologie par satellite fourniront des solutions novatrices de surveillance environnementale qui profiteront aux chercheurs, à l’industrie et au gouvernement. 

C‑CORE renforce sa capacité à recueillir des données de petits satellites qui orbitent autour de la Terre aux fins d’observation comme la surveillance environnementale. Grâce à des stations terrestres de taille réduite, C‑CORE extrait de grandes quantités de données de ces satellites. L’entreprise les analyse et les interprète ensuite pour surveiller et mesurer plus efficacement les indicateurs environnementaux, comme la qualité de l’air et les émissions de gaz à effet de serre, pour des clients de divers secteurs, notamment l’exploitation des ressources, les transports et la sécurité et la sûreté. 

C‑CORE met au point une technologie novatrice de station terrestre à St. John’s qu’elle déploiera initialement dans l’Arctique, à Inuvik (Territoires du Nord‑Ouest), et au Canada atlantique, à Happy Valley‑Goose Bay (Terre‑Neuve‑et‑Labrador). 

Le gouvernement du Canada verse une contribution non remboursable de près de 2,7 millions de dollars à ce projet, tandis que le ministère provincial du Tourisme, de la Culture, de l’Industrie et de l’Innovation y contribue pour 500,000 $. 

Nick Whalen, député fédéral de St. John’s‑Est, au nom de l’honorable Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique et ministre responsable de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA), et l’honorable Christopher Mitchelmore, ministre du Tourisme, de la Culture, de l’Industrie et de l’Innovation de Terre-Neuve-et-Labrador, en ont fait l’annonce aujourd’hui. 

Le gouvernement du Canada fait des investissements judicieux qui créeront de bons emplois pour la classe moyenne au pays. Il aide les gens du Canada atlantique à élaborer et à mettre en marché de nouveaux produits et services qui facilitent le développement de secteurs stratégiques et la création de partenariats pour la recherche et la commercialisation. L’appui à ce projet représente l’un des moyens par lesquels le gouvernement fédéral s’efforce d’atteindre l’objectif de la Stratégie de croissance pour l’Atlantique, soit la prospérité économique à long terme dans la région.

Citations

« Depuis plus de 40 ans, C CORE est un leader mondial en détection de glaces, en géotechnique et en télédétection, employant des scientifiques et des ingénieurs qui étudient les conditions difficiles ici même sur le campus de St. John’s de l’Université Memorial. Cet investissement du gouvernement fédéral dans les derniers travaux de C CORE touchant la technologie par satellite mettra à profit ce créneau de spécialisation afin de créer des possibilités d’emplois de pointe pour les gens de notre province. »

- Nick Whalen, député fédéral de St. John’s Est

« Le gouvernement du Canada est heureux d’appuyer les initiatives de collaboration qui génèrent plus de recherches, d’innovation et de croissance dans des secteurs clés comme l’aérospatiale et la défense. Il est particulièrement réjouissant de constater l’excellent partenariat entre C CORE et le College of the North Atlantic pour établir une nouvelle station terrestre à Happy Valley Goose Bay, ce qui entraînera davantage d’innovation dans notre province. »

- Yvonne Jones, députée fédérale de Labrador

« L’ingéniosité et l’esprit d’entreprise de C-CORE ont contribué à l’importance accrue qu’accorde notre gouvernement à l’innovation. La technologie de pointe de l’entreprise, qui permet de surveiller et de mesurer efficacement les indicateurs environnementaux au moyen de la collecte de données, aidera à relever les défis qui se posent aux personnes travaillant dans les secteurs de l’exploitation des ressources, des transports et de la sûreté et de la sécurité. Nous sommes fiers d’investir dans l’innovation, de créer des emplois hautement qualifiés, de soutenir la croissance du marché local et de développer davantage l’économie. »

- L’honorable Christopher Mitchelmore, ministre du Tourisme, de la Culture, de l’Industrie et de l’Innovation de Terre-Neuve-et-Labrador

« Alors qu’il existe une demande croissante d’information pour appuyer les priorités comme la veille stratégique et la surveillance environnementale, une nouvelle génération de petits satellites répond à ce besoin. Les nouvelles stations terrestres de C CORE offrent une solution adéquate, étant plus petites, moins chères et plus facilement déployables. Grâce à l’aide de l’APECA et du ministère du Tourisme, de la Culture, de l’Industrie et de l’Innovation, nous innovons pour maintenir notre province et notre pays à la fine pointe de la technologie spatiale susceptible de transformer l’information en nouveaux horizons. »

- Paul Griffin, président-directeur général, C CORE

Faits en bref

  • C CORE développe des stations terrestres novatrices de taille réduite et la technologie connexe pour accroître sa capacité à recueillir et à interpréter les données obtenues grâce à la nouvelle génération de petits satellites.

  • La première station terrestre de C CORE, optimisée pour être utilisée en Arctique, a été conçue et construite à St. John’s. Elle a bien fonctionné à la station relais pour satellites d’Inuvik pendant plus d’un an. Au cours de cette période, elle a reçu des données environnementales provenant de plus de 2 000 satellites en orbite.

  • C CORE travaille actuellement à la conception et à la construction d’une deuxième station terrestre améliorée à St. John’s, qui sera installée à Happy Valley Goose Bay à la fin de 2019.

  • Parmi les partenaires à ce projet, mentionnons Ressources naturelles Canada (station relais pour satellites d’Inuvik), le College of the North Atlantic, Boeing Phantom Works, Nova Consult et GHGSat Inc.

  • Le gouvernement du Canada investit 2 679 577 $ dans ce projet par l’intermédiaire du Fonds d’innovation de l’Atlantique (FIA) de l’APECA. Le FIA favorise les partenariats entre les entreprises du secteur privé, les universités, les collèges et d’autres établissements de recherche qui mettent au point et commercialisent des produits et services nouveaux ou améliorés.

  • Le FIA continue à s’appuyer sur les objectifs du Plan pour l’innovation et les compétences, une stratégie pluriannuelle visant à créer des emplois bien rémunérés pour la classe moyenne et les personnes qui travaillent fort pour en faire partie.
    Personnes ressources

Personnes-ressources

Paul McGrath
Directeur des communications
Bureau de l’APECA à Terre Neuve et Labrador
709 772 2984
paul.mcgrath@canada.ca

Eric Humber
Gestionnaire des relations avec les médias
Ministère du Tourisme, de la Culture, de l’Industrie et de l’Innovation
709 729 4819; 709 725 9655
erichumber@gov.nl.ca

Deirdre Greene Lono
Gestionnaire des communications
C CORE
709 864 3083
deirdre.greene-lono@c-core.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :